Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Histoire des Berberes (IBN KHALDOUN)

Histoire des Berberes

(Tome 1 Pages 199 et suivantes) Ibn Khaldoun

"Citons ensuite les vertus qui font honneur à l'homme et qui étaient devenues pour les Berbères une seconde nature; leur empressement à s'acquérir des qualités louables, la noblesse d'âme qui les porta au premier rang parmi les nations, les actions par lesquelles ils méritèrent les louanges de l'univers, bravoure et promptitude à défendre leurs hôtes et clients, fidélité aux promesses, aux engagements et aux trairés, patience dans l'adversité, fermeté dans les grandes afflictions, douceur de caractère, indulgence pour les défauts d'autrui, éloignement pour la vengeance, bonté pour les malheureux, respect pour les vieillards et les hommes dévots, empressement à soulager les infortunés; industrie, hospitalité, charité, magnanimité, haine de l'oppression , valeur déployée contre les empires qui les menaçaient, victoires remportées sur les princes de la terre,dévouement à la cause de Dieu et de la religion; voilà, pour les Berbères; une foule de titres à une haute illustration, titres hérités de leurs pères et dont l'exposition; mise par écrit, aurait pu servir d'exemple aux nations à venir,

Que l'on se rappelle seulement les belles qualités qui les portèrent au faîte de la gloire et les élevèrent jusqu'aux hauteurs de la domination, de sorte que le pays entier leur fut soumis et que leurs ordres rencontrèrent partout une prompte Obéissance.

Parmi les plus illustres Berbères de la première race, citons d'abord Bologguin-Ibn-Ziri le Sanhadjien qui gouverna l'Ifrikïa au nom des Ftémides : nommons ensuite Mohamed-Ibn-Khazer et son fils EI- Kheir, Youçof-Ibn Tachefin, rot des Lemtouna du Maghreb, et Abd el Moumen Ibn Ali, grand cheikh des Almohades et disciple de L'imam ÉI-Mehdi.  

Parmi les Berbères de la seconde race on voit figurer plusieurs chefs éminents qui, emportés par une noble ambition, réussirent à fonder des empires et à conquérir le Maghreb central et le Maghreb-el-Acsa. D'abord Yacoub lbn-Abd EI-HACK, sultan des Beni-Merin ; puis, Yaghmoracen-Ibn-Zîan, sultan des Béni Abd-el-Ouad; ensuite, Mohammed-Ibn.Abd-el-Caouï-Ibn-Ouzmar , chef des Béni-Toudjîn. Ajoutons à cette liste le nom deThabet-Ibn-Mendïl, émir des Maghraoua, établis sur le Chélif, et celui d'Ouzmar-Ibn-Ibrahim, chef des Beni-Rached; tous princes contemporains, tous ayant travaillé, selon leurs moyens pour la prospérité de leur peuple et pour leur propre gloire.

Parmi les chefs berbères voilà qui possédèrent au plus haut degré les brillantes qualités que nous avons énumérées, et qui, tant avant qu'après l'établissement de Ieur domination, jouirent d'une réputation étendue, réputation qui a été transmise à la postérité par les meilleures autorités d'entre les Berbères et les autres nations, de sorte que le récit de leurs exploits porte tous les caractères d'une autheticité parfaite. 

Quant au Zèle qu' ils déployèrent à faire respecter les présriptions de l'islamisme, à se guider par les maxims de la loi et à soutenir la religion de Dieu; on rapporte, à ce sujet, des faits qui démontrent la sincérité de leur foi, leur orthodoxie et leur ferme attachement aux croyances par lequelles ils s'étaient assurés la puissance et l'empire. Ils choisissaient d'habiles précepteurs pour enseigner à leurs enfants le livre de Dieu, ils consultaient les casuistes pour mieux connaître les devoirs de l'homme envers son céateur . 

Ils cherchaient des Imams pour leur confier le soin de célébrer la prière chez les nomades et d'enseigner le Coran aux tribus; ils établissaient dans leurs résidences de savants jurisconsultes, chargés de remplir les fonctions de cadi; ils favorisaient les gens de piété et de vertu, dans l'espoir de s'attirer la bénédiction divine en suivant leur exemple; ilS demandaient aux saints personnages le secours de leurs prières; Ils affrontaient les périls de la mer pour acquérir jes mérites de la guerre sainte; ils risquaient leur vie dans le service de Dieu, et ils combattaient avec ardeur contre ses ennemis.

