Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mohamed Chafik

 
Mohamed Chafik. "L'islam prône la laïcité"
Fin pédagogue, académicien, chef de file du combat pour l'amazighité, défenseur de la laïcité, Mohamed Chafik passe en revue les questions clés qui lui tiennent à cœur et révèle des vérités qu'il a longtemps gardées secrètes.
Chafik:.... Le panarabisme est passé par là. Un poème paru dans Al Ittihad en 1986, disait ceci : "Nous avons fait de l'arabisme notre religion". Cette idéologie, il en est resté des choses dans les esprits, d'inspecteurs, de fonctionnaires de l'état civil, et bien d'autres autorités locales. Imaginez qu'un Marocain peut appeler son fils Azz al arab mais il suffit qu'il traduise ce prénom en tamazight (Aburz Imazighen) pour que sa demande soit rejetée. C'est amusant et dramatique......   [Mohamed Chafik] Date : 2005-06-25
 

 
Interview au professeur Mohamed CHAFIK par Mr S. KHOTTOUR
Prof. M. CHAFIK : Je crois pouvoir dire cependant que, de mon point de vue tout au moins, le « makhzen rénové » qui nous gouverne semble être l'acteur politique le mieux disposé à écouter l'amazighité, sinon à l'entendre. Jusqu'à preuve du contraire, l'ennemi juré du fait amazighe, c'est l'arabisme, devenu d'autant plus dangereux qu'il s'est recyclé en arabo-islamisme. Pour vous en convaincre, voyez certains films syriens des chaînes satellitaires moyen-orientales, et écoutez certains débats idéologiques où perce une haine récurrente à l'égard des « aqelliyates  » comme on les nomme. Il ressort de tout ceci que, tôt ou tard, l'amazighité sera acculée à mener un véritable combat politique; personne ne le mènera à sa place. Je dis bien : personne !. .....   [Mohamed Chafik] Date : 2005-05-22
 

 
Maroc : Et si l'on décolonisait, pour de bon!
Diverses analyses faites récemment du dossier sahraoui appellent quelques remarques quant au vrai fond du problème. Il y a lieu de penser tout d'abord que, si les dirigeants de de l'Afrique du Sud sont allés jusqu'à comparer le sort du peuple sahraoui à celui du peuple palestinien, c'est que probablement ils ne savent de l'histoire de l'Afrique du Nord rien de plus que ce que les politiciens algérois ont bien voulu leur dire et répéter. .....   [Mohamed Chafik] Date : 2005-01-01
 

 
Mohamed Chafik, directeur de l’Institut Amazigh, sur 2M
Calling Algeria's forthcoming parliamentary elections "a day of shame", ethnic Berber militants ........   [Mohamed Chafik] Date : 2003-04-01
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Organisation IZERFAN/Maroc: Des Militants des causes la terre et l’identité Amazighe sont soumis aux harcèlements:
De nombreux Militants pour la cause de la terre et de l’identité amazigh sont récemment soumis à une suite d’actes d’harcèlement et des menaces par des agents agissant au profit des services du Makhzen, qui utilisent des méthodes révolues et dépassées, ....    [IZERFAN]

Manifeste pour l’Algérie nouvelle:
L’Algérie vit une période exceptionnelle de sa jeune histoire. Jamais, depuis l’indépendance, une telle déferlante humaine n’a secoué le pays sur l’ensemble du territoire. Accumulation de différentes et longues luttes antérieures, ces manifestations populaires et pacifiques réclament, à travers le rejet du 5e mandat et de toute prolongation, la fin du système en place.

Amazighité en danger au Maroc sous occupation arabe:
Les descendants de nos traîtres amazighs vivent bien de l’Islam grâce aux pétrodollars du Proche Orient et l’aval militaire, politique, économique et religieux de la France, de l’Espagne, de l’Angleterre et des Etats Unis.   [Mohammed Hifad]

Kameleddine Fekhar est décédé en prison / Une mort programmée, selon Me Salah Dabouz :
Le militant Kameleddine Fekhar est décédé à l’hôpital Frantz Fanon de Blida. L’ancien élu FFS avait observé une grève de la faim en prison qui avait duré plus d’une cinquantaine de jours. Dans le pavillon carcéral de l’hôpital de Ghardaïa, où il était détenu avant d’être transféré en urgence à Blida, « sa cellule ressemblait à un dépotoir », a expliqué l’avocat et militant des droits de l’homme Me Salah Dabouz, évoquant « une mort programmée » !    [Mamo Malik]

Algérie : mort en détention de Kamel-Edine Fekhar :
Nous venons d’apprendre avec consternation la mort en prison, de Kamel-Edine Fekhar, Mozabite, médecin et défenseur des droits de l’homme. C’est une terrible nouvelle pour ses enfants, sa famille, ses amis, le peuple At-Mzab, les Amazighs et les défenseurs des droits humains et de l’état de droit.   [CMA]

AMA :Condoléances suite à l’assassinat politique du militant amazigh le Dr. Kameleddine Fekhar:
C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons, la triste nouvelle du décès du notre grand militant, ce matin, à l’hôpital « Frantz Fanon » de Bilda, en Algérie, de feu le Dr. Kameleddine Fekhar,   [Rachid Raha]

APPEL: Halte à l’arbitraire, halte à la répression!:
Depuis le 22 février, les Algériennes et les Algériens se battent contre le régime en place – un pouvoir de fait qui, depuis 1962, usurpe la légitimité et confisque le droit au peuple algérien à disposer de lui-même.   [signataires]

Les chikhate du Moyen- Atlas :
Avant d’entamer ce texte, signalons que le vocable « cheikha », après son explication, s’écrira, dans tout le texte qui suivra, sous la forme de « chikha » conformément à sa prononciation en Tamazight ou en darija marocain.   [HAMZAOUI Abdelmalek]

Les Amazighs doivent prendre le pouvoir en Algérie :
Bouteflika est une page que le peuple algérien vient de tourner. Peut-être que son âge et sa santé lui éviterons d'être jugé. Dorénavant il faut se tourner vers le futur. Beaucoup doivent se demander de quoi sera fait l'avenir ?, et qui doit l'incarner?. Des millions de citoyens pacifiques et déterminés aspirent au changement radical.  L'histoire nous a appris que la reconstruction est bien plus difficile que la destruction.    [Id Bawziki ]

Merci, les deux journalistes de France 24 d'avoir schématisé clairement le vrai handicape du plus vieux peuple de la méditerranée:
Le peuple Amazigh est le plus vieux peuple de la région méditerranée, tous les groupes ethniques de son âge qui ont habité de la rive nord, ont complètement disparu ou ont été transformé linguistiquement et culturellement.    [Mohamed EL Ouazguiti]