Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

ⵢⵓⵙⴼ ⵓ ⵜⴰⵛⴼⵉⵍ : le 1er Roi de la dynastie Amazighe des Almoravides

Youssef Ibn Tachfin (1009-1106) (arabe: يوسف بن تاشفين ) (Amazigh : ⵢⵓⵙⴼ ⵓ ⵜⴰⵛⴼⵉⵍ - Yusef U Tacfin), aussi nommé Yussuf Ou Tashfine, est le premier Roi de la dynastie Amazighe des Almoravides. C’est la seule vraie photo du Roi, elle est exposée dans un musée à Valence. Elle est dessinée par un artiste Juif vivant Andalousie.

Le Roi a régné sur un grand empire constitué de la partie occidentale de Tamazgha (Afrique du Nord) et la péninsule ibérique : le Maroc, l'ouest de l'Algérie, la Mauritanie, le Sénégal, l'Espagne et le Portugal. Il est mort en 1106.

En 1009, Youssef Ou Tachfin est né dans le désert Touareg dans l’actuel Adrar.  Issu d’une famille Amazighe Touareg. C’est un Sanhadjienne des Lemtouna,

En 1072, il fait édifier la ville de Marrakech, dont son vrai nom en langue Amazighe est Amur n Kuch (ⴰⵎⵓⵔ ⵏ ⵇⵓⵛ : la terre de dieu) qui sera par la suite le nom de son Royaume : Marrakech en appellation francophone. C’est de là que vient le mot MAROC. Par contre le mot arabe Maghreb (المغرب ) qui veut dire l’occident en langue arabe n’a aucune relation avec l’appellation francophone du royaume des Almoravides. C’est une appellation que donneront les arabes au Maroc par la suite.

C'est à partir de cette ville, la capitale de l’empire, que la grand Roi mènera ses campagnes, notamment en Espagne qui était sous le pouvoir des Arabes Omeyyades d’orient.

En 1086, à la demande du prince arabe Al-Mu'tamid Ben Abbade, un des princes arabes Omeyyades sur l’Andalousie, Youssef Ou Tachefine, roi du Maroc, vient en Espagne pour l'aider à affronter Alphonse VI, qui a envahi Saragosse. Il bat Alphonse le 2 novembre 1086 à Sagrajas (az-Zallàqa) avant de se retourner contre Al-Mu'tamid. Il s'empare de la ville de Séville, de Grenade, d'Almeria, de Badajoz.

En 1091, il destitue le prince arabe Al-Mu'tamid Ben Abbade, l'envoyant en prison au Maroc, exactement à la petite ville de Ghmat à une dizaine de km de la capitale Marrakech. Al-Mu'tamid mourra 4 ans plus tard à Ghmat. Youssef occupe alors tout le territoire d'Andalousie (l’actuel sud d’Espagne).

Il jette son dévolu sur Valence, dont le futur roi, Rodrigo Diaz de Bivar, plus connu sous le surnom de Cid Campeador, se trouve à Saragosse.

En octobre 1092, une poignée d'éclaireurs Almoravides arriva sous les murs de Valence mais la prise de Valence n’a pas été une tâche facile. Elle va durer plusieurs années.

En 1098, l'armée almoravide arrive jusqu'à Lisbonne la même année Youssef est nommé Prince des musulmans, (امير المسلمين ) Défenseur de la Foi et Envoyé du Commandeur des Croyants.

En 1102, il conquiert à nouveau Valence, le Cid étant mort depuis 3 ans, battant sa femme Chimène, ainsi que la partie septentrionale d'al-Andalus. Son expansion s'arrête alors à la vallée de l'Èbre. Il nomme son fils Ali héritier du trône.

Youssef Ou Tachefine meurt le 2 septembre 1106. Son mausolée se trouve à Marrakech au Maroc, près de la mosquée Koutoubia. Mais délaissé pour des raisons politiques, il ressemble à une toilette publique.

Le mausolée du commandeur des Musulmans, l’Amazigh Youssef OU Tachfine

Par contre le mausolée de son prisonnier Al-Mu'tamid Ben Abbad, il ressemble à celui des grands rois.

