Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Les Amazighs de Libye ne se laissent plus faire par les courants arabo-islamistes


Il est premordiale de voir cette vidéo de la TV Libyenne avec comme invité notre ami Khaled Zekri. Il est a rappeler que Khaled Zekri était membre de notre association ACAOH pendant plusieurs années où il a tout le temps assisté aux cours de Tamazight qui se donnaient officiellement à Ottawa (jusqu’à ce jour).

Depuis la chute de Kadhafi, il est considéré comme l'une des pièces maîtresses du combat amazigh au niveau politique, notamment dans la mise en place du Haut Conseil des Amazighs de Libye, du Centre des études Amazighs de Tripoli, la TV Ibraren, ...

Actuellement ça chauffe en Libye au sujet de l’officialisation de Tamazight, que des courants arabo-islamo-baathistes, veulent empêcher avec divers artifices et avec l’aide de la main étrangère (agendas externes), et dont je vous laisse le soin de deviner de qui il s’agit.

Mais les Amazighs de Libye ne se laissent pas faire. Ils sont arrivés même à couper les pipelines et l’exportation du gaz et pétrole de la Libye vers l’occident. Notamment en Italie dont la compagnie petroliere ENI viens de quitter définitivement la Libye vers l’Algérie, qui l’a secouée (lire l’article ci-dessous).

Maintenant que c’est arrivé aux intérêts pétroliers toutes les agences de presse occidentales parlent de Tamazight en Libye. A titre d’exemple, lisez ci-après la dépêche de Reuters (voir aussi AFP, AP, ...) et dont la traduction approximative en français suivra.

En attendant et pour mieux comprendre ce qui se passe actuellement, voir ce débat fort intéressant avec Khaled Zekri et autre invités de marque dont un professeur de droit constitutionnel a l’université de Benghazi, qui est pour l’officialisation de Tamazight même s’il est Arabophone.

Elle est vraiment intéressante cette emission pour comprendre qu’est ce qui se passe exactement chez nos freres Amazighs de Libye:




Voir aussi pour comprendre davantage la situation:

Le discours de Mohamed Ettoumi au conseil:




Radkher Mohamed Ettoumi au conseil :




La vision de Ibrahim Sahd de la question Amazighe en Lybie:




--------------------------------------------------------
Le dépêche de Reuters en question: http://www.reuters.com/article/2013/11/13/us-libya-politics-idUSBRE9AC0A120131113

Et sa traduction approximative en Français :

Coup de colère des Berbères de Libye


mercredi 13 novembre 2013 10h43

TRIPOLI, 13 novembre (Reuters) - La minorité berbère de Libye, qui réclame plus de droits, a décidé de boycotter la commission chargée de rédiger la nouvelle Constitution libyenne.

Des membres de la communauté amazigh bloquent les exportations de gaz libyen vers l'Italie, ainsi qu'une partie des exportations de pétrole, en occupant le port de Mellitah, dans l'ouest du pays.

Le blocage de ces installations, cogérées par le groupe italien ENI et la société libyenne National Oil Corp (NOC), complique les efforts du gouvernement en vue de relancer la production pétrolière, déjà gênée par des mois de grèves et de manifestations dans les ports de l'est du pays.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi fin 2011, la communauté amazigh exige que la langue berbère soit reconnue dans la future Constitution.

Le Haut Conseil amazigh a décidé de boycotter les élections, prévues en décembre ou janvier, qui désigneront les 60 membres de la commission chargée de rédiger la nouvelle loi fondamentale.

Plus de 660 candidats, dont une soixantaine de femmes mais aucun Berbère, briguent une place dans cette commission, a dit à Reuters le président de la commission nationale électorale, Nouri al Abbar.

Il a précisé que les candidatures resteraient ouvertes encore un jour ou deux, en espérant que les Berbères accepteront de se rallier au processus. "Le dialogue est nécessaire, il nous faut une solution", a-t-il ajouté.
Deux sièges seront normalement réservés à la communauté amazigh dans la commission, deux aux Toubous et deux aux Touaregs. Six sièges iront à des femmes.

Le Congrès général national (CGN) libyen, qui fait office de Parlement, a une nouvelle fois débattu mardi des exigences des Berbères, sans parvenir à un accord.

AFFAIRE SONATRACH : l’omerta italienne gagne Alger.


14 Nov 2013
Mis à jour le jeudi 14 novembre 2013 14:29
Publié le jeudi 14 novembre 2013 14:44

Écrit par Ali Graïchi

Depuis sa dernière visite à Alger, Paolo Scaroni, PDG de l'ENI, le géant italien du pétrole,impliqué dans le scandale des pots de vin versés aux responsables algériens, semble avoir retrouvé une certaine sérénité après avoir avoué quelques tourments rapportés par les médias milanais.

Malmené,ce jeudi, par un journaliste peu complaisant de la BBC dans le cadre de l'émission "Straight Talk" sur les agissements délictueux de son groupe en Algérie, il a répondu: « c'est vrai que je suis l'objet d'investigations en Italie mais je ne me fais guère de soucis sur celles-ci car je viens d'effectuer des visites en Algérie ou j'ai été reçu à bras ouverts par les autorités et vous pensez bien que s'il y avait eu des malversations, je n'aurais pas été reçu avec autant d'égards! ».

Ce serait donc le cercle présidentiel qui, a reçu, c’est vrai, M. Scaroni « à bras ouvert », qui est supposé l’inquiéter !
La répartie en dit long sur la disparition du procureur général d’Alger qui avait promis des conférences de presse régulières pour informer l’opinion sur les développements juridiques du dossier. Le scandale Sonatrach n’est plus à l’ordre du jour et des journalistes italiens laissent entendre qu’un accord « au plus haut niveau » peut être trouvé entre les deux parties.
La confusion politique actuelle et les turbulences qu’elle engendre sont un terrain propice à toutes sortes de manœuvres de brouillage judiciaire pour enterrer les sujets compromettants.

Le patron de Général Electric, accusé de surfacturations portant, selon certaines indiscrétions, sur des centaines de millions de dollars et d'entente illicite sur les prix, peut espérer bénéficier du même stratagème. Il vient, d’ailleurs, d’enlever des projets de plusieurs milliards de dollars en Algérie.


Auteur: Racid At Ali Uqasi
Date : 2013-11-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Racid At Ali Uqasi
Envoyer l'article à un ami
Article lu 44088 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: patia lamia Le : 2013-11-19
Titre: la langue amazigh
Pays: Algeria  

islam est contre a dholme w al hogra alorts ne donné pas une mouvése image au l\'islm,l\'islam il n\'étais jamais contre na porte quelle langue,islam donne le droits au amazigh de étudier leur langue,je di un mout pour les personnes racistes qui utilise l\'islam pour camouflé son racisme que les amazigh ne sons pas mois noumbre que les arabes,parce que les amazigh sont ahjam nou arab danc l\'amiric et l\'espaniols c\'est leurs frères donc ils ne sons pas moi nombre que les arabes;un conseil pour les arabes:essiye de gainer a votre couté vos fréres amazigh musulmans mieux qu\'ils parts avec l\'amiric et espagnols  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Lurcher Le : 2014-02-25
Titre: Les Amazighs de la Libye ne se laissent plus faire par les courants Arabo-islamistes
Pays: France  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 3ncmf5ax ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.