Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Manifestation pacifique à Rabat violemment réprimée

 

Pour protester contre la détention arbitraire de jeunes militants du mouvement culturel Amazigh au Maroc, leurs parents et leur comité de soutien avaient appelé à un rassemblement pacifique le 14 février 2008 à 15h, devant le Parlement marocain à Rabat. Dès la matinée, plusieurs dizaines de policiers et des membres des "forces auxiliaires" équipés de moyens anti-émeutes, s'étaient déployées devant l'entrée et aux alentours de l'édifice. Plus loin, un grand nombre de véhicules de police étaient stationnés. A l'heure du rassemblement, plusieurs centaines de personnes étaient déjà arrivées devant le bâtiment du Parlement tandis que d'autres continuaient à converger vers ce lieu.

Les manifestants étaient porteurs de drapeaux amazighs et de banderoles qui dénonçaient la répression et réclamaient la libération des détenus politiques incarcérés dans les prisons de Meknes, Imteghren (Errachidia), Warzazat et Agadir.

Soudain et au moment où les manifestants commençaient à scander leurs slogans, les forces anti-émeutes se sont ruées sur eux, frappant les personnes sans distinction avec leurs matraques et avec des coups de pied, les jetant à terre en les insultant. Les drapeaux amazighs et les banderoles étaient déchirés tandis que les appareils photos et les téléphones portables étaient systématiquement arrachés à leurs propriétaires et confisqués. Les manifestants qui fuyaient la répression ont été poursuivis jusque dans les rues voisines. Plusieurs dizaines d'entre eux ont été blessés et un grand nombre ont été arrêtés puis relâchés quelques heures plus tard.

Le Congrès Mondial Amazigh dénonce avec force cet étalage de violence aussi injustifié que disproportionné, contre des citoyens venus protester pacifiquement contre les injustices devant le Parlement censé être le lieu de la représentation du peuple. C'est une honte pour le pouvoir marocain qui montre ainsi sa vraie nature totalitaire et raciste dès lors qu'il s'agit des Amazighs.

Le CMA appelle les instances internationales, les peuples amis et les ONG des droits de l'homme à dénoncer la violence Etatique exercée contre les Amazighs et à exiger le respect des normes internationales en matière de droits humains.

Par ailleurs le CMA recommande vivement aux organisations et aux populations amazighes de poursuivre de manière non violente mais déterminée, les actions de protestation et de résistance aux injustices. Il n'y a pas d'autre voie si l'on veut imposer nos droits à la liberté, à la justice et à la dignité.

 

Rabat, le 4/02/2959 - 16/02/2009

P/le Bureau du CMA,

B. Lounes, Président


Auteur: CMA
Date : 2009-02-15


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10397 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: khalil Le : 2012-09-08
Titre: policiere
Pays: Morocco  

je ne vois pas un des policiere bien je vois flou  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 9e8hlacc ici :  
 
 

 
AMAZIGHS DU MAROC : DES DROITS HUMAINS EN SUSPENSION
Par rapport aux principaux instruments universels relatifs aux droits de l’homme, le royaume du Maroc a ratifié la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale le 18 décembre 1970, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels le 3 mai 1979 et le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques signé le 19 janvier 1977 et ratifié le 3 mai 1979.... Lire la suite - - Auteur: Assemblée Mondiale Amazighe - Date : 2017-05-17

 

 
Maroc, à qui profite le veto contre la 1ere revendication de la révolte sociale de Février 2011 ?
Il y a 17 ans que les Amazighs du Maroc – à l’instar de leurs frères en Algérie- célèbrent chaque année, le 20 Avril, leur printemps démocratique.  Ils ont commencé une décennie avant la révolte sociale du 20 Février 2011 qui a touchée toute l’Afrique du Nord jusqu’au moyen orient. Ils étaient même le moteur principale de cette révolte, c’est d’ailleurs pourquoi sa première revendication n’était que l’une des principales revendications du mouvement Amazigh : l’officialisation de la langue Amazigh dans la constitution marocaine. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-04-24

 

 
Les célébrités internationales ont rejoint la marche du printemps démocratique Amazigh à Rabat
En plus des figures du Maroc profond, symboles de la résistance armée contre le colonialisme, c’est aussi les chanteurs célèbrent Amazighs qui ont rejoint les manifestations du printemps démocratique Amazigh tenues à rabat le 23 Avril 2017. C’est la célèbre chanteuse internationale Hindi Zahra qui a marqué l’évènement par sa présence à Tawada entre les siens pour défendre les sans voix, les marginalisés de l’histoire.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-04-24

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.