En 1970, les autorités marocaines en partenariat avec certains pays arabes du Golf, ont construit un grand mausolée dédiée au prisonnier Al-Mu'tamid Ben Abbad, avec en plus une tombe à sa femme et une autre a son fils.

Le mausolée du prisonnier d'Andalousie, l'arabe Oumeyyades Al-Mu'tamid Ben Abbad

Le choix de l’année n’est pas innocent, c’est l’année où le Maroc a décidé l’arabisation forcée de l’enseignement et de toute la vie des marocains, qui vienne juste 8 ans avant l’officialisation de la langue Arabe dans la constitution marocaine.

Le 24 juillet 2017, le Maroc organise à l’occasion du Festival du Haouz (Une partie du haut Atlas Marocain au Sud de Marrakech) une visite officielle au mausolée du prisonnier arabe où on a organisé une soirée poétique à l’honneur du « Roi de la poésie ». Mais aucune visite n’a été programmée dans ce cadre au mausolée du Roi Amazigh Yussef U tachfin !!!
La portée de ce geste hautement politique et son importance à l’egards des arabes du Golf a fait que l’information a été rapportée par le journal saoudien Acharq Al Awsat (voir le lien suivant).

La ligue arabe a organisé, en 1980, un congrès arabe à la ville de Marrakech au palais des congrès dédié Al-Mu'tamid Ben Abbad. La revue Al Arabie qui avait rapporté les travaux du Congrès a cité une intervention chargée de haine et de politique raciale en disant : « Le Roi Youssef ben Tachfine était un ignorant de la langue arabe, c’est pour cela que toute la poésie de louange au roi faite par Al-Mu'tamid n’a pas trouvée d’échos chez le roi. Ce qui est dommage ».  

Sur le site Officiel du ministère marocain des affaires religieuses tu trouves tout une bibliographie complétement dédiée au prisonnier Al-Mu'tamid comme celle-ci ; mais en cherchant pour Youssef Bentachfine en tapant en arabe (يوسف بن تاشفين ), le roi le commandeur des musulmans, vous  ne trouverai rien (voir ce lien) ! Alors que c’est un site dédié aux affaires Islamiques et religieuses et non pas aux affaires ethniques et raciales voir anti-Charia meme si on connait bien la vie d’Al-Mu'tamid.


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2017-08-15


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 64006 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: koulnakh Le : 2017-08-16
Titre: au secours!
Pays: France  

Le peuple vit sous ce qu'on peut appeler un régime de ségrégation, d'apparteid .On assasine le peuple Amazigh à petit feu:d'abord sa langue, puis sa culture, ses traditions son histoire et enfin sa personne.Au secours,!  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: goucem Le : 2017-09-09
Titre: goucem
Pays: Algeria  

Yaghmorasen  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant un2r192u ici :  
 
 

D'autres articles :

 
Hommage à Mohamed Mounib
Nous voici donc acculé par le destin amer. Pour rendre hommage à un militant de taille, Mohamed Mounib, qui vient de nous quitter subitement. Un homme de valeur. Mais encore. Qui consacra sa vie pour fédérer la mouvance amazighe, rassembler. Par conviction. Il fut notre carrefour à Agadir. Sa maison resta ouverte, quotidiennement. Il a écouté tout le monde. Et que de plaisir lui procuré l’action d’unir. Un homme de valeur. Un combattant émérite. Un militant serein. Mounib nous lègue un espoir de grandeur et de défi.... - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2017-12-13

 

 
Azul Iman n Mounib (Salut, Âme de Mounib)
Nous n’avons pas perdu Mounib. Il est, seulement, passé à l’autre bord ; comme on dit en tamazight. C’est la loi de la nature. Mais il est toujours présent par ses réalisations et son comportement exemplaire. On peut évidemment parler du militant ; beaucoup d’amis vont certainement le faire. J’ai choisi, pour ma part, de surtout parler de l’homme. ... - - Auteur: Hha Oudadess - Date : 2017-12-06