Au nombre de ces princes on remarque au premier rang Youçof-Ibn-Tachfin et Abdelmoumen-Ibn-Ali; puis viennent leurs descendant et ensuite Yacoub-Ibn-Abd-el-Hack et ses enfants. Les traces qu'ils on laissées de leur administration attestent le soin qu'ils avaient mis à fair fleurir les sciences, à maintenir la guerre sainte, à fonder des écoles, à élever des Zàouïa et des Ribat, à fortifier les frontières de l'empire, à risquer leur vie pour soutenir la cause de Dieu, à dépenser leurs trésors dans les voies de la charité, à s'entretenir avec les savants, à leur assigner la place d'honneur aux jours d'audience publique, à les consulter sur les obligations de la religion, à suivre leurs conseils dans les événements politiques et dans les affaires de la justice, à étudier l'histoire des prophètes et des saints, à faire lire ces ouvrages devant eux dans leurs salons de réception, dans leurs salles d'audience et dans leurs palais, à consacrer des séances spéciales au devoir d'entendre les plaintes des opprimés, à protéger leurs sujets contre la tyrannie des agents du gouvernement, à punir les oppresseurs, à établir au siège du khalifat et du royaume, dans l'enceinte même de leurs demeures, des oratoires où l'on faisait sans cesse des invocations et des prières, et où des lecteurs stipendiés récitaient une certaine portion du Coran tous les jours, matin et soir. Ajoutons à cela qu'ils avaient couvert les frontières musulmanes de forteresses et de garnisons, et qu'ils avaient dépensé des sommes énormes pour le bien public, ainsi qu'il est facile de le reconnaitre à l'aspect des monuments qu'ils nous ont laissés.

Faut-il parler des hommes extraordinaires, des personnages accomplis qui ont paru chez le peuple berbère? alors, on peut citer des saints traditionnistes à l'à.me pure et à l'esprit cultivé; des hommes qui connaissaient par coeur les doctrines que les Tabês et les Imams suivants lavaient transmises à leurs disciples; des devins formés par la nature pour la découverte des secrets les plus cachés. On a vu chez les Berbères des choes tellement hors du commun, des faits tellement admirables, qu'il est impossible de méconnaître le grand soin que Dieu a eu de cette race. .." . 


Auteur: Ibn Khaldoun
Date : 2009-04-19


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Ibn Khaldoun
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12675 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Aarav Le : 2013-10-18
Titre: Dommage pour les berbères.
Pays: Algeria  

Dommage pour les populations arabophones de l'Afrique du nord, et plus particulièrement ceux de l'Algérie et ceux du Maroc, qui se considèrent actuellement plus Arabes que les vrais Arabes; alors que la réalité est toute autre.Ce sont ces mêmes Arabophones(d'origines berbères) qui s'opposent à l'enseignement de la langue Tamazight.Par ignorance ou par manipulation,les systèmes politiques(d'ailleurs illégitimes)voulaient nous faire croire que nous sommes des arabes.Il faut que la langue Tamazight, persécutée par les pouvoirs en place, retrouve sa place qui lui revient parmi les siens.Pour cela une prise de conscience générale est nécessaire, mais aussi urgente.  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Alted Le : 2013-10-21
Titre: dommage pour les ignorants
Pays: France  

Je pense que ça prendrait plusieurs générations avant que les maghrébins renouent avec leur histoire. Lorsque les occidentaux citent l\'histoire des arabes, le mot arable signifie \"musulman\". Car pour ceux d\'entre nous qui ont accès à l\'histoire, savons que ce sont les Amazighs qui ont propagé l\'Islam en Europe (8 siècles), au Maghreb et en Afrique. Le mot berbère n\'a rien à avoir avec les Amazighs, il vient du mot barbare attribué par les romains à tous ceux qui étaient étrangers à l\'empire.  
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: hicham Le : 2015-08-29
Titre: ENGLISH
Pays: Morocco  

this is my first time to comment on an article in a website.this shows how much iam interested in amazigh history! hh i highly recommend you to translate your articles in English or even write them in English considering the fact that it is an international language therefore many people around the world will read your articles. writing your articles in english will definitely give a plus to your webesite and it will get very famous around the globe. my regards!!!  
 
 

 
Commentaire N° : 4
Par: hicham Le : 2015-08-29
Titre: ENGLISH
Pays: Morocco  

this is my first time to comment on an article in a website.this shows how much iam interested in amazigh history! hh i highly recommend you to translate your articles in English or even write them in English considering the fact that it is an international language therefore many people around the world will read your articles. writing your articles in english will definitely give a plus to your webesite and it will get very famous around the globe. my regards!!!  
 
 

 
Commentaire N° : 5
Par: Arrieu Claude Le : 2015-10-21
Titre: Mouna, Mimouna, Achoura...
Pays: France  

Les Amazighs qui ont lu mon étude (un essai) ont vu que je leur fais la place qu'ils méritent au plan de l'Histoire...cela n'enlève rien d'ailleurs aux Arabes d'Algérie ou d'ailleurs...  
 
