Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Les détenus politiques Amazighs du MCA à ameknas (Maroc) observent une grève de faim collective ouverte

Détenus politiques du Mouvement Culturel Amazigh
à la prison Sidi Saïd d’Ameknas

COMMUNIQUE

Nous, militants du Mouvement Culturel Amazigh, détenus à la prison Sidi Saïd d’Ameknas depuis le 22- 05 – 2007 dans un maroc qui se veut entrer dans « l’ère des libertés », de « la démocratie », des « droits de l’Homme », de « la nouvelle ère » et d’autres slogans tel que « tourner la page du passé des années de plomb »;
Après avoir observé une grève de faim qui a duré 27 jours et que nous avions interrompu suite à des fausses promesses données par le juge d’instruction et le procureur adjoint à la cour d’appel d’Ameknas, nous portons à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que nous entamons une deuxième grève collective de la faim ouverte à partir du mercredi 02 avril 2008. Notre action vient suite au constat des pseudo slogans que lance le Makhzen au Maroc; et à la violation de nos droits légitimes par le tribunal qui fait fi des juridictions et des pactes internationaux relatifs aux Droits de l’Homme et de la pratique démocratique.
Ci-dessous les motifs de notre grève de faim :

1- La poursuite des détentions arbitraire et des condamnations fallacieuses des militants de la cause amazighe.
2- Le caractère non fondé des accusations portées contre nous. Les procès verbaux de la police judiciaire nous ont été fait signer sous la torture et la violation de notre honneur et de notre dignité.
3- Notre détention est une réplique à nos convictions politiques en faveur de la défense de notre cause légitime, juste et sacrée.
4- L’intransigeance des autorités judiciaires opposées à notre dis culpabilisation en dépit de l’absence de toute preuve contre nous.
5- L’insouciance des responsables universitaires aux facultés des Sciences et de Lettres à l’égard de notre droit aux bonnes conditions d’étude.

Finalement, étant sûrs de notre innocence, si la situation reste inchangée nous comptons boycotter les séances du tribunal tout en sollicitant l’intervention des instances judiciaires internationales indépendantes; ces instances qui pourront mettre fin à ce feuilleton orchestré contre nous. Les conséquences de cette situation seront de la responsabilité du juge d’instruction et de la police marocaine.
Nous tenons à nous solidariser avec nos frères détenus à Imteghren et Boumal-n-Dadès.

Fait à la prison locale Sidi Saïd d’Ameknas le 30-03-2008

Tagrawla, nerja ad tt-nz’er; iγ nemmut Rebbi ad aγ-terh’emt !

(Nous espérons assister à la révolution; si nous disparaissons que Dieu nous aie en sa miséricorde!)



Signataires :

Hamid OUADOUCH
Idir AIT ELKAID
Mohamed CHAMI
Mohamed ENNOUARI
Mohamed ZEDDOU
Mustapha OUSSAIA
Omar OUDDI
Omar TAGHLAOUI
Younes HEJJA
Youssef AIT ELBACHA


Auteur: MCA
Date : 2008-04-07


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de MCA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13187 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant neicm4f0 ici :  
 
 

 

 

Autres articles :












Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08




 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.