Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Tindaya : la montagne sacrée des berbères

Une statut de JUBA II découverte en Algérie

Fuerteventura est l'île des Canaries la plus ancienne et la proche du continent Africain et c'est probablement sur cette île que sont venus s'installer les tous premiers proto-berbères . Octave après avoir battu Cléopâtre et Marc Antoine lors de la bataille navale d'Actium en Méditerranée, a été proclamé " Empereur- Auguste  ", dès lors il a nommé son protégé, le berbère numide Juba II : " Roi de Mauritanie ". A l'époque il s'agit  de toute la partie ouest de l'Afrique du Nord, tout en mettant à sa disposition une flottille de navires  pour lui permettre de surveiller la façade Atlantique de l'Empire .

Juba II en faisant sa tournée de reconnaissance, s'est aventuré du côté des îles Canaries et c'est probablement à  Fuerteventura qu'il a posé pied en tout premier lieu , ensuite après avoir fait la découverte de toutes les autres îles, il a décidé de les inclure à son Royaume et de les peupler en y installant des populations de différentes régions de Tamazgha, avec  tous leurs besoins en animaux, végétaux etc...pour pouvoir y vivre en autarcie.

Au 15è siècle Béthancourt  et les conquistadors espagnols ont conquis les îles en tuant quasiment tous les Hommes (les Incas en savent aussi quelque chose).

Depuis quelques décennies Fuerteventura est devenue une destination touristique très prisée, avec des Hôtels et des constructions diverses, seulement les endroits attrayants commencent à manquer, les autorités espagnoles n'ont rien trouvé de mieux que de vouloir  mettre en valeur la montagne sacrée et mythique de TINDAYA  pour la doter d'aménagements divers. Mais voilà c'est sans compter sur la population locale de lignée aborigène Guanche . Les espagnols après 5 siècles d'occupation ont cru effacer de la mémoire de cette population toute trace berbère. Ils semblent avoir oublié ou négligé que depuis le 19è siècle les canariens ont cherché à connaître leurs origines: l'archéologie, les traces et les noms de lieux, l'ADN, et les ouvres artistiques tout cela converge vers un seul endroit: l'Afrique du Nord et les berbères.

          

Malgré une christianisation qui ne tolère aucun écart, les mères ont transmis le message à leur descendance en leur faisant savoir en toute discrétion que la montagne de Tindaya est sacrée et qu'ils doivent lui témoigner respect et dévotion. D'ordinaire chez les berbères la montagne porte un nom masculin , mais là en l'occurrence cette montagne porte un nom féminin à cause du préfixe "Tin" mot féminin que l'on trouve dans les dialectes berbères. Cet aspect de la culture berbère doit être soulevé,  car cette montagne au lieu d'être désignée comme toutes les montagnes au masculin , porte un nom féminin pour bien marquer sa sacralité ; cette caractéristique est en opposition avec la culture arabo-musulmane qui sacre plutôt le masculin, à commencer par le lieu le plus saint de cette culture: la mosquée qui est désignée au masculin par  << Al Masjid>> ; pour rendre à ce lieu sont caractère saint,  les berbères se sont vus obligés de le féminiser par l'appellation : <Timzguida>>.

Les berbères d'aujourd'hui s'ils étaient fidèles et conformes à leurs traditions ancestrales n'auraient jamais dû accorder quelque sacralité que ce soit à Al Masjid, par contre  ils auraient pu le faire pour la Chapelle, à la cathédrale, à l'église et à la synagogue, car tous sont féminins d'origine; ils n'ont nul besoin de se justifier auprès de quiconque, quand on sait que les Oulémas et les islamistes ont toujours combattus la culture berbère en la considérant comme archaïque et païenne. Tout récemment encore ils déclarent qu' Yennayer est  haram et incompatible avec l'Islam .  Quand on touche à la pierre angulaire et au ciment qui lie les Amazighs depuis des millénaires, le rejet des ces gens et de ce qu'ils représentent doit être total. Les berbères n'abandonneront jamais leur culture aussi ancienne soit-elle, pour la remplacer par une autre, notamment celle des bédouins d'Arabie.

 

Une autre leçon à tirer des coutumes ancestrales berbères, il s'agit de leurs croyances qui ne s'adossent pas à quelque chose d'imaginaire, d'abstrait et d'hypothétique comme Allah, mais plutôt à du tangible, du réel, du concret, du visible et d'indiscutable, et cela n'est ni plus ni moins que les bases de la recherche scientifique moderne.

Ainsi donc cette population canarienne autochtone complètement hispanisée car personne ne porte plus de nom ou prénom d'origine berbère, s'est indignée et s'est mise à défendre bec et ongle  le respect de la montagne des ancêtres et s'oppose à tout aménagement ou modification qui porte atteinte à l'état naturel originel de Tindaya.
Il faut rendre hommages  aux mères qui ont su transmettre le message à leurs enfants malgré la menace permanente des conquistadors tyranniques et ceci sur plusieurs générations. Nous devons témoigner admiration et considération aux jeunes Canariens d'aujourd'hui  , car ils font honneur au monde berbère, attachés à leur terre à leur histoire,  à leurs origines et à la mémoire des ancêtres. 

Il faut avoir atteint le plus bas niveau de la soumission, le plus bas niveau de l'ignorance , le plus bas niveau de la servilité en faisant preuve d'abandon, de reniement et de renoncement pour accepter de voir la montagne de ses ancêtres profanée, salie, balafrée et défigurée par ce qui est étranger à la représentation culturelle  Amazighe, comme c'est le cas à Agadir.

Viva el pueblo Amazigh de Islas Canarias   y   viva las Mujeras Amazigh


Auteur: Id Bawziki
Date : 2019-01-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Id Bawziki
Envoyer l'article à un ami
Article lu 2822 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant gvsj5geh ici :  
 
 

 

D'autres articles :











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.