Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Les élus Amazighs se retirent du Congrès général national de Libye


Le Conseil suprême des Amazighs de Libye, composé des chefs des conseils locaux pour les zones amazighes a publié le 10 juillet 2013 à Tripoli un communiqué qui informe sur le retrait de ses membres du CGN, le Congrès général national ou l’Agraw Aghelnaw Amatu.

Pour rappel, le CGN est une assemblée de 200 membres élue le 7 juillet 2012 par les électeurs libyens, à l'occasion de la première élection libre libyenne, organisée après la chute et la mort de Mouammar Kadhafi. Le président de CGN exerce les fonctions de chef de l'État libyen pendant la période de transition qui précède l'établissement de nouvelles institutions.

Le président actuel du CGN, en l’occurrence Nouri Bu-Sahmein est un Amazigh de la région de Zwara. Il a été élu à la place de Mohammad Megaryef, qui a démissionné après avoir été adoptée une loi interdisant de politique ceux qui ont servi sous le dictateur Mouammar Kadhafi.

Le Conseil suprême des Amazighs de Libye considère que le CGN, ainsi que le gouvernement libyen ne sont plus reconnus par les Amazighs de Libye et que leurs résolutions ne les concernent nullement. D'autres communiqués suivront en provenance des conseils militaires Amazighs, et qui seront diffusés au fur et à mesure par la TV nationale et la TV Amazighe libyenne Ibraren.

Il est à rappeler que le 12 janvier 2013 un Forum international pour les droits constitutionnels des Amazighs de Libye a été organisé au siège du CGN. Les élus Amazighs (locaux et ceux ayant un mandat national) devant des diplomates de nombreux pays et autres invités d’honneur venant de plusieurs pays de Tamazgha et autres comme la France, Italie, Kurdistan et le Canada, ont livré un message très clair aux nouvelles autorités libyennes. Ils ont informé le CGN que "c’était la dernière fois qu’ils discutaient du droit constitutionnel de tamazight", "qu’ils exigeaient des moyens conséquents pour la promotion de l’identité amazighe, dans toutes ses dimensions, en Libye". Faute de quoi, "ils ne reconnaîtraient pas le gouvernement libyen et tout ce qui émane de lui comme lois et institutions".

Les Amazighs de Libye ont également affirmé qu’ils étaient "attachés à une reconnaissance globale des droits des Amazighs dans toute la Libye mais qu’en cas de refus d’une reconnaissance officielle, ils se dirigeraient vers un système de large autonomie ou de fédéralisme pour les régions amazighes".

Les membres du CGN ont ainsi été avertis suffisamment à l’avance. Faute d’être entendus, les Amazighs de Libye, à travers les instances qui les représentent comme le Conseil suprême des Amazighs de Libye et les conseils militaires Amazighs, sont semble-t-il passé à l’action en exécutant ce qu’ils ont prévenu, à savoir que si la constitution ne reconnaissait pas tamazight, ils ne reconnaîtraient ni la constitution ni le pouvoir libyen. Le fait que la commission des 60 membres désignée pour rédiger la prochaine constitution libyenne, ne contient qu’un nombre très restreint d’Amazighs, est vu comme une farce qui consiste à évacuer toute idée de la protection et de la promotion de la langue, de la culture et de l’identité amazighes en Libye. Seule l’officialisation de tamazight est aux yeux des Amazighs de Libye, une garantie de la bonne foi des futurs dirigeants de la Libye de demain.


Auteur: Amazighwolrd
Date : 2013-07-13
Source : Amazighwolrd


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighwolrd
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10399 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant vvm0dm6u ici :  
 
 

 
Le Maroc appelle une nouvelle fois à l’autodétermination de la Kabylie
Nouvelle provocation du Maroc envers l’Algérie. Le diplomate marocain Omar Rabi, membre de la Commission permanente du royaume aux Nations Unies, a en effet appelé la communauté internationale à « faire émerger les voix de plus de huit millions de Kabyles trop longtemps maintenus dans le silence et dans l’invisibilité »... Lire la suite - - Auteur: tsa-algerie - Date : 2015-11-07 - Source : Amazighwolrd

 

 
Communiqué de l’observatoire amazigh des droits et libertés sur la situation grave dans le Sud libyen
L’observatoire amazigh des droits et libertés, suit avec inquiétude les évènements tragiques qui se passent depuis quelques mois dans la région de Sebha et Oubari (sud de la Libye) où des affrontements opposent régulièrement des groupes appartenant aux communautés, touarègue et touboue. ... Lire la suite - - Auteur: OADL - Date : 2015-07-28 - Source : Amazighwolrd

 

 
Libye : les Amazighs célèbrent la décision de la cour Suprême ordonnant la dissolution du parlement
Libye, Zuwara, 7 Novembre 2014, Liesse populaire en Libye dans les régions berbérophones du pays à l'annonce du verdict de la Cour Suprême de Libye jugeant illégal la formation du parlement dit "de Tobrouk" inféodé à l'agent putschiste égyptien le colonel... Lire la suite - - Auteur: ImazighenLibya - Date : 2014-11-08 - Source : Amazighwolrd

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.