Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Hommage à IDIR


Ô cher IDIR ! Je me rappelle ce jour de 1969 quand nous nous rencontrâmes dans le bus de Diar Essaada, à Alger, toi venant de sortir de chez toi pour aller à l'Université et moi sortant de chez mon cousin pour aller au travail (ministère de l'éducation nationale).

Je t'avais dit, sachant que tu jouais à la guitare, qu'elle est l'apanage du chanteur de la chaîne II, Taleb Rabah qui était un virtuose de la guitare. Tu m'as répondu simplement : "On verra". J'ignorais alors que j'avais en face de moi l'homme du destin, la révélation et le miracle qui allait tirer la chanson kabyle des ténèbres à la lumière que des forces obscures, rétrogrades, fatalistes et fanatiques ont mise sous le boisseau ou ridiculisaient.

Tu ne tardas pas en effet à sortir la chanson "Avava Inouva" qui s'avéra une chanson mythique pour le monde entier et dès ce moment tu n'appartins plus à la race kabyle mais au monde entier qui t'adopta.

Je me rappelle que cette chanson était un conte qu'on nous contait quand on était tout jeunes, au moment de dormir, mais tu as su lui donner vie et charme avec ta musique céleste.

Plus que cinquante ans après, tu viens de partir pour l'Éternité après cette fulgurante apparition. Je m'attendais à tout sauf à ce que tu partis si tôt. Tu es mort à la tâche, discrètement, tout en le cachant, sous des dehors bon enfant.

Tes lèvres généreuses et fines ne moduleront plus donc ces chansons qui étaient un baume sur nos cœurs. Elles sont fermés pour jamais. Ta silhouette source de réconfort et de joie s'est dérobée à nos regards pour toujours. Tes beaux doigts effilés n'égréneront donc plus les notes magiques qui ravissaient le bébé en pleurs dans son berceau, qui donnaient espoir au malade cloué dans son lit, qui deridaient les fronts les plus rembrunis.

Ta voix angélique ne chatouillera donc plus agréablement nos oreilles. Je ne veux pas que ce beau rêve devienne un cauchemard avec ta disparition. Non ! Tu nous as laissé AVAVA INOUVA qui sera de toi un souvenir impérissable.


Auteur: Y. Metref
Date : 2020-05-05


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Y. Metref
Envoyer l'article à un ami
Article lu 1748 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: uksil de kabylie Le : 2020-05-06
Titre:
Pays: United States of Ame  

il n'exite aucun lieu à Alger s'appellant diar essaada ?!  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant u6se8e1s ici :  
 
 

 

D'autres articles :

Idir, une étoile amazighe s’éteint
Auteur: CMA - Date : 2020-05-14







Brahim Akhiat n’est plus
Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-02-07

Hommage à Mohamed Mounib
Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2017-12-13


 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.