Arabe
English
 
 

Les articles publiés par El Ghazi Lakbir

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables......   [El Ghazi Lakbir] Date : 2018-02-06
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
La Kabylie de nouveau en pointe et montre l'exemple en boycottant la langue arabe:
Bravo à vous les frères et seours kabyles, vous avez enfoncé un coin contre l'occupation idéologique arabo-musulmane . C'est une action pacifique qui aura  une portée considérable surtout si elle ne s'arrête pas en si bon chemin. Vous avez décidé et c'est tout à votre honneur de boycotter l'apprentissage de la langue arabe qui est sommes toutes qu'une langue d'occupation. incarnée par des personnages ingrats et peu reconnaissants.    [id Bawziki]

Qui a poussé les Amazighs à passer au boycott de la langue Arabe? :
C’est ça la vraie question qu’il faut se poser aujourd’hui en Afrique du Nord et non pas pourquoi ils ont décidé ainsi. Et si on veut être plus politicien qu’elle sera la prochaine étape du combat identitaire Amazighe en Afrique si on continu toujours à briser cet espoir des millions de populations Amazighes ? En effet, lorsque le combat identitaire Amazigh a commencé un certain printemps Amazigh du 20 Avril 1980, personne ne s’est imaginé qu’un jour, après 38 ans, les enfants de ces mêmes militants Kabyles du printemps Amazigh vont enfin boycotter l’enseignement de la langue Arabe dans les écoles.    [Mohamed El ouazguiti]

Mémoire et Histoire des Juifs du Maroc : jeudi 15 novembre à 19h à la synagogue de Copernic :

Pour celle et ceux qui croient que le rêve est notre deuxième vie:
Notre vie lunaire de la nuit, qualifiée de "sommeil" et de "rêve", équilibre notre vie solaire du jour et réciproquement.   [Mohammed Hifad]

Culture: Les pays francophones tiennent leur 17ème sommet en Arménie:
L'Organisation Internationale de la Francophonie invite les dirigeants des Etats adhérents à prendre part au 17ème sommet prévu de se tenir les 11 et 12/10/2018 en Arménie pour faire le bilan des 2 années passées consacrées au 16ème sommet tenu en Novembre 2016 à Madagascar (Afrique).   [Mohamed Dassari]

Maroc : Communiqué de solidarité avec la présidente du conseil communal de Tafraout El mouloud:
Au Maroc du XXIe siècle, les femmes qui occupent des postes de responsabilité continuent à lutter pour remplir leur devoir citoyen. Malgré ce que la femme marocaine a démontré en efficacité et en performance dans l’accomplissement des taches qui lui ont été assignées, et en dépit des dispositions légales   [Associations]

Malgré les difficultés, la situation au Maroc est meilleure qu’en France: le chef du gouvernement et des frères musulmans marocains:
Les réseaux sociaux marocains ont fait circuler cette photo fabriquée montrant des dirigeants des pays européens, en Patera de migration clandestine direction le Maroc.    [Moha Buwawal]

Après le Tamazight, c’est le tour de ses martyrs à profaner leurs tombes:
Des assaillants inconnus ont profané la tombe du martyr de la cause Amazigh Omar Khalk, dit "Izem". L’étudiant universitaire poignardé en plein enceinte de l’université de Marrakech au Maroc par des arabo-islamistes, aujourd’hui en justice.   [Amazighworld]

L'Institut Royal de la Culture Amazighe rend hommage à l'Ecrivains Amazighe feu le Dr El Manouar Mohamed le 12 Octobre 2018.:

LA MONTAGNE MAROCAINE ET LE POUVOIR CENTRAL : UN CONFLIT SECULAlRE MAL ELUCIDE * :
La montagne marocaine, telle qu'on la connaît à travers 1'histoire, a toujours abrité des populations refusant toute soumissions aux différents pou- voir centraux établis dans le plat pays (1). " La montagne, écrit J. Célérier, est par excellence le "Bled es-Siba", le pays des tribus insoumises où le sultan n'a pu établir un minimum d'ordre, où le morcellement en groupes ennemis obligeait naguère les pacifiques voyageurs à multiplier d'onéreux protecteurs. (...) Les Sultans les plus intelligents et les plus énergiques se sont épuisés à lutter contre cette force centrifuge qui est le produit essentiel de la montagne " (1 bis).    [Ali Sedqi Azaykou]