 

 
Commentaire N° : 6
Par: hakim Le : 2016-04-26
Titre: chui berbere
Pays: Algeria  

malgre je ne parle que l arabe mais au fond de mon ame je me suis jamais senti arabe.je sens que je suis berbere.et c est domage qu on nous a pas enseigne le tamazight de puis nos jeunes age.il ont pu nous arabiser avec la langue mais pas plus que ca par ce que le sang berbere coule dans mes veine.et j en suis fier d etre un berbere musulman  
 
 

 
Commentaire N° : 7
Par: ait braham brahim Le : 2016-07-02
Titre: vive imazighen
Pays: Algeria  

je kabyle de tizi ouzou, je soutient tous les mouvement amazigh qui pour but union de notre familles séparé par la mafia, qui marginalise notre culture et nos sacrifices nous sommes les meilleurs dans tous les domaines, dieu merci,  
 
 

 
Commentaire N° : 8
Par: Ifarman Le : 2016-08-30
Titre:
Pays: France  

Je suis Kabyle de Cap SIGLI, né à Alger. Ayant refusé le service millitaire dans les années 70, J'ai quitté l'Algérie clendestinement et définitivement pour l'Europe où j'ai fini par m'installer à Paris tout en restant berbérophone, j'ai participé aux manifestations des printemps berbères 1980/2001 à Paris, pour dénoncer le colonialisme arabislamiste en Algérie et en Afrique et ses ramification en Europe (où on arabise et on islamise les berbères des banlieues surtout en France).
Attention : l'arabislamisme est une maladie sexuellement transmissible dans les mosquées (comme le SIDA), mais le virus est beaucoup plus virulent, donc très dangereux.
Je me méfient beaucoup plus des larbins Kabyles de service (ara-baisés et cora-niqués), que des pseudo-arabes.
Je garde un grand espoir pour l'Amazighité nord Africaine que, les régimes arabo-khorotos attardés de 14 siècles n'ont pas réussi à endiguer, bien que favorisé par la France et l'Orient arabo-bédouins.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant gb4sg2cl ici :  
 
 

 

 
Pourquoi le Dahir berbère de Mai 1930 a réussi et le Dahir Rifain de Mai 2017 a échoué envers les mêmes rebelles Amazighs?
Après sept mois de manifestations des Amazighs du Rif, les deux gouvernements marocains qui ont succédé pendant toute cette période, ont choisi de faire la sourde oreille. L’ancien chef du gouvernement est allé plus loin en signant un communiqué demandant aux membres de son parti de s’éloigner de la protestation sociale Rifaine ! C’est le choix de l’option usure de la protestation sociale par le temps. A l’appui, les medias publiques reportent les évènements du monde entier de la Syrie, de la Palestine et garde un blocus médiatique total sur le Rif. On a même poussé certaines organisations panarabes à organiser des manifestations de soutien à la Palestine au même jour et au même moment où des centaines de milliers manifestent dans le Rif pour un hôpital et une université.... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-05-19

 

 
"Timazighin" au centre du combat
La mort de la petite Ydia a suscité chez les Amazighs une nouvelle indignation. Ce qui est le plus remarquable c'est de voir cette petite fille devenir le symbole de la volonté des Amazighs de reprendre progressivement le cours de la voie que leurs ancêtres ont tracé depuis des milliers d'années.  Qui aurait imaginé il n' y a pas si longtemps voir une petite fille berbère (car il ne s'agit pas d'un garçon)  devenir un tel symbole sous la doctrine arabo-islamique hedjazienne qui ....... - - Auteur: Id Bawziki - Date : 2017-05-11

 

 
ex-FFS et ex-RCD déclarent sur Dzair TV :le MAK est la 1ère force Politique en Kabylie
Deux Anciens Militants des partis poitiques FFS et du RCD déclarent en direct sur le plateau de Dzair TV : << il faut arreter de vouloir cacher la vérité , le MAK est la 1ère force Politique en Kabylie et les marches du 20 Avril ont sont la preuve... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-05-07

 

 
Une très belle leçon de morale, d’histoire et du nationalisme au parlement Algérien APN
La conscience identitaire Amazighe en Afrique du Nord est finalement un train sur rail qui fonce sans arrêt de la Lybie jusqu’au Maroc en passant par le pays Touareg. Au Maroc, des députés parlementaires avaient pris la parole en Tamazight au parlement, tout de suite les Islamistes des frères musulmans en coalition avec les panarabes ont décrété une loi qui ....... - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-04-11

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.