Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Federation Nationale des Associations Amazighes : Libérer les détenus politiques du Mouvement amazigh et lutter pour un état fédéral, civil et démocratique

La Federation Nationale des Associations Amazighes (FNAA) dans son communiqué rendu publique appel les autorités marocaines à cesser toute restriction et toute obstruction visant les libertés individuelles et collectives et de libérer les détenus du Mouvement amazigh. Tout en invite les composantes du mouvement amazigh et du mouvement démocratique et laïque, à poursuivre le combat de masse et des institutions, en vue de construire un état civil et  démocratique,  dans le cadre d'un Maroc fédéral doté  d'une constitution qui consacre la séparation des pouvoirs de l'état de la religion. Ci-après le communiqué :

   

Communiqué

       L’assemblée générale constitutive de la fédération nationale des associations amazighes du Maroc, tenue le samedi 09 novembre 2013, à Rabat a élu ses instances directrices. Les 44 membres délégués d’associations venues de toutes les régions du Maroc ont élu élus au conseil fédéral ont procédé à l’élection d un coordonnateur qu’ils ont chargé de composer le bureau fédéral comme instance exécutive de la Fédération.
Les travaux de ce congrès dont la séance plénière a été ouverte à la presse et aux medias ont abouti à des résolutions d’ordre culturel, organisationnelle et stratégiques ;

I- Au niveau international :

Le recul de la situation des droits humains et de ceux des peuples. Nous constatons avec beaucoup de regret que ce recul est en fait le résultat évident des glissements vers  plus de  militarisation, plus de conflits armés et surtout plus de terrorisme religieux qui caractérise l’évolution du monde dans lequel nous vivons.
C’est aussi le résultat du renforcement des pouvoirs, déjà exorbitants, des entités financières internationales   au détriment des libertés individuelles  et collectives, au défriment des cultures et des identités spécifiques des peuples, de leurs économies et de leurs modes d’organisation sociale.

L’adoption de politiques de privatisation des terres  appartenant aux collectivités locales et nationales. Explique la menace dangereuse qui pèse sur les conditions de vie dignes  et honorables des citoyens marginalisés par les pouvoirs en place.  

Ce qui aggrave la  situation du chômage, provoque le laxisme matériel, encourage la prédation de l’environnement et des richesses naturelles, l’élimination et la marginalisation des identités culturelles, l’occultation forcée des droits culturels et linguistiques des  peuples.

Les  nombreux soulèvements et les  rébellions  populaires   notamment en Afrique du Nord, au Sahel et au Moyen Orient ne sont que Les  résultats  de cette situation, intenable et injuste. Ces soulèvements qui ont donné naissance à des forces de libération nationales décidées à prendre en mains leur devenir et à instaurer la démocratie  et la liberté. L’avenir de ces mouvements populaires apportera sans doute beaucoup plus de respect de  la dignité de la personne humaine et contribuera à son épanouissement tout azimut.

De nombreux régimes dictatoriaux sont abattus, humiliés et chassés. Les acteurs de ces changements radieux et incroyables, il y a à peine quelques années,  ont tous en commun : Le courage et la détermination ! Ils se sont tous libérés de la PEUR!

Cette peur qui est synonyme de l’asservissement et de l’esclavagisme, cette peur qui a humilié et asservi  leur prédécesseurs, a été, à jamais, délogée de leur subconscient ! Voilà la victoire basique  des soulèvements et des rébellions qui ont commencé à faire peur aux dictateurs, aux hégémonistes et aux colons en Afrique du Nord, au Sahel et au Moyen Orient!

Les revendications légitimes relatives à l'identité culturelle et linguistique  se poursuivent et deviennent des exigences premières des peuples  concernés.
Ces constats brillent par  une adhésion intense et générale des amazighs aux soulèvements de révolte et de rejet qui ont secoué la Tunisie, la  Lybie, l'Egypte et le  Sahel  ainsi qu'aux protestations que connaissent,  périodiquement, l'Algérie et le Maroc.

II-Au niveau national

Le Maroc, certes, n'est pas à l'écart du mouvement politique et social qui se déroule au niveau international et régional. Au contraire, le Maroc vit, à l'ombre de ce mouvement, un instant historique qui se distingue par des contestations de masse spécialement encadrées par le ''mouvement du 20 février'', une nouvelle rédaction de la loi fondamentale du pays qui a retenu l'officialisation de la langue amazighe, dans son propre pays, faut-il le rappeler!

Officialisation conçue de la manière la plus obscure, ne faisant nullement allusion à une réhabilitation de la langue éternelle des Africains du Nord(Tamazight) ; Une reconnaissance officielle suspendue de surcroit à une  procédure  aléatoire et pétrie d'inconnus!   

