Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc, après la défaillance reconnue du processus de la grâce royale, les Amazighs se demandent qui a exclu les artistes Amazighs de la liste de la décoration Royale?

Après le scandale internationalisé de la grâce royale accordé au prédateur Daniel GALVAN, le cabinet royal a publié trois communiqués en 72 heures.

Un communiqué a indiqué que Sa Majesté n'été pas au courant des crimes commis par Daniel GALVAN.

Un communiqué a annoncé qu'une enquête ordonnée par SM le Roi au sujet de la procédure de libération du dénommé Daniel Galvan Fina, a permis de localiser la défaillance au niveau de la Délégation générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion et de retenir son entière responsabilité. Et continu le communiqué « En conséquence Sa Majesté le Roi a donné Ses Hautes Instructions à l'effet de procéder à la révocation du délégué général à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion ».

Et enfin un autre communiqué annonce le retrait de la grâce royale à Daniel Galvan Fina et quelques heures après, on apprend par les medias espagnols l'arrestation de Daniel Galvan Fina.

Aujourd'hui et dans ce sens, plusieurs militants Amazighs des droits de l'homme ont exprimé leur étonnement quant à l'exclusion totale, qu'ils ont qualifié de raciale, des artistes Amazighs et de la chanson Amazighe de la liste des artistes décorés par le Roi hier le mercredi 21 Aout 2013 au Palais royal de Rabat, à l'occasion du 50e anniversaire du Souverain !

Comment des dizaines de centaines chanson de la chanson Amazighe sont-ils exclus, continue notre source, comme :

  • Au Sous : le Haj Belaid, Mouy Ahmed Ihihi qui a plus de 170 albums et qui vit aujourd'hui dans la totale pauvreté, dans sa dernière interview à la radio Amazigh il cite en pleurant qu'à la fin de la journée s'il n'a rien recueilli de la mendicité il dors sans manger, est-il un message terrible à tout ce qui veulent chanter en Amazigh!;  Mr Hmad Amentague qui a plus 80 albums et aujourd'hui très pauvre à l'âge de 80 ans; Mr My Ahmed Ajoujguen ; Mr Ammouri Mbark ; le groupe Izenzaren ; le groupe Archache ; Rkiya talbenssirt ; Mohamed Albenssir le roi du Ribab ; Outtaleb Lemzoudi et la liste est longue.
  • Au Moyen Atlas : la très célèbre Chrifa ; le roi de Louar Mohamed Rouicha ; Faycal ; Najat Aatabou et beaucoup d'autres
  • Au haut Atlas : Madame Sfiyya oulte Teloute avec sa fameuse chanson « wa siyyeh a tawenza » que tout le monde petit et grand la cite depuis l'enfance par cœur, aujourd'hui une très vielle pauvre femme ; Ahmed lemzoudi ; Moulay Idar d'Amizmiz et beaucoup d'autres.
  • Au Rif : le célèbre Walid mimoune, Ralid izri, le groupe Thrane, Lefroua; Imtalaa ; Noumedya et beaucoup d'autres.
  • Au Sud Est : Moha Mellal; Leouardi ; Nba Mbark Oulalrbi ; le groupe Regba et beaucoup d'autres.
  • Au Sahara : le chanteur Sghir d'ait baamrane; Massouda ; Rachida Talal d'ait Baamrane et d'autres

Ce qui est encore plus symbolique et significatif, rapporte une autre source, Il n'y a que deux chanteurs d'origine de Souss qui ont été décoré, mais pour la chanson non Amazighe! Comme le chanteur Vigon fils d'Agadir décoré pour la chanson occidentale et le chanteur Bouhssine Foulane décoré pour la chanson arabe avec le groupe Mazagan et non pas avec le groupe fusion et Ribab chantant en Amazigh. N'est-il pas ça un message pour orienter les chanteurs Amazighs à chanter autres qu'en Amazighe? Exactement comme on propose des prénoms Arabe équivalents a tous ceux qui arrivent avec des prénoms Amazighs à leur nouveau nés aux bureaux de l'état civil ! continue notre source.

A ladite liste- rapporte d'autres revendicateurs- on trouve même des personnalités étrangères alors qu'aucun artiste Amazigh ! C'est scandaleux ! Ce qui repose encore une fois la question de la reconnaissance de l'identité Amazighe du Maroc.

Sur les réseaux Facebook, d'autres posent la question sur les motivations de la décoration royale de la chanteuse Dounia Batma qui  vienne d'être connue  il y a un an, pire encore une fois célèbre elle change de nationalité, de langue et même de l'accent de son parlé pour qu'elle soit plus arabe car le Darija marocain est moins arabe ! HCHOUMA. Sa décoration est-elle motivé autre par la promotion de la chanson arabe d'orient  dans le cadre de « Approfondir le sens d'appartenance à la Oumma arabo-islamique, et renforcer les liens de fraternité » cité dans le préambule de la constitution du 1er juillet 2011?

