Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Histoire d'Afrique du Nord revisitée
Une des façons -pour mieux comprendre l’histoire- est de la lire à grande échelle dans le temps et dans le contexte avoisinant. Ici le cas de Tamazgha (Afrique du Nord) en dates clés :

Page : 2 / 14

 
Année -100 : Déboisement de la Numidie par les Romains pour en faire le grenier à blé de l'Empire. Plantation massive d'oliviers.

 

 
Année -82 : La tentative d'unification de la Numidie par Hiarbas est déjouée par les Romains.

 

 
Année -52 : Naissance du future roi Amazigh Juba II

 

 
Année -46 : Annexion du Royaume de Numidie par les Romains et création de la province romaine Africa Nova.

 

 
Année -27 : L'empereur romain fonde la Colonie la colonie Julia Augusta Saldensium Septimana Immunis à l'intention des vétérans de la Légion Legio VII Claudia. Bgayet devient ainsi Saldae.

 

 
Année -23 : La mort du roi Amazigh Juba II

 

 
Année 17 : Révolte de Tacfarinas sous le règne de Juba II considéré comme allié de Rome. Avant qu ene se concrétise la révolte. Tacfarinas est assassiné en Kabylie près de Auzia (Bordj Hamza - Tubirets).

 

 
Année 40 : Le dernier roi de Maurétanie et dernier pharaon, Ptolémée est exécuté par Caligula dans les arènes des jeux de Lugdunum aujourd'hui Lyon. En vertu des ses vénérables ancêtres, Ptolémée était en droit d'aspirer au titre d'empereur de Rome.

 

 
Année 42 : Création des provinces romaines de Maurétanie et de Tingitane à l'ouest de la Césarienne au centre. Saldae est intégrée à la Mauraténie Césarienne. La ville est mentionnée comme étant un siège épiscopal au Ve siècle.

 

 
Année 70 : Le Second Temple était le Temple de Jérusalem, reconstruit en 515 av. J.C. après la captivité de Babylone, comme rapporté dans le livre de Néhémie, et détruit en l'an 70 par les Romains, au terme d'une révolte ayant duré quatre ans. Durant cette période, il fut le centre culturel et spirituel du judaïsme, et le lieu des sacrifices rituels (korbanot). Il faisait suite au Premier Temple, également connu sous le nom de Temple de Salomon, détruit en 586 av. J.C., tous deux à la même date selon la tradition juive : le 9 Av.

 

 
Année 100 : Avènement du christianisme en Afrique. Adoption du christianisme religion des réprouvée de féçon spontanée en opposition à l'Empire Romain. Les Kabyles et Berbères sont à cette époque majoritairement juifs et latinisés.

 

 
Année 125 : Naissance à M'dwrouche (Madaure) de l'écrivain berbère Apulée qui écrira l'Ane d'or.

 

 
Année 207 : (206) la mort du roi Gaia, père de Massinissa. Et son frère Oezalcès qui fut proclamé roi. Et à la mort de ce dernier c'est son fils Capussa qui devient roi.

 

 
Année 237 : Guerre des Mercenaires et des Numides, Naravas, prince numide.

 

 
Année 260 : Insurrection en Kabylie dans les montagnes du Babor (Monts Ferratus) par Faraxen, chef de la tribu des Fraxinenses. Il fut vaincu et tué par Gargilius.

 

 
Année 305 : Début du donatisme chrétien : schisme berbère demandant le culte de l'authenticité et de la pureté et l'égalistarisme. Les Berbères comptent parmi les premiers chrétiens d'Occident.

 

 
Année 313 : Fin du donatisme chrétien : schisme berbère. En 313, les crises politiques et économiques poussent les populations à une nouvelle révolte qui sera encore une fois Amazigh. Mais cette fois la révolte est religieuse et politique. En effet, le donatisme (du nom de l'évêque Donatus) s'est développée en Algérie à Baghaï, dans les Aurès et en Tunisie : ses partisans refusent la réintégration dans l'Église des clercs ayant apostasié lors des persécutions du début du siècle. Le donatisme quittera rapidement le champ religieux pour devenir une opposition politique à Rome. En effet, les donatistes récusent la politique religieuse de Constantin Ier, le premier empereur romain chrétien, et, exigeant la séparation de l'État et de la religion, finissent par déclarer l'empereur comme étant le diable en personne. Ils rejettent aussi le rite romain. C'est la première dans le monde qu'apparait la notion de la laicité.