Cependant, la volonté, grossièrement  voilée, des responsables, de poursuivre aveuglément l'occultation et la marginalisation de la langue de 30 millions de marocaines et de marocains, le piétinement des  projets de son intégration dans les espaces de l'information, de l'enseignement, de la justice, de la fonction publique, le préjudice affligé aux valeurs de l'égalité linguistique…

L'assemblée générale constitutive de la fédération nationale des associations amazighes, eu égard à ce qui précède,  porte à la connaissance de l'opinion publique  internationale et nationale ce qui suit:

  1. Son soutien au mouvement populaire qui œuvre pour  l'instauration de  la liberté et de  la démocratie et  qui soutient  inconditionnellement les revendications démocratiques et modernistes de tous les Amazighs(es)  du monde  et de tous les mouvements d'émancipation  et  de liberté.  
  1. Son refus intégral de toutes les formes d'exploitation qui existent toujours  dans notre pays et sa forte condamnation de toutes leurs  sources de soutien pour la  responsabilité  qu'elles endossent dans l'état des lieux qui se distinguent par la misère, la corruption, le laxisme,  l'impunité, le passe-droit, la prostitution et l'irresponsabilité. Son exigence d'arrêter et de présenter à la justice les emblèmes de la corruption et du laxisme ainsi que les responsables des crimes économiques, politiques et culturelles.
  1. Considère que la forme de l'actuelle  constitution ne répond nullement  à nos aspirations et rappelle son  rejet de la conception volontairement obscure de la constitutionnalisation de l'AMAZIGHE et sa détermination à continuer d'exiger une attention toute particulière à l'identité culturelle des Marocaines et des Marocains avec tous ses supports et de prendre les mesures appropriées mais réelles pour la protéger en créant, notamment, les conditions nécessaires pour l'intégrer dans les espaces de la  vie publique quotidienne.
  1. Son rejet de la méthode et du principe  adoptés (imposés)  par l'IRCAM  dans son fonctionnement et sa production,  et du style qu'il utilise pour gérer le dossier de l'AMAZIGHITE. Demande à l'état marocain de créer une instance nationale,  indépendante et dotée de larges  pouvoirs et d'un budget confortable,  sans aucune gérance extérieure , pour prendre en main et en charge le dossier de l'amazighité  et  le faire aboutir dans les meilleurs délais et les meilleurs conditions afin permettre à l'amazighité de sortir du labyrinthe dans lequel ses ennemis l'ont ensevelie.
  1. Demande à l'état marocain de respecter ses engagements internationaux des droits humains  et l’exécution des recommandations édité par les commissions conventionnelle des DH; et à leur  tête  le comité de l’élimination de toutes forme de discrimination racial; le comité des droits civil et politique et le comité des droits économiques, sociaux et culturels.
  1. Demande aux autorités marocaines de cesser toute restriction et toute obstruction visant les libertés individuelles et collectives et de libérer l'information publique et les détenus du Mouvement amazigh ainsi que tous  les détenus politiques qui sévissent dans les prisons marocaines.
  1. Invite les composantes du mouvement amazigh, en particulier, et du mouvement démocratique et laïque, en général, à amplifier les initiatives de revendication et de poursuivre le combat de masse et des institutions, en vue de construire un état civil et  démocratique,  dans le cadre d'un Maroc fédéral doté  d'une constitution  qui consacre la séparation des pouvoirs  de l'état de la religion.       



Rabat le 09 novembre 2013    


Auteur: FNAA
Date : 2013-11-19


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de FNAA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12791 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: attiyoub Le : 2014-09-24
Titre: commerçant
Pays: Niger  

Bonjour pourquoi chaque foi que vous parle de amazigh c'est toujours maroc algerie Tunisie ya pas niger y a pas mali  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant v67kfnc6 ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Pour mémoire afin de ne jamais oublier!
Puisque l'histoire des peuples antiques ne ne s'oublie jamais quelle qu'en soit la malice, la tromperie ou la malhonnêteté de certains "historiens-fossoyeurs" qui en relatent ses époques, elle demeure malgré tout, bien ancrée dans le plus profond de leur être.... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-06-11

 

 
Maroc: Les étudiant-es Amazighs de l’université d’Agadir subissent une nouvelle vague d’agressions à caractère raciste
Une fois de plus, au cours de la semaine du 14 au 20 mai 2018, des individus se déclarant comme « Sahraouis », ont semé la terreur à l’université Ibn-Zohr d’Agadir. Munis de pierres, de gourdins et d’armes blanches (sabres, machettes, couteaux), ils ont attaqué violemment les étudiantes et les étudiants Amazighs,... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-05-23

 

 
Le Hirak du RIF revient sur la scène marocaine et internationale
La révolte du RIF revient sur la scène politique marocaine, à l’occasion du printemps Amazigh Avril 2018, le mouvement Amazigh a organisé une grande manifestation le 29 Avril 2018 à Madrid demandant la libération des détenus politiques du RIF. Ceci a coïncidé avec les dernières déclarations du détenu Nasser Zeefzafi à la cours de Casablanca où il a annoncé avoir été ....... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-04-30

 

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.