Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

L'indécent comportement des Parlementaires Marocains 

Au Maroc moderne, à peine la nouvelle session (2013-2014) de travaux des 2 chambres parlementaires déclarée ouverte le vendredi 11/10/2013 par le Monarque Mohamed-6 en sa qualité de chef de l'Etat; que voilà de nouveau les rituels hurlements et les slogans indécents reprennent leur droit et visant plus particulièrement le Président de séance de la 2ème chambre, par certains Conseillers pour le contraindre à lever la séance, ouverte seulement il y a à peine quelques minutes le mardi 16/10/2013, arguant le prétexte d'un défaut de "procédure constitutionnelle", suite au replâtrage qu'a connu l'équipe Gouvernementale (Benkirane-1) le jeudi 10/10/2013.

Le Président de séance se trouvant gêné par l'intensité du bruit provoqué par les (honorables) Conseillers, annonça la suspension des hostilités pour un laps de temps de 5 minutes. Mais comme la chambre sacrée de nos faiseurs de Lois est presque vide et comme les événements se déroulent à la veille de la fête des moutons, ledit Président est contrant de lever la séance en annonçant que les (honorables) Conseillers peuvent repartir chez-eux.

Tous les citoyens Marocains résidant aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, ont dû suivre l'ouverture de cette session du vendredi 11/10/2013, pendant laquelle le chef de l'Etat Mohamed-6 s'était adressé aux 665 (honorables) Députés des 2 chambres dans un discours traditionnel de 2O minutes, pour les exhorter à mettre de côté leurs divergences personnelles et leurs différends politiques et s'occuper sincèrement et sérieusement des affaires du pays et des citoyens.

Il a évoqué comme exemple d'une gestion désastreuse de la part des corps élus-locaux, la ville de Casablanca qu'il visite couramment et n'a guère l'air de se remettre?
Mais bien entendu, il n'a pas que la ville de Casablanca que les habitants qui souffrent d'une telle carence de la part de ceux qui sont censés les servir? Car depuis l'apparition de la fameuse "charte communale" du 30/09/1976 instaurée par Dahir et transférant les attribution des Municipalités d'antan, aux personnes privées en faisant croire malhonnêtement aux citoyens, que ces nouveaux Gestionnaires sont leurs élus (mandataires) et qu'ils sont à leur disposition, se chargeront désormais de résoudre les problèmes quotidiens que rencontrent leurs villes en leur offrant un meilleur cadre de vie.

Mais en réalité, tous ces élus qu'ils soient nationaux, régionaux ou locaux, sont-ils vraiment les représentants mandatés des citoyens? Ou bien ceux du Ministère de l'Intérieur qui légifère leur code de conduite, par application des Lois Monarchiques? A méditer.


Auteur: DASSARI Mohamed
Date : 2013-11-02


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de DASSARI Mohamed
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12756 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant m0eqjlvv ici :  
 
 

 

 

Autres articles :





Equipements Laghrissi à AZROU
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2018-08-05


Maroc : Libérez les détenus Rifains !
Auteur: CMA - Date : 2018-07-15









 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.