 

 
Année 313 : Le Christianisme devient la religion officielle de l'Empire.

 

 
Année 340 : Début des Circoncellions, montagnards des Aurès qui poussés à la révolte par la misère, mirent la région à feur et à sang et s'allièrent aux donatistes.

 

 
Année 347 : Les tribus berbères insurgées s’allient aux donatistes, une secte chrétienne opposée à Rome.

 

 
Année 348 : La guerre civile divisa les Grecs. Les amazighs de Karthage saisit avec empressement cette occasion pour envoyer de nouvelles troupes en Sicile avec Magon, en chargeant ce général de reprendre avec vigueur les opérations militaires. Vers le même temps elle concluait avec Rome un nouveau traité d’alliance tout en sa faveur, car elle imposait à celle-ci de ne pas naviguer au delà du détroit de Gadès, à l’Ouest, et du cap Bon, à l’Est, et lui interdisait même de faire du commerce en Afrique (348).

 

 
Année 350 : Révolte de Firmus, fonctionnaire impérial et chef africain. Firmus est né dans l'actuelle Kabylie. Il est le fils d'un regulus maure et chrétien donatiste, Nubel.

 

 
Année 354 : Le père de l’église Catholique l’amazigh saint Augustin naquit à Thagaste, aujourd'hui Souk Ahras, au nord-ouest de l'Algérie.

 

 
Année 354 : La naissance du future pere de l'église catholique Saint Augustin à Thagaste

 

 
Année 372 : Gildon aide Théodose 1er à vaincre son frère Firmus qui souhaitait créer un Royaume Indépendant. Firmus est tué malgré sa réussite à rassembler les Maures et les Numides contre l'envahisseur romain. A sa mort, son frère Gildon le remplace et nommé comte d'Afrique.

 

 
Année 395 : Saint-Augustin est consacré évêque.

 

 
Année 395 : Saint-Augustin est consacré évêque.

 

 
Année 396 : Saint Augustin succède à Valerius sur le siège d'Hippone. Il s'emploie à combattre les Berbères donatistes.

 

 
Année 398 : Gildon se révolte à son tour contre Rome et s'allie aux donatistes et circoncellions. La révolte des 70.000 hommes de Gildon est réprimée à Theveste (Tébessa) et Ammaedara (Haïdra). Capturé, Gildon fut exécuté à Thabraca.

 

 
Année 405 : un édit éditorial condamne à nouveau les donatistes. Saint-Augustin ne peut empêcher la répression sanglante.

 

 
Année 420 : Hérodote, qui avait lui-même visité l’Égypte, écrivit sur Tamazgha (l’Afrique du Nord) des détails précis que ses successeurs ont répétés à l’envi. Ses données, très étendues sur l’Égypte, sont assez exactes relativement à la Libye, jusqu’au territoire de Karthage; pour le pays situé au delà, il reproduit les récits plus ou moins vagues des voyageurs grecs. Pour Hérodote, la Libye comprend le «territoire situé entre l’Égypte et le promontoire de Soleïs (sans doute le cap Cantin). Elle est habitée par les Libyens et un grand nombre de peuples libyques et aussi par des colonies grecques et phéniciennes établies sur le littoral. Ce qui s’étend au-dessus de la côte est rempli de bêtes féroces; puis, après cette région sauvage, ce n’est plus qu’un désert de sable prodigieusement aride et tout à fait désert.

 

 
Année 429 : Les vandales franchirent le détroit de Gibraltar pour débarquer sur les côtes d'Afrique du Nord. Leur nombre était de 80.000 ou 160.000 d'après Victor de Vita. Ce qui est équivalent sinon plus à l'invasion arabe hilalienne qui sera en 1049. Or aujourd’hui au 21 ème siècle personne en Afrique du Nord ne prétend être descendant des vandales alors que tous les états de Tamazgha (Afrique du Nord) se considèrent comme arabe !!

