Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Algérie : Les violences contre les Mozabites se poursuivent en toute impunité


Depuis le début de l’année 2013, la communauté Mozabite autochtone de la vallée du Mzab, particulièrement dans le région de Taghardayt (Ghardaya en arabe), subit de violentes agressions de la part de la communauté arabe Chaamba, avec la complicité des autorités policières algériennes. Les affrontements ont fait jusqu’à présent 5 morts, le dernier date du 7 février dernier, et des centaines de blessés dont certains resteront handicapés à vie. Des dizaines de maisons et de véhicules ont été saccagés ou incendiés, des tombes et des mausolées mozabites millénaires ont été profanés.

Ces actes d’une haute gravité motivés par la haine raciale ont été perpétrés sous les yeux de nombreux policiers qui n’interviennent que pour défendre la population arabe et pour tirer des bombes lacrymogènes sur les manifestants Mozabites. Et lorsque certains criminels sont arrêtés, la justice les libère aussitôt, encourageant ainsi la spirale de la violence. Alors que ces évènements dramatiques durent depuis plus d’une année, le gouvernement algérien n’a pris aucune mesure sérieuse susceptible d’arrêter les violences et de protéger efficacement les populations.

Le Congrès Mondial Amazigh exprime sa plus vive indignation face au comportement du gouvernement algérien qui a laissé la situation pourrir puis dégénérer. Les autorités algériennes endossent l’entière responsabilité de ces graves violences qui ont endeuillé des centaines de familles. Le CMA adresse ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et assure la communauté Mozabite de sa sympathie et de sa solidarité.

Le CMA alerte une nouvelle fois la communauté internationale sur le racisme de l’Etat algérien envers les Mozabites, communauté Amazighe et musulmane de rite Ibadite alors que l’Algérie officielle se définit comme « arabe » et « islamique de rite Malékite ».

Dans la mesure où le gouvernement algérien n’assure pas la protection des populations civiles Mozabites de la vallée du Mzab, le CMA en appelle aux Nations Unies afin d’arrêter les crimes dans cette région avant qu’ils ne se transforment en atrocités de masse. La communauté internationale doit prendre ses responsabilités et accorder une attention soutenue aux graves atteintes aux droits humains en Algérie.

Paris, le 10 février 2014

Le Bureau du CMA


Auteur: CMA
Date : 2014-02-12


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10457 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: mahfoud Le : 2014-02-14
Titre: affaire ghardaia
Pays: Algeria  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant iesurykb ici :  
 
 

 
Lettre du Congres Mondial Amazigh au Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal
M. le Premier Ministre,
Votre gouvernement a organisé des « élections » au cours desquelles vous avez promis pas moins que le bonheur aux algérien-nes.
... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2017-05-22

 

 
AMAZIGHS D’ALGERIE : DES DROITS HUMAINS VIOLES EN TOUTE IMPUNITE
Rapport alternatif de : l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies concernant
L’examen de l’Algérie pour la 27-ème session du groupe de travail de l’EPU (du 1 au 12 mai 2017). (Human Rights Council Universal Periodic Review (Third Cycle))
... Lire la suite - - Auteur: Khodir SEKKOUTI - Date : 2017-05-17

 

 
Il est temps de donner à la Kabylie sa liberté
En analysant le film de l’histoire d’Afrique du Nord depuis la naissance du printemps Amazigh un 20 Avril 1980, cela fait 37 ans à ce jour, il est clair que le plus vieux peuple de la méditerranée s’est réveillé. Il est clair aussi qu’il a décidé de reprendre son destin en main. Au début, Il a demandé la libération de sa culture et sa langue. Celle-ci a été purement et simplement interdite après l’arrivée au pouvoir des régimes arabo-islamiques qui font allégeance au moyen orient et de l’arabo-islamisme leur état d’existence.  L’histoire retienne que leur impulsion au pouvoir était loin d’être démocratique mais belle et bien par l’appuie affiché de la France post coloniale.... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-05-05

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.