Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Le 20 avril 1980 : De l'implosion à l'explosion.


L’interdiction par les autorités de la conférence que devait tenir Mouloud Mammeri sur les « poèmes Kabyles anciens » le 10 Mars 1980 a soulevé une vague de protestations à travers toute la Kabylie frustrée qu’elle était par le déni d’identité qu’elle subissait depuis de nombreuses années.

La Kabylie, longtemps stigmatisée et marginalisée par l’arabo-baathisme qui avait pris en otage tout le pays, s’est révolté et a démontré aux tenants du Parti unique que nul ne pouvait attenter impunément à son existence ni à celle de ses composantes que sont sa langue et sa culture.

La révolte, menée d’abord par les étudiants et les lycéens, s’est propagée pour être portée avec enthousiasme par toutes les franges de la population kabyle, puis par Alger où parvint de Tizi Ouzou l’écho de la colère estudiantine.
Les manifestations s’amplifiaient de plus en plus pour toucher d’autres wilayas du pays.

Aux revendications identitaires légitimes de la Kabylie, allaient s’ajouter celles qui réclamaient la démocratie et le respect des droits de l’homme. L’expression longtemps muselée se libéra pour crier toute sa haine envers les tenants d’un pouvoir arbitraire, despotique et corrompu.

Le Pouvoir aux abois surpris par la tournure prise par les évènements, usa de tous les subterfuges pour discréditer le mouvement.
Il utilisa tous ses moyens médiatiques (TV, Radio, Presse écrite) pour imputer à la Kabylie toutes les tares du système.
Rien n’y fit, la révolte venait des entrailles de la Kabylie longtemps opprimée et le peuple kabyle tout entier soutenait mordicus les manifestations.

Le saccage et la violation des franchises universitaires par les brigades de police et de gendarmerie offrirent à la Kabylie une date symbolique à laquelle tous les militants de la cause pourraient dès lors se référer.

Le Printemps Berbère, ainsi symbolisé par la journée du 20 Avril 1980, devait rester dans l’histoire du pays comme le précurseur qui allait allumer quelques années plus tard le feu des révoltes de Constantine et du grand soulèvement populaire de 1988 qui bouleverseraient d’une façon dramatique le paysage politique et social du pays.

* Tafsut ass n lḥeq.

Sγur: YEḤYA YANES.

Win ittun mačči seg-neγ
Amek ara iffeγ
Assen ur icbi ussan
Ddmeγ amaru ḥesleγ
Ma ad ruγ ma ad ferḥeγ
Lbaṭel d lḥeq d inigan
Si tama n lḥeq i d-refdeγ
Γer tama lbaṭel ad rejmeγ
Azref labud a d-iban.

* * * * * * * * * * * *

Aẓar-im d aqdim illa
Γas inṭel iγba
Imeqqi-d anda nniḍen
Ass n lḥeq mi id-isteqsa
Tasusmi n tmara
Irẓa-as leqyud fuken
Yusa-d ujeğğig ifsa
Nesraḥ-it meṛṛa
Σecrin yebrir mechuren.

* * * * * * * * * * * *

Σecrin yebrir mechuṛen
Deg-s id-marren
Wulawen tγum tagut
Arrac tullas imγaren
Iγallen akk imagdayen
Σemmden i leqḍiε n tefrut
Ṣebṛen mačči di ksanen
Ulamma jerrḥen
Ḥlan mi id-tezzi tefsut.

* * * * * * * * * * * *

Ass n lḥeq iğğa-d ussan
Γas ur msawan
Ugar rnan-d aγilif
Tiγmert n umusnaw ibnan
Zznazel illan
Γur-s id-wehhant asurrif
Rnu ddem-d si ṣṣbeṛ ilhan
Si zik d ayen illan
Susmen neγ hedren kif kif.

YAHIA YANES.

(Journaliste, poète et écrivain, chercheur en langue et culture amazighes,directeur de publication des éditions '' Identité '').


Auteur: YAHIA YANES
Date : 2014-04-11


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de YAHIA YANES
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10462 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Arbati Le : 2014-04-11
Titre:
Pays: Italy  

من واجب كل أمازيغي حسب موقعه أن يعي الظرفية و التحولات الجارية في تمازغا.يجب أن لا نبقى متفرجين حتى تتجاوزنا الأحداث ويفعل بنا القومجيين فعلتهم.إن التنكيل و التظليل الذي مارسه المخزن العروبي وخدامه علينا وصل حده ولن نكسر إستمراره إلا بِردٍّ قوي فِعلي يتجاوز الكلام والتنديد.على كل أمازيغي واعٍ بمؤامراة الغزاة أن ينشر الوعي في محيطه وأن يكون حاظرا في المظاهرات التي تهم القضية الأمازيغية وأن تنطلق منه مبادرة إختيار المنتوج الأمازيغي عن غيره كان منتوجا ماديا أو إعلاميا أو ثقافيا أو سياسيا. إختيار المنتوجات المكتوب عليها بتفيناغ وتفظيل المحلات التي كتبت لوحاتها الأمامية بتفيناغ لأن كثير من العربان يفهمون لغة المال ولا يفهمون لغة التوافق والمساواة .ليس هناك حل وسط بين موجود وغير موجود, اللَّهم إن كنت موجود لاكن تحت وصاية سيدك. نحن في حاجة إلى مواطن أمازيغي واع مُدرِكٍ و مُؤثِّر وإلى سيَّاسيين كبار مثل الأساتدة الذغيرني وعصيد وبن خليفة و راخا و البطيوي و أرحموش وإدبلقاسم وتاباعمرانت والدمناتي وغيرهم وليس إلى مُعلِّمِينَ في التربية الإسلامية أو المختار السوسي أو مُربِّينَ لِالدَّجاج.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant lmhg5tv1 ici :  
 
 

 
Lettre du Congres Mondial Amazigh au Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal
M. le Premier Ministre,
Votre gouvernement a organisé des « élections » au cours desquelles vous avez promis pas moins que le bonheur aux algérien-nes.
... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2017-05-22

 

 
AMAZIGHS D’ALGERIE : DES DROITS HUMAINS VIOLES EN TOUTE IMPUNITE
Rapport alternatif de : l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) au Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies concernant
L’examen de l’Algérie pour la 27-ème session du groupe de travail de l’EPU (du 1 au 12 mai 2017). (Human Rights Council Universal Periodic Review (Third Cycle))
... Lire la suite - - Auteur: Khodir SEKKOUTI - Date : 2017-05-17

 

 
Il est temps de donner à la Kabylie sa liberté
En analysant le film de l’histoire d’Afrique du Nord depuis la naissance du printemps Amazigh un 20 Avril 1980, cela fait 37 ans à ce jour, il est clair que le plus vieux peuple de la méditerranée s’est réveillé. Il est clair aussi qu’il a décidé de reprendre son destin en main. Au début, Il a demandé la libération de sa culture et sa langue. Celle-ci a été purement et simplement interdite après l’arrivée au pouvoir des régimes arabo-islamiques qui font allégeance au moyen orient et de l’arabo-islamisme leur état d’existence.  L’histoire retienne que leur impulsion au pouvoir était loin d’être démocratique mais belle et bien par l’appuie affiché de la France post coloniale.... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-05-05

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.