Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Sfia Oult Télouat


Par HAMZAOUI Abdelmalek (extrait d’un nouveau livre)

L’art d’Ahouach est un art amazigh ancestral du Haut Atlas, similaire à l’art d’Ahidous du Moyen-Atlas,en ce qui concerne la chorégraphie : malgré les nombreuses différences qui existent au niveau du chant, la percussion et les instruments musicaux utilisés dans chaque danse.

Parmi les innombrables célèbres tinazurine du Souss, il est certain que Sfia Oult Télouat, un nom ancré dans la mémoire collective amazighe, en fut une icône inoubliable. Oult Télouat, se traduit littéralement par la fille de la région de Télouat,siège d’une petite commune rurale qui porte, également, le nom de son village et qui fut, autrefois, le fief du pacha, de Marrakech, Mezouari haj Thami Glaoui décédé le 23 Janvier 1956.

La diva Sfia Oult Télouat, de son vrai nom Sfia Oumohamed Ouhddou naquit  vers les années 40 1946 à * Imi Nouline*, dans la province d’Ouarzazate. Elle était issue d’une famille modeste et conservatrice ce qui l’a privée,pendant son enfance, d’être scolarisée. Elle était, comme la plupart des fillettes de son douar, ses semblables, une bergère qui s’était  occupée du petit cheptel familial dans les pâturages au milieu de la nature puis, après, ses parents ont commencé à lui apprendre comment s’occuper de son futur foyer, une fois mariée.Son mariage s’est soldé par le divorce à cause du chant et de l’Ahouach dont elle n’a pas pu se séparer. Il est à noter que l’artiste Sfia a embrassé sa passion depuis son jeune âge et qu’elle a fait ses premiers pas dans l’ⴰⵙⴰⵢⵙ ⵏ ⵓⵃⵡⴰⵛ du temps du pacha précité alors qu’elle était à peine âgée de quatorze ans, d’après ses déclarations.

Pour parfaire son talent et tenter de réaliser son rêve, la diva s’était installée à Marrakech où elle a côtoyé les maîtres du chant amazighe du Sud tels les rouaïs : Omar Ouahrouch, Mohamed Bounsir, Mohamed Damsiri, Agrram, Lahcen Machi, Mohamed Outassourt… et les raïssate : Ftouma Talguorcht, Khdouj Taourrigt, Fatima Tagrramt, Khdouj Tassouirit pour ne citer que celles-là.

La ⵔⴰⵢⵙⴰ ⵚⴼⵉⴰ ⵓⵍⵜ ⵜⵍⵡⴰⵜ jouissait d’une voix douce et mélodieuse. Elle modulait ses cordes vocales, bien entrainées, d’une façon extraordinaire. Ses fans étaient nombreux et ils le sont toujours. Elle était en même temps parolière et chanteuse et ses succès sont incontournables.

Parmi ses célèbres créations, nous nous contenterons de ne citer que ces quelques titres qui ont contribué à sa célébrité. 

  • 1- ⴰ ⵟⴰⴱⵍⴰ ⵉⵙ ⴽⵓⵍⵍⵓ ⵙⵡⴰⵏ ⵎⴷⵏ ⴰⵜⵜⴰⵢ  
  • 2- ⴰⵙⴰⵢⵃ ⴰ ⵜⴰⵡⵏⵣⴰ  3- ⵓⴼⵉⵖⴷ ⴰⵡⴷⴷⵉ ⵟⴰⴱⵍⴰ ⵜⵓⵊⴰⴷ ⵓⴽⴰⵏ     
  • 4- ⵓⵔ ⴽⴹⵉⵏ ⵍⴰⵃⴱⴰⴱ ⵏ ⵢⴰⵏ ⵎⴰⵖⴰ ⵉⵙⴰⵎⵃ 
  • 5- ⴰⵢ ⴰⵜⵜⴰⵢ ⴰ ⴱⵓ ⵅⴰⵎⵙⴰ ⵏ ⵏⴻⵊⵎⴰⵜ 
  • 6- Pour le tube intitulé, ⵜⴰⵡⴰⴷⴰ, elle l’a chanté à l’occasion de sa participation en Novembre 1975 à la grande marche pacifique, la marche verte (ⵜⴰⵡⴰⴷⴰ ⵜⴰⵣⵉⵣⴰⵡⵜ) 
  • 7- ⴰⵊⴷⵉⴽ ⵏ ⵉⵎⵉ ⵏ ⵜⵔⴳⵯⴰ. Certains de ces succès sont toujours bien conservés dans les archives de la RTM et sont diffusés de temps à autres sur les ondes de radio nationale amazighe.

Si l’honorable madame Sfia s’est frayée son chemin avec ténacité et grand courage, il est à rappeler, ici, qu’elle a aussi souffert énormément, en effet, à ses débuts, elle a été l’objet de moqueries et de critiques de la part de ses proches et de son entourage. Cependant, malgré ces aléas, elle a su s’imposer de force sur la scène artistique amazighe. Son sort est similaire, à quelques nuances près de celui de tant d’autres artistes telles, par exemple, Yamna n Âaziz ou Hadda Ouâaki…

La ⵜⴰⵏⴰⵥⵓⵕⵜ Sfia est considérée, de nos jours, comme une artiste professionnelle de l’art d’ahouach étant donné qu’elle a su conserver son grand amour, avec fidélité, pour cet art depuis son enfance jusqu’à son âge actuel.

Il est vrai que ⵜⴰⵏⴰⵥⵓⵕⵜ ⵚⴼⵉⴰ ⵓⵍⵜ ⵜⵍⵡⴰⵜ est, aujourd’hui, oubliée mais son nom restera à jamais inscrit, en gros caractères, dans les annales de l’histoire d’ahouach qu’il faudrait préserver afin d’assurer sa continuité.


Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek
Date : 2017-02-13


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de HAMZAOUI Abdelmalek
Envoyer l'article à un ami
Article lu 48814 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant p9bud2rd ici :  
 
 

D'autres articles :

 
Décès de Brahim Akhyat, le CMA salue la mémoire d’un grand militant amazigh
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Brahim Akhyat en son domicile à Rabat ce mercredi 25 yennayer 2968 – 7 février 2018.... - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-07

 

 
Brahim Akhiat n’est plus
Le pionnier de la revendication amazighe au Maroc, Brahim Akhiat, n’est plus. Il s’est éteint en silence, loin des feux des projecteurs. Il fut tenace. Il avait une ambition et un rêve : la reconnaissance officielle de son identité – notre identité- amazighe dans toutes ses dimensions. C’est un homme discret et pragmatique. ... - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-02-07

 

 
Hommage à Mohamed Mounib
Nous voici donc acculé par le destin amer. Pour rendre hommage à un militant de taille, Mohamed Mounib, qui vient de nous quitter subitement. Un homme de valeur. Mais encore. Qui consacra sa vie pour fédérer la mouvance amazighe, rassembler. Par conviction. Il fut notre carrefour à Agadir. Sa maison resta ouverte, quotidiennement. Il a écouté tout le monde. Et que de plaisir lui procuré l’action d’unir. Un homme de valeur. Un combattant émérite. Un militant serein. Mounib nous lègue un espoir de grandeur et de défi.... - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2017-12-13

 

 
Azul Iman n Mounib (Salut, Âme de Mounib)
Nous n’avons pas perdu Mounib. Il est, seulement, passé à l’autre bord ; comme on dit en tamazight. C’est la loi de la nature. Mais il est toujours présent par ses réalisations et son comportement exemplaire. On peut évidemment parler du militant ; beaucoup d’amis vont certainement le faire. J’ai choisi, pour ma part, de surtout parler de l’homme. ... - - Auteur: Hha Oudadess - Date : 2017-12-06

 

 
Maroc : le mouvement Amazigh vient de perdre un de ces piliers
Mohamed Mounib, l'un des premiers militants de la cause identitaire amazighe au Maroc vient de donner son âme le 3 décembre 2017 à la ville d’Agadir. Son apport au combat Amazigh surtout dans le Souss et même à l’échelle nationale était très important. ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-12-04

 

 
Hommage à la fameuse actrice marocaine Loubna Abidar
La fameuse actrice Amazighe Loubna Abidar, originaire de la ville Ocre de Marrakech, vient d’annoncer, mercredi 19 juillet 2017, sur un post partagé sur Facebook, être atteinte d'une "maladie maligne de la gorge".  Le site Amazighworld profite de l’occasion pour lui souhaiter un bon rétablissement et surtout pour lui rendre hommage pour plusieurs raisons et en particulier : ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-09-04

 

 
ⵢⵓⵙⴼ ⵓ ⵜⴰⵛⴼⵉⵍ : le 1er Roi de la dynastie Amazighe des Almoravides
Youssef Ibn Tachfin (1009-1106) (arabe: يوسف بن تاشفين ) (Amazigh : ⵢⵓⵙⴼ ⵓ ⵜⴰⵛⴼⵉⵍ - Yusef U Tacfin), aussi nommé Yussuf Ou Tashfine, est le premier Roi de la dynastie Amazighe des Almoravides. C’est la seule vraie photo du Roi, elle est exposée dans un musée à Valence. Elle est dessinée par un artiste Juif vivant Andalousie. Le Roi a régné sur un grand empire constitué de la partie occidentale de Tamazgha (Afrique du Nord) et la péninsule ibérique : le Maroc, l'ouest de l'Algérie, la Mauritanie, le Sénégal, l'Espagne et le Portugal. Il est mort en 1106. ... - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-08-15

 

 
Le Caïd Aâddi Oubihi
َAâdi Oubihi de son vrai nom: Aâddi ben Bihi Ait Rahou, est originaire des Aït Yahia Oukhlifa qui est une branche de la grande tribu guerrière des Ait Izdi (Ait Zdeg).... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-06-05

 

 
Michaël Peyron
ⵉⵣⵎ ⴰⴱⵔⴱⴰⵛ ou ⴰⵍⵖⴰⵎ ⵍⵄⵡⴰⵔⵉ. C’est un berbérisant qui naquit en 1935 à Cannes en France. Il est le fils de Peyron Frédéric Aimé, de nationalité Française et de Fiona Margaret, dont le nom de jeune fille était, Maclver originaire d’Ecosse.L’enfant Michaël, après la séparation de ses parents passa, en 1942, alors qu’il n’était âgé que de 7 ans, un laps de temps avec sa tante, du côté de son père, Mme Camille, à Lausanne, en Suisse. A la fin de cette même année, il fut envoyé en Angleterre pour y poursuivre des études. ... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-05-03

 

 
Président François Hollande nomme l’artiste Amazighe Kabyle DJURA au Conseil économique, social et environnemental
Par décret du Président de la République française en date du 17 mars 2017, le président François Hollande a nommé l’artiste et militante Amazighe kabyle DJURA aisin que d’autres personnalités au Conseil économique, social et environnemental français. Madame Djouhra ABOUDA, est une artiste - Réalisatrice – Écrivain, Dite Djura Fondatrice  de Célèbre Groupe de Femme de Chants Berbères DjurDjura "... - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-04-10

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.