Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

A propos de la dernière position du parti politique marocain PADS sur Tamazight

Ahmed Benjalloune président du parti PADS

 

Etant des activistes amazighes, nous avons reçu avec un très grand regret la dernière position du congrès national du PADS (parti d’avant-garde démocratique et socialiste, tenu le 08 avril), qui a appelé à considérer la langue amazighe seulement comme une langue nationale à une telle éventuelle révision de la constitution marocaine.

Nous signalons que cette position n’est pas nouvelle au niveau de l’histoire de ce parti politique qui adopte une idéologie pareille à celle du parti ALBAATH en orient. Cette position nous permet de citer les remarques préliminaires suivantes :

1- Cette nouvelle position adoptée par le PADS, même s’elle est très appréciée et applaudie par l’ensemble de ses militants y compris les berbères d’entre eux, n’ajoutera rien du tout à la situation institutionnelle de la langue amazighe. Cette dernière est nationale par la logique des choses et des faits sur le terrain, en plus le statut de la langue nationale n’obligera jamais l’Etat marocain à faire quelque chose pour la promouvoir et la développer par des budgets et des programmes.

2- Cet appel très « avant-gardiste » nous a montré à quel niveau ce parti politique est loin de la réalité marocaine en général, et du dossier de la cause amazighe d’une manière particulière. A propos de TAMAZIGHT à la constitution, que mes chers camarades du PADS me permettent de dire ce qui suit :

  • Les différentes composantes du mouvement amazigh au Maroc se sont mises d’accord à l'unanimité de considérer la langue amazighe comme une langue officielle à la constitution marocaine, il s’agit d’un accord non soumis à aucune discussion.
  • Les membres du conseil administratif de l’IRCAM (institution crée par le Roi Mohammed VI en octobre 2001) ont envoyé une lettre au Roi en lui demandant la protection juridique de la langue amazighe par son officialisation.
  • Les deux leaders marocains MAHJOUBI AHRDAN, président du MNP, et ABDELKARIM ELKHATIB, fondateur du PJD, ont déjà signé d’une manière bilatérale et à titre personnelle une lettre adressée à l’opinion publique sur l’officialisation de la langue amazighe.
  • Le parti politique marocain ANNAHJ ADDIMOUQRATI a appelé lors de son dernier congrès à la constitutionnalisation de l’amazighe comme une langue officielle.
  • A l’égard de l’ensemble de ces positions historiques, j’ai honte à votre place mes chers camarades militants avant-gardistes, et je ne sais pas où je vais situer votre position par rapport à celles précitées.

 

RACHID NAJIB SIFAW : membre de la ligue amazighe des droits humains    


Auteur: Rachid Najib Sifaw
Date : 2007-05-01


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Rachid Najib Sifaw
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13024 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant vxbep45v ici :  
 
 

 

 

Autres articles :










Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08






 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.