Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Dans l’affaire de Jérusalem: ce que les nord africains n'ont pas compris

Lors d’un match de football en Algérie, les spectateurs présents au stade ont déroulé sur la tribune une banderole représentant des caricatures du roi Saoudien et de son allié le président américain Donald Trump, l’une collée à l’autre et à côté d’un dessin de la grande mosquée al-Aqsa. Cela a provoqué la colère des autorités saoudiennes.

Ils ont exprimé à leur manière leur colère contre la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem la capitale d’Israël. Sans s’arrêter là, ils ont et ont aussi exprimé leur colère contre le laxisme du régime des Saouds dans cette affaire.
Tout de suite Riyad menace de riposter fort, sachant bien que les relations entre les deux pays ne sont pas en ligne depuis que l’Algérie a refusé de rejoindre la coalition arabe contre le pays arabe le plus pauvre le Yémen.

Certains media sociaux algériens ont même fabriqué et diffusé une photo attribuée aux supporteurs saoudiens mais qui porte un message fort : « un président paralysé et un peuple méprisé ». Autrement dit, il y a une partie de la société nord-africaine qui réclame haut « occupons de nos affaires, first ».

Qui a tort et qui a raison ?

Il y a un fait incontournable est que les algériens, les marocains, les tunisiens et les libyens veulent être des arabes plus que les arabes eux-mêmes. Tellement endoctrinés par l’arabisation qu’ils ont oublié le proverbe arabe qui dit « les habitants de la Mecque connaissent mieux ses vallées », pour dire « Chacun sait ses affaires ». Alors est ce que les habitants de l’Afrique du Nord connaissent mieux les vallées des deux liens saints Mecque et Jérusalem mieux que ceux de la Mecque ? Bien sûr non.

Ce qu’il faut savoir :

Ils ont oublié que le rôle de la politique est de gagner pour soi et non pas la politique au service de l’idéologie. C’est ce que les peuples arabe et perse ont bien compris.
En effet, les américains semblent découvrir que leur plus proche allié qui est l’Arabie saoudite, les a trahis dans le 11 septembre. « Il n’y a pas un peuple au monde, ni les nazis, ni les communistes, qui ont fait plus de mal à l’économie américaine plus que l’Arabie saoudite. A ne citer que la crise pétrolière de 1973 et la destruction de Twin-center en 2001 » : ce n’est pas moi qui le dis mais c’est le senior spécialiste américain du moyen orient et d’Asie Bruce Ridel, qui est aussi un ex-conseiller des quatre derniers présidents américains depuis Obama.

De ce fait, l’Amérique a levé le secret d’état, quinze ans plus tard, sur les 28 pages du rapport d’enquête sur le 11 septembre qui pointent du doigt l’implication de l’Arabie dans les attentats du 11 septembre. Un an après une loi JASTA (loi contre les sponsors du terrorisme) est rédigée au congrès et appliquée malgré le veto d’Obama.  Cette loi permet au juge fédéral américain de juger des états impliqués dans le 11 septembre et non plus les personnes uniquement.

Dans la même année, les états unis concluent le deal américano-iranien sur le dossier nucléaire à base duquel l’IRAN a gagné :

  • 50 milliards de dollars gelés dans les banques américaines depuis 1979
  • La levée des sanctions économiques, ce qui va permettre au peuple iranien de retrouver plus de prospérité et surtout du travail,
  • Le retour de l’Iran sur la scène internationale et surtout le leadership au moyen orient, dominé jusqu’ici par l’Arabie depuis 1979.

En contrepartie, juste après ce deal :

  • L’Ayatollah a ordonné la levée du slogan « la mort pour Israël » des missiles iraniens : signe d’un début de normalisation avec Israël.
  • Les usines pétrolières iraniennes retrouvent leur cadence de production pour maintenir le pétrole en dessous de 50 dollars, ce qui va permettre d’une pierre deux coups : affaiblir les sponsors du terrorisme et punir la Russie de son annexion de la Crémée. D’ailleurs pour la première fois au monde, USA a alimenté l’Europe en gaz transporté par bateau pour mieux fléchir la Russie.

