Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Gouvernement et amazighité, A. El Fassi : émigré en situation irrégulière

Par : MOHA MOUKHLIS
(Agraw Amazigh)


Quel point commun y a-t-il entre l'arabisation et la politique de Abbas El Fassi? La mort!
L'arabisation, obsession permanente de l’actuel Premier ministre Abbas El Fassi, de sa secte d’andalous (des émigrés aux origines douteux, en situation irrégulière sur la terre des amazighes) et de ses cousins de l’USFP (les orphelins de Saddam), relève d'une politique linguicide. C'est une expérience morbide qu'on ne peut tester qu'une seule fois. Notre pays lui sert de laboratoire et Imazighen de cobayes. Abbas El Fassi, en accédant à la primature doit se frotter les mains et jubiler de joie. Il doit baver de délire aussi. Une occasion historique se présente devant lui – sa déclaration récente quant au programme de son gouvernement a comme préoccupation de « revaloriser la langue arabe » et ne comporte aucune mention à la langue amazighe - pour achever les « dissidents » amazighes du bled « siba » en leur « coupant » la langue.

Une occasion pour concrétiser les vœux de son gourou Allal El Fassi qui a tant tenu et fait pour se débarrasser des amazighes, de son vivant.
L’arabisation que va entamer El Fassi, si l’on tient compte de ses déclarations fascistes et fascisantes et des positions de sa corporation politique, est plus qu’un intégrisme linguistique officialisé par l'Etat marocain. C'est la tragédie que subirait le peuple amazigh sur sa propre terre ! Cette arabisation menée tambours battant par des voyous et des mercenaires de la politique vise à assouvir un phantasme idéologique meurtrier. Son unique objectif est la destruction de l'identité amazighe. C'est une mascarade politique qui constitue la fierté des différents gouvernements marocains.

 

Cette politique orientalitariste, arabodolâtre et fétichiste permettra à Abbas et  au pouvoir marocain de déplacer le débat en le ramenant sur le terrain de la forme et de la rhétorique, faussement convaincus que le projet ethnocidaire est définitif. Mobiliser les institutions de l'Etat pour l'arabisation ou pour se solidariser avec les "causes" arabes repose sur les mêmes enjeux : l'aliénation des Imazighen et leur déracinement afin de les réduire à une fonction d'ustensiles et d'accessoires qui les détourne de leur réalité identitaire. Nous attendrons M. Abbas au détour mais sans surprise. L'arabisation constitue un leurre, une calamité nationale dont les conséquences sont catastrophiques : le retour au Moyen-Âge et la paralysie de notre société. Elle servira, sous Abbas, de carburant pour la benladinisation et la wahhabisation de la société, la répression de la liberté d’expression et le broyage de la diversité sous toutes ses formes.

 

L'arabisation sera les subterfuge idéal pour Abbas El Fassi qui en profitera pour crier au secours et appeler

à sa ressource ses « frères arabes » comme l’a déjà fait son cousin Azzeddine El Iraki au début des années 80 par le lancement de l’arabisation du secondaire grâce à l’argent des monarchies esclavagistes arabes du moyen orient. Abbas va aussi renforcer « nos lien d’amitié » avec ses frères arabes : un ramassis de dictatures et de tyrannies : des républiques héréditaires, des théocraties militaro intégristes et des monarchies sanguinaires.

 L’arabisation témoignera aussi de l'incapacité de Abbas (que certaines mauvaises langue appelle ElFoussi – Abbas le ravin) à formuler un projet de société cohérent et moderne à même d'accrocher le wagon de notre pays à la locomotive du XXIème siècle. L'arabisation sera un désastre national que n’hésitera pas à programmer Abbas et  ceux qui ont trahi notre pays en collaborant avec la France coloniale pour sauvegarder leurs intérêts sordides. Rappelant à Abbas que ses andalous se sont enrichis au début du siècle passé grâce à leur statut de collaborateurs, de rapporteurs et de traîtres : ce sont eux qui alimentaient l’armée coloniale confrontée à la résistance amazighe. Et à chaque victoire des français, les traîtres andalous

organisèrent des fêtes pour célébrer la victoire contre les « centaures primitifs » qu’étaient les amazighes selon l’expression de Abderrahim Bouabid.  L’arabisation sera une aventure idéologique irraisonnée motivée par le dogmatisme des pédants officiels qui rêvent de vérouiller notre société et d'empêcher le peuple d'accéder aux postes de décision. C'est l'extension du totalitarisme au domaine linguistique.
Le gouvernement de Abbas continuera à justifier son incompétence par le spectre imaginaire de l'ennemi extérieur : alors que les marocains estiment que leur seul ennemi c’est Abbas et son gouvernement actuel. En fait s'il y a un ennemi pour les Imazighen, il est bien à l'intérieur. La politique du gouvernement est une politique vicieuse que la digestion de l'échec met en appétit du pire.

Alors que notre pays est caractérisé, à travers son histoire millénaire, par la diversité et l'ouverture qui constituent des valeurs fondamentalement pour imazighen, les disciples gouvernementaux du couvre feu politique, nos prophètes officiels de l'alternance planifient notre muselage.
Les clans qui se partagent le pouvoir, arrivistes et cyniques, nourrissent un mythe délétère par des prétentions médiévales stérilisantes reposant sur une définition  « digestive » de la civilisation. C'est dans ce cadre qu'il faudrait comprendre le combat  amazighe qui vise à empêcher que l'hécatombe  arabiste se produise. L'abolition et la dénonciation de l'holocauste linguistique incarné par l'arabisation reste son objectif. Abbas est averti.

Autres Amazighophobes .....


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2007-10-29


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10842 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant lccjl60l ici :  
 
 

 
Maroc : Le peuple Amazigh soutient le peuple Catalan et appelle à l’éradication du Jihadisme islamiste
La Fédération Nationale des Associations Amazighes au Maroc « FNAA », a publié un communiqué dont lequel elle a exprimé le soutien total du peuple Amazigh au peuple Catalan dans ces moment de deuil. Elle a rappelé que si les civils européens sont visiblement les victimes cibles de ce courant, il ne faut pas perdre de vue la double victime qui sont les Amazighs d’Afrique du Nord, immigrés en Europe, et pris en otage dans ce conflit qui oppose l’orient et l’occident. Selon FNAA les Amazighs sont la seule chair à canon que les concepteurs de ces écoles de formation des terroristes diplômés (EFDT), sacrifient toujours .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-20

 

 
Maroc/Wawizght : Le Maroc profond marche pour le 1er mort en grève de faim pour la TERRE
Choqués par la mort tragique de Mr Khellada Lghazi, suite à une greve de faim en prison, les habitants de Wawizght, un petit village niché dans les montagnes du haut Atlas Marocain, ont organisé une marche de protestation à son honneur.... Lire la suite - - Auteur: َAmazighWorld - Date : 2017-08-12

 

 
Le 1er mort de la protestation du RIF après 8 mois de manifestations pacifiques
C’est le premier décès de la protestation du RIF lors de la manifestation du 20 juillet 2017 à Huceima interdite par les autorités ce qui a déclenché des affrontements entre police et activistes du Hirak à Hoceima. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.