 

 
Année 429 : Invasion vandale de Genséric à Tanger et avènement de l'arianisme en Afrique du nord. Arius (256-336) investigateur de cette hérésie était né en Lybie.

 

 
Année 430 : La mort du père de l’église catholique l’amazigh saint Augustin à Hippone, aujourd'hui Annaba de l’actuelle Algérie. Son père, Patricius, petit propriétaire foncier, était païen, sa mère, Monique était chrétienne. Il fit ses première études dans sa ville natale, puis se rendit à Madaure (aujourd'hui M'daourouch). Son père manquant d'argent, il dut rentrer chez lui. Il avait seize ans et connaissait déjà une jeunesse dissipée qu'il devait fustiger plus tard. La générosité d'un riche ami de la famille lui permit d'aller à Carthage suivre des cours de rhétorique. Il fut un élève studieux mais il ne tarda pas à succomber à la débauche dont la grande métropole africaine était, selon lui, la capitale. Il découvrit les grands auteurs latins, particulièrement Cicéron et essaya, par amour pour sa mère qui voulait le convertir, de pénétrer dans les Ecritures chrétiennes.

 

 
Année 439 : Prise de Carthage par les Vandales.

 

 
Année 442 : Les Romains abandonnent l'Afrique du Nord.

 

 
Année 455 : Mastie, chef berbère, se proclame empereur dans les Aurès.

 

 
Année 470 : Arrivée de Tin Hinan au Hoggar.

 

 
Année 477 : mort de Genséric

 

 
Année 480 : Mais ce fut contre la Sicile que Karthage concentra ses plus grands efforts : elle était attirée vers cette conquête par la richesse et la proximité de l’île, et aussi par le désir d’abattre la puissance des Grecs en Occident. Alors commença ce duel séculaire, qui devait avoir pour résultat d’arrêter la colonisation grecque dans la Méditerranée, mais dont Rome devait recueillir tous les fruits. Alliés à Xerxès par un traité fait dans le but d’opérer simultanément contre les Grecs, les Karthaginois firent passer en Sicile une armée considérable sous la conduite d’Amilcar fils de Magon; mais cette alliance ne leur fut pas favorable et, tandis que les Perses étaient écrasés à Salamine, les Phéniciens éprouvaient un véritable désastre en Sicile vers 480. La guerre continua pendant de longues années en Sicile, sans que les Karthaginois y obtinssent de grands succès : les revers, la peste, les calamités de toute sorte semblaient stimuler leur ardeur. Néanmoins, vers la fin du Ve siècle, Hannibal et Himilcon, de la famille de Hannon, remportèrent de grandes victoires et conquirent aux Karthaginois près d’un tiers de l’île, avec des villes telles que Selinonte, Hymère, Agrigente, etc.

 

 
Année 480 : Révolte berbère donatiste et des Circoncellions. Libération des terriroires sous domination vandale.

 

 
Année 492 : L'amazigh d'origine kabyle Gélase 1er, qui est né en Kabylie, est élu Pape en 492 jusqu'a 496.

 

 
Année 508 : Le renouveau Amazigh après l'invasion vandale et byzantin, en 508 la fondation du royaume de l'ancienne Maurétanie par le roi Masuna a qui a succédé Mastigas puis Garmul.

 

 
Année 509 : Karthage fut conclu son premier traité d’alliance avec les Romains. Les relations amicales de Karthage avec l’Italie remontent à cette époque.

 

 
Année 533 : les Byzantins de Justinien récupèrent l'Afrique du Nord aux Vandales.

 

 
Année 568 : Conversion du peuple du désert nomade berbère les Garamantes au christianisme.

 

 
Année 597 : Siège de Carthage et insurrections berbères contre les Byzantins.

 

 
Année 632 : La mort du prophète Mahomet, Certains veulent nommer un membre de la famille du prophète Ali comme Calife (successeur) d’autres veulent comme veut la tradition, le plus fidèle au prophète Abou-Baker. Le premier clivage entre Sunnite et Chiite est né.