 

 
Maroc : le mouvement Amazigh vient de perdre un de ces piliers
Mohamed Mounib, l'un des premiers militants de la cause identitaire amazighe au Maroc vient de donner son âme le 3 décembre 2017 à la ville d’Agadir. Son apport au combat Amazigh surtout dans le Souss et même à l’échelle nationale était très important. ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-12-04

 

 
Hommage à la fameuse actrice marocaine Loubna Abidar
La fameuse actrice Amazighe Loubna Abidar, originaire de la ville Ocre de Marrakech, vient d’annoncer, mercredi 19 juillet 2017, sur un post partagé sur Facebook, être atteinte d'une "maladie maligne de la gorge".  Le site Amazighworld profite de l’occasion pour lui souhaiter un bon rétablissement et surtout pour lui rendre hommage pour plusieurs raisons et en particulier : ... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-09-04

 

 
Le Caïd Aâddi Oubihi
َAâdi Oubihi de son vrai nom: Aâddi ben Bihi Ait Rahou, est originaire des Aït Yahia Oukhlifa qui est une branche de la grande tribu guerrière des Ait Izdi (Ait Zdeg).... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-06-05

 

 
Michaël Peyron
ⵉⵣⵎ ⴰⴱⵔⴱⴰⵛ ou ⴰⵍⵖⴰⵎ ⵍⵄⵡⴰⵔⵉ. C’est un berbérisant qui naquit en 1935 à Cannes en France. Il est le fils de Peyron Frédéric Aimé, de nationalité Française et de Fiona Margaret, dont le nom de jeune fille était, Maclver originaire d’Ecosse.L’enfant Michaël, après la séparation de ses parents passa, en 1942, alors qu’il n’était âgé que de 7 ans, un laps de temps avec sa tante, du côté de son père, Mme Camille, à Lausanne, en Suisse. A la fin de cette même année, il fut envoyé en Angleterre pour y poursuivre des études. ... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-05-03

 

 
Président François Hollande nomme l’artiste Amazighe Kabyle DJURA au Conseil économique, social et environnemental
Par décret du Président de la République française en date du 17 mars 2017, le président François Hollande a nommé l’artiste et militante Amazighe kabyle DJURA aisin que d’autres personnalités au Conseil économique, social et environnemental français. Madame Djouhra ABOUDA, est une artiste - Réalisatrice – Écrivain, Dite Djura Fondatrice  de Célèbre Groupe de Femme de Chants Berbères DjurDjura "... - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-04-10

 

 
L’humoriste Amazigh Fellag : si je n’avais pas quitté l’Algérie, j’aurai été assassiné par les islamistes
Le grand artiste humoriste Amazigh kabyle Mr Mohamed Fellag dans une interview accordée à France 2 dans son émission Thé ou Café le 12/03/2017 a déclaré que ...... - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-03-13

 

 
Sfia Oult Télouat
L’art d’Ahouach est un art amazigh ancestral du Haut Atlas, similaire à l’art d’Ahidous du Moyen-Atlas,en ce qui concerne la chorégraphie : malgré les nombreuses différences qui existent au niveau du chant, la percussion et les instruments musicaux utilisés dans chaque danse. Parmi les innombrables célèbres tinazurine du Souss, il est certain que Sfia Oult Télouat, un nom ancré dans la mémoire collective amazighe, en fut une icône inoubliable. Oult Télouat, se traduit littéralement par la fille de la région de Télouat,siège d’une petite commune rurale qui ....... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-02-13

 

 
Chikh Belghazi Benaceur, n’est plus
Belghazi Benaceur, s’avère être un grand artiste amazighe, né vers 1940, à Ait Sidi Hsaïne, branche de la tribu des Ait Hdiddou, qui s’est sédentarisée au cœur des tribus arabophones dans le territoire de la commune rurale de Sidi Abdellah Lkhiyat, cercle de Moulay Driss Zerhoune, dans la province de Meknès.... - - Auteur: HAMZAOUI Abdelmalek - Date : 2017-01-27

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.