Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Mohamed El Manouar

 
AHERDAN, TEMOIN DE SON TEMPS: MEMOIRES 1942-1961
Le récit d’Aherdan, un témoin privilégié, me rappelle, dans sa substance, ses recoins et ses subtilités, le tonitruant et foudroyant article d’Emile Zola : « J’accuse… ! Lettre au Président de la République » publié dans l’Aurore, à la première page, le 13 janvier 1898. Cette nouvelle publication traduit une liberté de pensée et d’esprit. Il procède d’un souci d’exhumer les non-dits d’une période mise, des décennies durant, sous le boisseau. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2014-02-13
 

 
L’AMAZIGHOPHOBIE
De quoi, de qui, ont-ils peur ? Des imazighen ? « Trêve de pusillanimité » me disait dans d’autres circonstances, souvente-fois, subrepticement, regimbant dans son espièglerie devenue coutumière, mon ami Hha Oudadess. Un poète, comme V. Hugo le définissait : « un monde enfermé dans un homme ». C’est tout Hha. Il est tout un monde enfermé dans un petit bonhomme. Il est amazigh, comme tous les imazighen. Entier, sans couture apparente. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-09-10
 

 
L’ORGANISATION COLONIALE : Le cas du sud marocain.
L’organisation territoriale, administrative, politique, sociale est une préoccupation majeure qui s’inscrit en profondeur dans la gouvernance des affaires publiques et revêt ainsi une acuité d’importance. Elle est et restera primordiale pour l’image des élites et du politique d’une façon générale. Comment cette organisation a évolué et qu’elle en est la quintessence à travers une escapade furtive dans une sorte de microcosme rural de notre pays ?.....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-10
 

 
Tamgrut, du spirituel au temporel
Le Sud Marocain ne cesse de surprendre. Il hante les esprits les plus incrédules, force l’admiration et impose un silence religieux autant les sons et les sens sont imperceptibles et envoûtants. Tamgrut est de cette espèce. Le nom est magique, évocateur d’un passé, pour dire le moins, glorieux. Il est associé à toute cette région du Maroc méridional, le Dra, déjà connu au temps des Romains. Pline le nommait flumen Darat. Virtuve, l’appelait Dyris. Il est un haut lieu de l’histoire du pays. Les superbes ensembles architecturaux qui jalonnent la vallée se singularisent par leur beauté hallucinante. .....   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
chefs-d’œuvre en peril
Ce n’est pas une émission de télévision, loin s’en faut. Non, c’est un appel pour non-assistance à patrimoine en danger, délit gravissime car il est à dimension humaine. En effet, les grandes problématiques qui nous interpellent tous sont plurielles et intéressent, sans exclusive, l’ensemble de la communauté. Elles ont attrait au patrimoine architectural de tout le sud marocain où les anciens igherman connaissent des destructions massives sous les yeux hilares  des autorités, des élus et de la société civile. L’écho s’en est fait à différentes reprises par ceux qui en subissent l’affront au quotidien......   [Mohamed El Manouar] Date : 2008-01-03
 

 
OUARZAZATE, L’ETYMOLOGIE DU NOM.
A l’entendre, on ne peut s’empêcher d’être obnubilé par un son imperceptible venu du désert à l’amble de ses pas cadencés. Ses mirages coutumiers qui nous ont toujours fait rêver par leurs allures fantasmagoriques et leurs particules miraculeuses tombées du ciel qui nous coupent le souffle de la vie plus réaliste de nos moments diurnes et nocturnes dans ces aires muettes et toutes de magie. Le nom zigzague, glapisse joyeusement dans tous les sons, dans tous les sens, fait rêver, hallucine par sa connotation sublime, presque poétique, intrigue par son alchimie magique et hors du temps......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-16
 

 
Hommage à Tamazight, Lalla Fadma.
Chetto, ma seule amie encore de ce monde est loin d’être myope. Elle ne bat jamais de l’aile. Elle ne se lasse point de me dire que, dans une langue qui n’est pas sienne, ces reîtres ne cessent de l’intimider, de l’insulter, de la harceler, de la contraindre à rester muette, d’aller habiter ailleurs, comme si c’étaient eux qui avaient construit cette demeure…
Esseulés, la rage de ne pouvoir vaincre, l’envie de ne plus être, à coup sûr, les tuent, les morfond......   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-12-06
 