 

 
Année 644 : (24 de l’an musulmane Hejir) la mort du Calife arabe Omar ben khettab et lui succède Othman, ce dernier décide de faire partir un corps expéditionnaire à Tamazgha. sachant bien que son prédécesseur Omar Ben khettab avait opposé un refus catégorique à son général Amr fils d'Al-Aas maître de l'Egypte après que lui a annoncé la prise de Tripoli et lui demande l'autorisation de pousser plus vers l'ouest.

 

 
Année 647 : Première invasion arabe sur la Tamazgha (la Berbérie) par le général arabe Abdellah Ben Saad avec 20.000 hommes de Tripoli et d'Égypte.

 

 
Année 647 : Le Calife des arabes musulmans cesse d'être électif et est devenu héréditaire dans la famille des Omeyyades : la capitale est sortie d'Arabie (lieu sien) à Damas. Les Omeyyades vont par la suite envahir Tamazgha.

 

 
Année 647 : Fin de la domination des Byzantins.

 

 
Année 656 : Assassinat du Calife arabe Othman et désignation de Ali Ben Abou Talib comme Calife en Arabie Saoudie, bien qu'il est cousin et gendre du prophète les arabes ont choisit Mouawiya le gouverneur de Syrie comme Calife. L'islam est par la suite divisé en plusieurs sectes, dont toutes celles qui s'éloignent de l'orthodoxie sunnite a savoir les chiites, les Ismaïliens, les Ibadites trouvent leur origine dans l'assassinat de Ali et quelques années plus tard son fils Hussein. Cette nouvelle tendance appelé Kharidjisme a trouvée en Afrique du nord les données fondamentales qu’a trouvé le donatisme en Afrique du Nord aussi. Le kharidjisme rejetant l'autorité des Califes Omayyades attirent les Amazighs qui épousent alors la cause non totalement perdue l'indépendance des Amazighs envers les nouveaux maîtres venus d'orient.

 

 
Année 656 : Ali est désigné comme quatrième Calife, mais L’Omeyyade Muawiya qui est gouverneur de Damas refuse de sous soumettre à son autorité. Le deuxième clivage entre sunnite et Chiite se cristallise.

 

 
Année 660 : La 3eme invasion arabe sur Tamazgha (la Berbérie).

 

 
Année 660 : Une autre invasion arabo-musulmane sur le Tamazgha se termine par la prise de Bizerte

 

 
Année 661 : Ali se fut assassiné et l’Omeyyade Muawiya prend le pouvoir et est désigné le cinquième calife. Le troisième clivage entre sunnite et Chiite se cristallise d’avantage.

 

 
Année 670 : La 4eme invasion arabe sur Tamazgha.

 

 
Année 670 : L'arabe Oqba fils de Nafii fonde la ville de Kairouan.

 

 
Année 671 : (Ou l’année 672 la chronologie de cette période est très incertaine) L'Égypte reçu un nouveau gouverneur arabe nommé Maslama, celui-ci, de qui dépendait le gouverneur d'Ifriqiya, remplaça Oqba par un homme à lui, son affranchi Abou'l mohair "ce nouveau gouverneur, dit Ibn Abi Dinar, prit en tout le contre-pied de ce qui avait fait Oqba". Il est certain qu'à l'égard des amazighs (Berbères), il avait tenté une politique de conciliation qui n'était pas dans la manière de son fougueux prédécesseur. Ayant vaincu près de Tlemcen Akcel (Kosseila), le chef Amazigh de la puissante tribu des Awraba. Il obtient sa conversion de la foi chrétienne à l'Islam et s'en fait un allié et un ami. On notera que la victoire est obtenue près de Tlemcen, les arabes ne s'étaient pas encore avancés si loin en pays berbère.

 

[<< Précedent] 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 [Suivant >>]

 

Pour enrichir cette liste historique des evenements qui ont marqué Tamazgha, envoyer vos remarques et vos compléments à info@amazighworld.org

 

Headquarters: Amazigh World (Amadal  Amazigh), North America
Copyright 2002  Amazigh World. All rights reserved.