Arabe
English
 
 

Les articles publiés par Nat Mzab

 
La Langue Amazighe et la Question de sa Co-Officialisation Constitutionnelle en Algérie
La dimension amazighe en Algérie, se représente linguistiquement parlant en tant qu’instrument de communication et ce, au sein des membres d’une multitude de communautés nationales dont les Homme (hommes et femmes) tiennent profondément à l’identité qu’à la langue, à la terre qu’à la culture. Cependant toutes les variantes de ces communautés qui, aux plans historique et scientifique, sont caractérisées par une même ossature grammaticale et une autonome et inépuisable source lexicale, occupent à nos jours une portion ........   [Nat Mẓab] Date : 2014-06-24
 

 
Richesse lexicale dans la diversité sémantique de Tamazight
La langue, en tant qu’ensemble servant à transmettre et les messages et les idées, est un instrument de communication usité par les membres d’une communauté linguistique. Une communauté est toujours soumise aux différents et divers facteurs tels l’histoire, l’économie et la politique ; elle est aussi influencée par l’étendue géographique. Les liens qui unissent la langue et la société sont très étroits à tel point qu’il est impossible de parler de la langue sans parler de la société. Et la langue reste toujours le résultat des situations sociales, culturelles, économiques… et politiques qui se suivent dans le temps et dans l’espace. Ainsi, la langue qui réfléchit la situation existentielle de la communauté linguistique, n’est jamais.....   [Nat Mzab] Date : 2009-09-10
 

 
Les Pré-noms Amazighes Face aux Pouvoirs Politiques de Tamazgha (Afrique du nord)
« Les systèmes politiques n’arrivent pas à comprendre qu’en amant de la civilisation amazighe, il y a primordialement toute une langue à laquelle ils doivent non seulement tout le respect, mais aussi le fait de se racheter aux divers plans ». Selon le site asekka.net, le père de la petite Numidya confirme l'acceptation et l'inscription par l’administration du prénom Numidya choisi pour sa fillette. A cet heureux événement, on présente du fond de notre cœur nos vives félicitations aux parents de la petite Numidya à laquelle on souhaite une longue vie pleine de prospérité. Nos vives félicitations fraternelles aux parents de la petite Numidya pour cette détermination de vouloir choisir un pré-nom de souche amazighe. .....   [Nat Mzab] Date : 2009-09-01
 

 
Une société amazighe algérienne en danger d'extermination programmée
Comme il a été enregistré dans le passé proche et lointain, la ville de Berriane avait connu en 1990 des émeutes entre amazighophones et arabophones. Celles que continue de vivre Berriane ont été déclenchées depuis la nuit du 19 au 20 mars 2008. Et avec les tous premiers temps de déclenchement de ces macabres événements, la lenteur complice dans la prise de décisions à temps de monsieur Yahia Fahem, wali de la wilaya de Ghardaia, a été dores et déjà remarquée. Tous les fameux ordres d'intervention des forces de l'ordre ont été donnés après que l'irréparable soit commis et ce, malgré l'insistance du P/APC de Berriane (actuellement déchu par le wali). (....) Il n'est pas aussi sans utilité d'évoquer le crime que commet le système politique en place quant au mode d'emploi et à l'usage de grenades lacrymogènes dont la date de péremption avait expirée en 2007 (voir photo ci-dessous). L'usage de ces grenades lacrymogènes périmées, sans aucun respect ni de l'être humain (vivant et mort), ni de la nature, a déjà provoqué la dégradation de la tenue sanitaire de la ville de Berriane (cas d'avortement, d'asthme, de trouble visuelle… sont enregistrés)......   [NAT MZAB] Date : 2009-02-11
 

 
Les amazighs d'At Mzab de Berriane appellent au secours
Un nouvel épisode du génocide dramatique des At Mzab de Berriane est entamé : deux assassinats en moins de 24 heures Très malheureusement, ce nouvel épisode des émeutes vient d'être entamé à Berriane, Wilaya de Ghardaia, depuis le vendredi 30 janvier 2009, lors de la prière du vendredi et cela, presque de manière simultanée dans les deux quartiers de la Poste et de Baba-Saad. Ces émeutes durent de manière apocalyptique depuis le 19 mars 2008, avec des passages de calme relatif. .....   [NAT MZAB] Date : 2009-02-03
 

 