 
Tamazight, toute faite de poésie, tu es.
Minorée, marginalisée, sans le pouvoir, par un certain Pouvoir, la poésie tamazight demeure un art. Elle est l’art de s’exprimer, de communiquer, d’être en communion avec les siens, avec l’autre, avec les autres. A  celles qui l’ont suivies, elle est ainsi création et innovation. La poésie tamazight n’échappe point à la règle. Elle est la règle. Elle est l’expression, la sujétion du dit et du non-dit. Elle est la suggestion de quelque chose, une chose qui sous-tend une longue histoire, une identité combien profonde et millénaire. Elle est une façon de concevoir son monde. Elle est celle qui nous émeut de tous les temps.........   [Mohamed El Manouar] Date : 2007-11-29
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Le CMA change le fusil d’épaule et conduit les pauvres montagnards Amazighs aux partis arabo-islamiques! :
En présence du président du Congrès Mondial Amazigh (CMA) himself, Mr Khaled Zirari, un membre du conseil fédéral Maroc –Mr Said Ait Barri, vient de lancer une bombe de taille dans le cadre de son speech lors d’un meeting du parti RNI (rassemblement des indépendants) auquel le CMA est invité comme le reste de la population rurale Amazighe au village de BAQRIT au cœur du moyen Atlas le samedi 13 juillet 2019 (voir photos).    [Moha Bouwawal]

Genève : un rassemblement pour dénoncer la racisme anti-amazigh en Algérie :

Urgh : L'or:
Kra mraw n osggas oulinou matoufit Kiyyin d ounlli yan our ism7 iyyan Adoukan tsigguilem s urgh ammas n talat Ighyofa onlli yan n ozro immalat iwol    [Hassan EL MOUDEN]

La République arabe française: Lettre d'un Amazigh au peuple français à l'occasion de sa fête nationale du 14 juillet 2019:
A l’occasion du 14 juillet, commémoration de la Révolution française, et compte tenu de mon désir de participer à cette fête nationale célébrée par ce peuple méditerranéen, j'ai décidé en cette circonstance de publier mon article, et ceci, pour présenter ma proposition aux décideurs français à propos de mon nouveau concept de "République arabe française".    [AZNAGUI]

Maroc : les anciens eleves du Lyccée Tarik ben Zayyad fondent le Forum AMYAFA:
Les Anciens du Lycée Tarik Ibn Ziyad se sont rencontrés le Samedi 15 Juin 2019 à Azrou, dans une ambiance de retrouvailles après des dizaines d’années (un demi-siècle :50 ans), empreinte d’émotions, de joie et de nostalgie par une quarantaine de Lauréats du Lycée Tarik : Promotions BAC : 1969,70 ,71 et 72.   [Correspondant]

L’emblème amazigh symbole de l’unité de la nation: Forum de Solidarité Euroméditerranéen:
Pour avoir arboré le 21 juin l’emblème amazigh au cours de la mobilisation citoyenne contre le système et ses symboles, 17 jeunes manifestants ont été arrêtés et placés en détention provisoire sous les chefs d’accusation « d’atteinte à l’unité nationale » et de « port de drapeau autre que l’emblème national ».    [FORSEM]

Il ne faut pas se voiler la face :
Gaid Salah a fait preuve du grand mépris qu'il porte aux Amazighs . Les berbères ne doivent pas oublier la logique et la mentalité des arabo-musulmans les plus radicaux. Gaid Salah fait partie de ces personnages imbibés d'une culture des plus anciennes de l'arabe dominateur qui veut écraser tout ce qui est faible et qui ne partage pas ses idées, sa langue et sa religion.    [Id Bawziki]

Les inoubliables : les maîtres de l'art Amazighe :
En tant qu’arumi féru de poésie berbère, j’ai eu grand plaisir à avoir entre les mains  le manuscrit Les Oubliés. Les maîtres du chant amazigh.(2016), d’Abdelmalek Hamzaoui1.Ce recueil traite des poètes amazighes d’une région du Maroc central longtemps connue sous le nom de Fazaz – équivalent en gros à la partie occidentale du Moyen-Atlas.  Il s’agit là d’un champ poético-musical devenu un parent pauvre comparé à d’autres formes marocaines (musique andalouse, melhun, Gnaoua, Hamdacha, ‘Aissaoua, etc.), qui tiennent peut-être un peu trop facilement la vedette. Délaissée, ...    [Abdelmalek Hamzaoui]

Lettre d'un Amazigh au Caïd Salah,:
Mon général, avec tous mes respects pour votre grade et votre âge ! Caïd Salah, au nom du vrai Dieu universel, ôtez-vous de notre soleil amazigh!   [Mohammed Hifad]

Honte à vous: La loi organique de la honte sur l’officialisation de la langue amazighe enfin adoptée:
La loi organique de la honte sur l’officialisation de la langue amazighe enfin adoptée par les faux députés, suivant certainement des consignes d’en haut, mais grâce à la Révolution algérienne dont le Maroc craint la contagion et non aux stériles manifestations pacifiques des dits militants amazighs et la honte de leurs glorieux Ancêtres.   [Mohammed Hifad]