De ce fait, les arabes du Golf se trouvent menacés par le retour du leadership perse dans la région. Autrement dit c’est la fin du panarabisme. C’est donc le tour des arabes de faire leur deal avec les américains. Mais eux ont un handicap majeur par rapport à l’IRAN. Des ex-alliés préférés des USA, mais impliqués directement et indirectement dans le 11 septembre. De ce fait leur accord coutera plus cher.

Effectivement le deal américano-arabe été conclu à Riyad comme suit :

  1. Un don de 560 milliards de dollars à Trump
  2. Un don 100 million de dollars a Ivanka Trump pour qu’elle fonde elle aussi sa fondation Ivanka comme la fondation Clinton qui a toujours été financée par les arabes.
  3. Le remboursement des dégâts du 11 septembre, estimés par la cour fédérale américaine à 3000 milliards de dollars. Mohamed Ben Salmane a déjà un plan pour régler cette facture : le plan Kadhafi. Privatiser ARAMCO à 3000 milliards de dollars et constituer un fond d’investissement international (le plus grand au monde). Comme les 280 million de dollars du fond Kadhafi pour régler Lockerbie.
  4. Le retour de Jérusalem à l’état hébreux en allant ainsi à la situation de Jérusalem d’avant le 7eme siècle avant l’invasion arabe, à l’époque du Calife Omar.
  5. La normalisation avec Israël juste après le nouveau plan de paix Trump. Ce plan qu’il a qualifié Mahmoud Abbas en présence de Trump de l’accord du siècle.
  6. La réforme de l’Islam par la construction du plus grand centre islamique au monde (tolérance : اعتدال ). C’est le ministre américain des affaires étrangères qui le dit au congrès américain et trois mois après, le roi Salman et son fils le confirme. Vidéo :  
    la declaration du centre Islmaique IATIDAL (Tolerence)
  7. L’Egypte, connue par sa qualité de mobilisateur des arabes, elle l’a montré du temps du socialisme en 1940 et aussi du temps des islamistes en 1980, elle aura un troisième rôle à jouer dans ce nouveau centre islamique : elle sera chargée de le faire avaler aux arabes. C’est pour cette raison Essissi a eu le droit à la photo de clôture du congrès arabo-américain. Ceci contrairement aux autres chefs d’états qui prônaient l’Islam modéré. (voir photo) :
    Le nouveau centre islamique tolerence à un sponsor (Arabie, un directeur de programme (USA) et un gestionnaire (Egypte
  8. L’isolement des frères musulmans et de leurs sponsors, le Qatar.
    Les avions de Qatar ne sont plus autorisés a voler sur le ciel d'Arabie
  9. La fin de la subvention du mouvement Wahhabite musulman par l’Arabie. Vingt Cheikhs wahhabites sont déjà emprisonnés par Mohamed Ben Salmane.

En contrepartie :

  • les arabes reconnaitront officiellement l’état d’Israël
  • les palestiniens auront un état à eux en dehors des anciens lieux saints juifs.
  • Trump promet d’annuler le deal américano-iranien. Mais c’est ce qu’il ne peut pas faire puisque c’est le Congres qui décide.

Et dans tout cela que vont-ils gagner les nord africains ? Absolument rien.

Ils ont certainement oublié que lorsque Jérusalem a été conquis par les arabes au 7eme siècle, les mêmes arabes au même moment presque, juste 70ans d’écart, dû principalement à la résistance farouche de la reine amazighe Dihya, ont aussi conquis le Tamazgha : Afrique du Nord.

Alors si on tient à l’arabisation de Jérusalem, pour quoi refuser l’arabisation de l’Afrique du Nord ?

Il est donc temps pour les nord africains de revoir leur conception des choses, si ce n’est pas déjà trop tard.


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2017-12-19


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 41456 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant dee63ru6 ici :  
 
 

 

D'autres articles :











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.