Comment a-t-on fait pour oublier tous ces personnes ? Sinon qui sont les critères définit et qui les a défini ? Qui prépare et soumet ces listes au Roi ? Pourquoi cette discrimination ? Les marocains ne sont-ils pas égaux en droits ?

D'autres militants Amazighs sont allés encore plus loin en considérant la suite des événements suivants:

  • l'absence de l'amazighité dans le programme de l'Equité et renonciation lancé par l'état,
  • la marche arrière des télévisions nationales 2M et RTM sur leurs engaement à introduire Tamazighte à 40% dans leur programmes,
  • l'abstention du gouvernement à éditer la loi organique sur le Tamazighte après son officialisation,
  • la continuité de l'interdiction des prénoms Amazighs pour les nouveaux nés,
  • l'interdiction des marches pacifiques TAWADA à Agadir et Hoceima et l'autorisation des marches pour le soutien des frères musulmans en Egypte et en Palestine,
  • le silence de la justice marocaine sur les Fatwas des Salafistes Wahabites autorisant le meurtre des écrivains Amazighs,
  • le silence du ministère des affaires religieux et de la justice sur l'utilisation des mosquées de l'état contre les militants Amazighs,
  • l'absence de volonté de corriger la position falsifiée des Amazighs dans l'histoire du Royaume,
  • l'absence de volonté de réparer le mépris des personnalités historiques Amazighs ne prenant que l'exemple de la tombe du grand Roi Amazigh Youssef ben Tachfine qui est une vraie toilette publique à Sidi Mumoune à la Medina de Marrakech alors que celle de son prisonnier arabe Moutamid ben Abbad est un mausolé a Rhmat,
  • l'interdiction du seul parti politique d'essence Amazighe sous prétexte raciale et l'autorisation de partis politiques qui font de l'arabité et de l'Islam des conditions d'adhésion aux dits partis, pire encore elle sont spécifiées dans leur statut de parti malguré qu'elle sont interdit à la fois par la loi des partis et la constitution elle même,
  • l'indifférence du gouvernement quant aux manifestations depuis trois ans de la population Amazigh d'Imider aux quels la société du Holding ONA a spolié leur terre, leur richesse et cette fois leur eau par l'exploitation minière poussés,
  • l'exclusion des artistes Amazighs des medias nationaux et des subventions de l'état,
  • l'exclusion des films Amazighs et des festivals de films Amazighs des subventions de l'état,
  • l'exclusion des chanteurs marocains de Studio 2M depuis plusieurs années,
  • l'exclusion de la production cinématographique Amazighe dans les deux chaines 2M et RTM même au mois de Ramadan,
  • l'exclusion de l'identité Amazighe dans les nouveaux billets de banque et le maintien uniquement  de l'identité arabe et française sur les billets
  • l'exclusion des détenus politiques Amazighs de la grâce royale et la grâce des islamistes jugés impliques dans les actes terroristes par les tribunaux marocains et la grâce du pédophile espagnol,
  • l'exclusion des artistes Amazighs de la décoration royale,
  • l'appel de  la monarchie à l'application de la charte nationale de l'éducation et de la formation de 1999 qui avait exclu complètement l'identité Amazighe en mettant carrément la langue Amazighe dans les orientations de la charte pour faciliter l'apprentissage apprendre la langue arabe sans parler du fait que la charte conçoit la langue arabe la seule langue officielle du pays !

Comme un réel signale qui montre que la reconnaissance de l'identité Amazighe au Maroc est une poudre aux yeux en attendant l'arabisation totale du reste du peuple marocain par l'école, les medias et les institutions de l'état. N'est-il pas ça un génocide culturel prémédité?

Quant à d'autres militants sur les réseaux sociaux, ils déclarent qu'ils ont déjà perdu confiance de la réelle sincérité du Royaume a se réconcilier avec les Amazighs, il y a bien longtemps !


Auteur: Amazighwolrd
Date : 2013-08-23


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighwolrd
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13248 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant fl4y6wpc ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Le Hirak du RIF revient sur la scène marocaine et internationale
La révolte du RIF revient sur la scène politique marocaine, à l’occasion du printemps Amazigh Avril 2018, le mouvement Amazigh a organisé une grande manifestation le 29 Avril 2018 à Madrid demandant la libération des détenus politiques du RIF. Ceci a coïncidé avec les dernières déclarations du détenu Nasser Zeefzafi à la cours de Casablanca où il a annoncé avoir été ....... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-04-30

 

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 
La tragédie des Amazighes de la montagne
Notre premier ministre est très occupé pour avoir une pensée – une simple déclaration – pour nos concitoyens et frères amazighes de la montagne qui subissent depuis quelques jours – et cela continuera jusqu’au samedi prochain – les affres d’une météo horrible, faite de blizzard, de chutes inédites de neige et de pluie torrentielle. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2018-02-06

 

 
Contre les forces des ténèbres : Par solidarité avec Maitre Ahmed Arehmouch
Maitre Ahmed Arehmouch, avocat au barreau de Rabat et militant émérite de la cause amazighe a été attaqué sauvagement par des voyous, dans sa maison, semant la terreur et terrorisant sa famille.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-01-19

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.