Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mimoun ben Bouziane ben Rabah

 
Du centrisme arabo-musulman
Les apologistes et nostalgiques arabo-musulmans, en parlant des heures de gloire de l'empire (Califat) et de la civilisation arabo-musulmane, se plaisent à énumérer les hommes de science (dite arabe ou arabo-islamique), qui ont contribué à bâtir cette civilisation, mais passent volontiers sous silence le fait que nombre de ces savants ne sont pas d'origine arabe, ni même musulmane. Tout étudiant de l'histoire arabo-musulmane quelque peu averti, ne manquera pas d'observer que les foyers de cette civilisation se situent et ont été bâtis sur les cendres d'anciennes civilisations. Les dynasties successives, à savoir les Omeyyades n'ont pas siégé au Hedjaz ou au Nedjd, mais bel et bien à Damas, la capitale éternelle, tandis que les Abbassides, pour des raisons qui leur sont propres, ont donné leur préférence à Bagdad en Mésopotamie, foyer d'une ancienne civilisation mésopotamienne d'essence sumérienne. .....   [Mimoun ben Bouziane ben Rabah] Date : 2009-09-10
 

 
Pour une langue amazighe uniforme
Nombreux sont les travailleurs Imazighen (Chleuhs, Rifains, Kabyles, Mzabis et autres), qui vivant à l’étranger n’arrivent pas à communiquer entre eux, sans parler de ceux, qui, arabisés de longue date, ont perdu toute notion de leur langue et de leur amazighité. Tous ces ouvriers sont donc obligés de faire usage, tant bien que mal, d’une langue étrangère, que souvent ils maîtrisent mal, notamment la première génération, en voie de disparition......   [Mimoun ben Bouziane ben Rabah] Date : 2009-08-19
 

 
Amazigh, il est temps de faire un choix !
Alors que bon nombre d’entre nous, bien que «Berbères» ou Imazighen arabisés ou non se disent volontiers arabes. Certains, se disent même chérifs ou «chorfa mrabtines », de noble extraction, faisant monter leur lignage qui trouve son origine dans le désert du Hedjaz ou même de Hadramaout. Cette propension de certains parmi nous à prétendre à une origine arabe, n’est rien d’autre qu’une expression de mépris pour sa propre appartenance et à sa propre ethnie et à sa culture. Dès lors, je peux comprendre le sentiment de haine et de mépris qu’ont certains militants de la cause amazigh pour certains de leurs concitoyens qui nient leur origine amazigh et qui n’ont aucun .......   [Mimoun ben Bouziane ben Rabah] Date : 2009-07-09
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Culture: Les pays francophones tiennent leur 17ème sommet en Arménie:
L'Organisation Internationale de la Francophonie invite les dirigeants des Etats adhérents à prendre part au 17ème sommet prévu de se tenir les 11 et 12/10/2018 en Arménie pour faire le bilan des 2 années passées consacrées au 16ème sommet tenu en Novembre 2016 à Madagascar (Afrique).   [Mohamed Dassari]

Maroc : Communiqué de solidarité avec la présidente du conseil communal de Tafraout El mouloud:
Au Maroc du XXIe siècle, les femmes qui occupent des postes de responsabilité continuent à lutter pour remplir leur devoir citoyen. Malgré ce que la femme marocaine a démontré en efficacité et en performance dans l’accomplissement des taches qui lui ont été assignées, et en dépit des dispositions légales   [Associations]

Malgré les difficultés, la situation au Maroc est meilleure qu’en France: le chef du gouvernement et des frères musulmans marocains:
Les réseaux sociaux marocains ont fait circuler cette photo fabriquée montrant des dirigeants des pays européens, en Patera de migration clandestine direction le Maroc.    [Moha Buwawal]

Après le Tamazight, c’est le tour de ses martyrs à profaner leurs tombes:
Des assaillants inconnus ont profané la tombe du martyr de la cause Amazigh Omar Khalk, dit "Izem". L’étudiant universitaire poignardé en plein enceinte de l’université de Marrakech au Maroc par des arabo-islamistes, aujourd’hui en justice.   [Amazighworld]

L'Institut Royal de la Culture Amazighe rend hommage à l'Ecrivains Amazighe feu le Dr El Manouar Mohamed le 12 Octobre 2018.:

LA MONTAGNE MAROCAINE ET LE POUVOIR CENTRAL : UN CONFLIT SECULAlRE MAL ELUCIDE * :
La montagne marocaine, telle qu'on la connaît à travers 1'histoire, a toujours abrité des populations refusant toute soumissions aux différents pou- voir centraux établis dans le plat pays (1). " La montagne, écrit J. Célérier, est par excellence le "Bled es-Siba", le pays des tribus insoumises où le sultan n'a pu établir un minimum d'ordre, où le morcellement en groupes ennemis obligeait naguère les pacifiques voyageurs à multiplier d'onéreux protecteurs. (...) Les Sultans les plus intelligents et les plus énergiques se sont épuisés à lutter contre cette force centrifuge qui est le produit essentiel de la montagne " (1 bis).    [Ali Sedqi Azaykou]

Valls: un homme, du reniement à la trahison:
Pour ceux qui se souviennent de Mr Manuel Valls, Premier Ministre Français qui allait sauver le Président François Hollande de sa dégringolade dans les sondages. Ce Président de son côté pensait qu'il allait grimper encore plus en s'accaparant du Sahel des Touaregs berbères dans l'indifférence la plus totale du monde et avec la complicité des pouvoirs arabo-musulmans voisins. En fin de compte ce Premier Ministre n' a jamais arrêté la chute sondagière de Hollande,  malgré le triomphe et la joie de celui-ci au Sahel au milieu des africains. Il savait parfaitement qu'avec des rafales, un désert est plus facile à conquérir que le Vietnam.     [id Bawziki]

Vague : traduction d'un poème amazigh :
Ici un essai de traduction d'un poème du grand poète amazigh, Mohamed Ouagrar. Comme vous pouvez le voir, nous avons ici affaire à un niveau très supérieur. Je pense sincèrement que ce Monsieur va laisser une trace indélébile dans l'évolution de notre poésie en particulier et de notre littérature en général.    [Lahsen Oulhadj]

2eme éditions du festival international du film Amazigh à Montréal les 5&6 octobre 2018:

Cela s'est passé à Alger, un seul élève en classe à cause de Tamazight:
Un élève, un seul élève dans une classe ! C'est à Alger à Husein Day, les autres parents d'élèves ont refusé l'enseignement de la langue amazigh à leurs enfants alors que les Amazighs ont acceptés depuis 60 ans déjà à enseigner à leur enfants la langue des Arabes d’Arabie Saoudite.   [Amazighworld]