Voir les publications des autres auteurs

Info
 
Le pays Touaregue : Rapport annuel de l’organisation IMOUHAGH international pour la justice et la transparence pour l’année 2019:
L’organisation Imouhagh international est une organisation militante en faveurs des droits de l’Homme et particulièrement ceux du peuple Imuhagh. Elle porte la lourde responsabilité morale et humanitaire de dénoncer toute forme d’atteinte aux droits des Imouhagh dans leurs pays respectifs. Cette organisation de défense de droits de l’Homme a pour mission de mener des recherches et des actions visant à prévenir ou à faire cesser les violations graves des droits humains. Elle dénonce les abus, l’injustice et la discrimination.   [Organisation Imouhagh]

Pas à ce point M. Ouihmane - Pas au Nom de Hemmou et Mamma!:
Tu as droit à ton opinion, mais pas à insulter l’âme de Hemmou. Hemmou, mon cousin, ce beau jeune et gentil gars, qui a donné sa vie pour ce territoire marocain, amazigh, le Sahara. Ma tente a reçu ses effets personnels, mais pas son corps. Il est enterré au Sahara, dans un coin a toponymie amazighe. Aucun membre de ma famille n’a eu la chance de se recueillir sur sa tombe.    [Umimun]

En Afrique du Nord on double les lieux de culte pour prier dieu de s’occuper des citoyens:
Cette photo, prise en Afrique du nord (Tamazgha) et très probablement au Maroc, résume toute la politique des états de la rive sud de la méditerranée. On construit deux mosquées et deux minarets dans un village marginalisé du pays profond qui a zéro hôpital, zéro route goudronnée, zéro école, zéro tribunal, zéro maison de jeunes, zéro lycée, zéro terrain de sports etc….    [Moha Bouwawal]

CMA : Yennayer 2970 – 2020:
A chaque début de nouvelle année amazighe, un rapide regard sur l’année qui vient de s’écouler nous rappelle la répétition des actes de négation de notre identité, le racisme, la haine, les violences, la prison, l’exil forcé, la mort et la poursuite implacable du processus de destruction de tout ce qui représente l’amazighité dans tous les pays de Tamazgha.    [CMA]

Conference à Marrakech : Bilan de l’Amazighité au Maroc, Après une décennie de reconnaissance et une décennie d’officialisation :

Libye: le CMA appelle à l’arrêt des ingérences étrangères et la mise des populations civiles sous protection internationale :
Depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye s’est enlisée dans une guerre civile qui a fait des milliers de morts, de blessés et de déplacés. De nombreuses infrastructures dont des écoles, des habitations, des hôpitaux, des aéroports et des routes ont été détruites ou gravement endommagées. Le pays est dans un état de délabrement avancé.   [CMA]

Assirem u(*) Seggaws 2970 (Amazigh) amaynu (Espoir du Nouvel An 2970 Amazigh correspondant à l’année Grégorien 2020):
Le sentiment d’espérance à répétition pour une Algérie guérie de la négation chronique de son identité, de ses souffrances et de ses blessures se moque bien de l'éloignement, de la distance du temps, de l'absence ; on peut espérer qui est au loin,   [Madjid Ait Mohamed]

Un document nous décrit la manière dont Yennayer était fêté en Andalousie il y a plus de 8 siècles, :
mon intention, à travers la publication de cette courte note, est de simplement présenter aux lecteurs un document historiquement daté dont nous espérons qu’il enrichira notre connaissance de Yennayer tel qu’il a été célébré à une époque déterminée de notre longue histoire maghrébine. Le document en question intéresse la période islamique et nous décrit la manière dont Yennayer était fêté, il y a plus de 8 siècles, par nos ancêtres, dans une ville de l’Andalousie, aussi importante que Cordoue.    [Hmed-Amine Dellaï]

Lucidité oblige !:
Tant que les Amazighs n'ont pas compris que les religions sont des identités sous l'enveloppe du divin et n'inventent pas leurs propres religions et Dieux, ils resteront toujours divisés et dominés par les autres.   [Mohammed Hifad]

Mougadir, l'éternelle ville amazighe!:
Mogador de l’éternel âge d’or, un grand théâtre à ciel ouvert , sept sur sept et vingt et quatre sur vingt et quatre. Quiconque y entre oublie son métier, pourquoi il y est venu et devient un acteur, un artiste ou un mystique. C’est un lieu qui façonne les mentalités et non l’inverse.   [Mohammed Hifad]