Arabe
English
 
 
 
 Histoire ancienne
 Histoire moderne
 Histoire revisitée
 Personnalités Amazighes
 Amazighophobie

 

Le mal-être amazigh en Afrique du Nord : témoignage d’un militant


Par AmazighWorld, AmazighWorld.org
Date : 2022-04-12


Le peuple amazigh, aussi connu sous le nom de peuple berbère, est un peuple ancestral qui trouve ses racines en Afrique du Nord. Trop longtemps martyrisé, bâillonné et privé de son identité profonde en faveur de l’arabisation du nord du continent africain, ce
peuple est aujourd’hui menacé d’extinction. Il a subi non seulement une fracture linguistique et identitaire, mais aussi familiale et territoriale. Aujourd’hui, ni l’histoire ni la langue amazighes ne sont plus enseignées et c’est un pan important de l’histoire
africaine qui menace de disparaître.

Dans cet ouvrage, vibrant hommage au peuple amazigh, l’auteur tente de remédier à cette faille majeure de l’histoire et d’instaurer une mémoire amazighe. En s’appuyant sur son expérience personnelle, de solides connaissances et un important travail de recherche, Smaïl Medjeber livre ici un ouvrage fouillé, inédit et richement documenté en faveur de la reconnaissance d’une identité amazighe.

Né en 1950 à Taourirt-Moussa, un village du Djurdjura (Algérie), Smaïl Medjeber est un penseur et un militant de la langue berbère.
Ancien détenu politique, condamné à mort et victime d’atroces tortures, il est libéré après onze ans et demi de calvaire grâce à l’action conjointe de la Fédération internationale pour les droits humains, d’Amnesty International et de sa sainteté le pape Jean-Paul II. Engagé, incorruptible, fidèle à ses convictions, l’auteur continue son combat intellectuel en éditant la revue culturelle Abc Amazigh, et en publiant le présent ouvrage.



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de AmazighWorld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 21107 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2022-04-15
Titre: Une petite contribution à l'ouvrage d'Ismaïl
Pays: France  


Misère, misère!


Si l'on veut être réaliste et objectif, on peut dire que l'amazighité est en voie de disparition . Non pas du fait seulement de l'occupant mais surtout du fait des Amazighs eux-même. On peut bien entendu ne pas souhaiter cela, mais les faits nous ramènent à la réalité.

Les arabo-musulmans ont instauré des régimes anti-démocratiques, ils offrent aux berbères de choisir entre la carotte et le bâton. Certains les plus serviles ont droit à des belles carottes, quand aux autres seulement soumis ont droit à des morceaux voire à des miettes de carottes; il y en a même qui sont privés de tout . Quand au bâton il frappe sans distinction tout ceux qui osent lever la tête et qui refusent de rentrer dans les rangs instaurés par ces régimes décadents. C'est le cas des Kabyles qui ont payé et qui payent toujours très cher leur attitude d'insoumis.

Au Maroc où il n' y a plus la moindre vaguelette venant des amazighs, malheur à celui ou celle qui veut s'émanciper et lever la tête. Le pouvoir et ses sbires Amazighs ne tolèrent d'autres slogans mis à part " Aâcha Al Malik et Allah, Al Watan, Al Malik"; Dans ce pays où le 7è siècle n'a toujours pas complètement disparu, M6 s'est permis de dire à son Ministre de l'Education Nationale: les marocains doivent apprendre des langues qui leur sont utiles et abandonner celles qui les mèneront à rien (tamazight) . On est en droit de se demander: qui sur cette terre a le droit de décider des langues utiles et de celles qui ne le sont pas?. Malgré cette insulte faite aux autochtones , aucun Amazigh n'a osé réagir ou se révolter, ils se sont tous couchés par peur du bâton. Normalement il y a là motif à faire une grande révolution, sauf pour un peuple complètement mort. Rappelons à M6, il y a 60 ans le mandarin chinois n'intéressait quasiment personne , aujourd'hui il est dans l'espace et dans tous les centres d'intérêt du monde. Une langue émane du peuple et non d'un Roi, sinon les anglais parleraient français. M6 fait preuve de la plus grande des ingratitude propre aux arabo-musulmans, alors qu'il bénéficie d'une situation plus que confortable et privilégiée sur la terre berbère , dont il profite sans limites, jusqu'à faire des envieux qui vont jusqu'à dire: "quel bonheur d'être le Roi du Maroc".

Dans les années 1960 tachelhit régnait en maître à Agadir, aujourd'hui les Amazighs parlent taârabt même entre-eux. On pensait lors du soulèvement en Libye que Zouara et N'foussa allaient devenir
la base du renouveau berbère, malheusement au lieu de consolider cette base ils se sont lancés dans des collusions et des compromissions avec les arabo-musulmans pour se trouver dilués dans ce marasme au point de ne plus afficher le moindre drapeau amazigh à Bab Al Azizia. Les peuples du sud ( Azawad) peuvent ouvrir la bouche , la doctrine islamiste les empêche de se faire entendre et en fait des terroristes..

Ecrire permet d'expier ce que l'on a sur le coeur dans l'optique de conjurer le sort, en espérant que dans le peu de jeunes enfants Amazighs qui nous lirons, certains se sentiront touchés au point de vouer leur existence à vouloir changer les choses.

Pour faire court on peut dire que le peuple Amazigh s'est enterré lui-même dans une mouvance et une idéologie obscurantiste qui le conduira tout droit dans la tombe des civilisations disparues.





 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant s2h5dg4y ici :  
 
 

D'autres articles :



L'humiliation
Auteur: id Bawziki - Date : 2022-03-03








 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.