Arabe
English
 
 

Les articles publiés par ��AmazighWorld

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Le Congres Mondial Amazigh : Yennayer 2968–2018:
Comme chaque année, au moment où nous célébrons le Nouvel An Amazigh 2968-2018, notre première pensée va naturellement à toutes celles et à tous ceux qui ont subi au cours des années passées et de manière tout à fait arbitraire, les privations, le mépris, le racisme et les discriminations, les violences, la torture, l’exil forcé, la détention arbitraire et la mort.    [CMA]

ⴰⵙⴻⴳⴳⴰⵙ ⴰⵎⴻⴳⴳⴰⵣ : dit l’ambassadeur britannique au peuple Algérien à l'occasion du nouvel An Amazigh:
A son tour l’ambassadeur du royaume uni Mr Barry Lowen souhaite une bonne année amazighe 2968 au peuple Algérien a travers une video posté sur le compte officiel twiter de l’ambassade du royaume uni à Alger.   [Amazighworld]

ⴰⵙⴻⴳⴰⵙ ⴰⵎⴻⴳⴰⵣ 2968: dit l’ambassadeur des USA au peuple Algérien au moment où tous ses homologues arabes refusent et boycottent :
Au moment au tous les ambassadeurs Arabes en Algérie boycottent et refusent de souhaiter le nouvel An Amazigh 2968 au peuple Algérien, l’ambassadeur des états unis à Alger Mr John Desrocher a twitter une vidéo sur son compte twitter souhaitant Bonne année au peuple Algérien en écrivant en Tamazight: «ⴰⵙⴻⴳⴰⵙ ⴰⵎⴻⴳⴰⵣ».    [Amazighworld]

Sur TV 2M-Maroc/ L'amazighité : le diagnostic et les attentes:

Maroc/le parti PAM: A dieu la modernité, retour vers son authenticité d’origine:
PAM, c’est le parti politique marocain qui veut réaliser le rêve du panarabisme : marier entre l’authenticité et la modernité. C’est pour cela que son nom est parti de l’authenticité et la modernité.   [Moha Bouwawal]

8 ans aprés, c’est la 2eme révolte sociale Iranienne:
C’est la photo postée dans les réseaux sociaux Iraniens la veille de la révolte sociale qui a duré à ce jour cinq jours déjà depuis le 28 décembre 2017. Une vingtaine de personnes de manifestations ont été tuées. Ali Khamenei a déclaré, mardi, qu’il s’adressera à la nation iranienne « en temps voulu ».    [Amazighworld]

Après le Hirak du Rif, le mouvement d'IMIDER est le plus vulnérable aux arrestations politiques:
Les trois tout derniers détenus du mouvement contestataire d’Imider, parmi les 33 personnes arrêtés entre 2011 et 2017, ont été libérés il y a trois jours et accueilli par les villageois d’Imider, un accueil festif au gout de la victoire pour Hamid Oubrka et Ichou Hamdane qui ont été arrêtés  le 28 Décembre 2013, et Mustapha Faska arrêté le 27 Décembre 2014.    [correspondant]

La lettre du Congres Mondial Amazigh au Roi Mohamed VI:
Majesté, Comme vous le savez, après la mort atroce du jeune poissonnier Mohsen Fikri, broyé par une benne à ordures lors d’un contrôle de police le 28 octobre 2016 à Taghzut (El-Hocima), un large mouvement populaire d’indignation est né spontanément dans cette région du Rif. Ce mouvement citoyen pacifique mais déterminé, entendait protester contre les crimes, le mépris, les injustices et toutes les formes de discriminations et d’abus de pouvoir infligés au peuple rifain par le Makhzen marocain, depuis l’indépendance du pays en 1956.    [CMA]

Dans l’affaire de Jérusalem: ce que les nord africains n'ont pas compris :
Lors d’un match de football en Algérie, les spectateurs présents au stade ont déroulé sur la tribune une banderole représentant des caricatures du roi saoudien et de son allié le président américain Donald Trump, l’une collée à l’autre et à côté d’un dessin de la grande mosquée al-Aqsa. Cela a provoqué la colère des autorités saoudiennes. Ils ont exprimé à leur manière leur colère contre la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem la capitale d’Israël. Sans s’arrêter là, ils ont  aussi exprimé leur colère contre le laxisme du régime des Saoud dans cette affaire.    [Moha Bouwawal]

Les violences et le racisme d’Etat en Algérie à l’encontre des Amazighs sérieusement dénoncés par le Congrés Mondial Amazigh à la 94eme session de Genève:
Le Comité onusien pour l’élimination du racisme et des discriminations raciales (CERD) a examiné en séance publique, le rapport périodique présenté par l’Etat algérien, les 22 et 23 novembre 2017 au siège du Haut Commissariat aux droits de l’homme à Genève. La délégation algérienne était composée de huit membres et conduite par M. Lazhar Soualem, Directeur des Droits de l’Homme au Ministère des Affaires Etrangères.    [CMA]