Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Assassinat du Président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya de Tizi-Ouzou

 

 

Rabah aissat, assassiné a Tizi Ouzzou

 

Jeudi 12 octobre 2006 vers 20 heures, Rabah AISSAT, Président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya de Tizi-Ouzou (Kabylie) était attablé à la terrasse d’un café dans son village d’origine de Ain-Zawia, en compagnie de quelques amis. Soudain, un homme non identifié sort subitement son arme et tire plusieurs coups de feu sur M. Aissat. L’auteur de l’attentat disparaît aussitôt.

Rabah Aissat a ensuite été transporté en urgence à l’hôpital le plus proche où il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. Plusieurs autres personnes ont également été blessées lors de l’attentat.

Le Congrès Mondial Amazigh exprime ses plus sincères condoléances à la famille Aissat ainsi qu’à ses amis et collègues et les assure de sa profonde sympathie.

Le CMA condamne avec force cet acte aussi lâche qu’ignoble perpétré sur un homme connu pour son intégrité et sa modestie. Pendant que les dignitaires du régime algérien s’emmurent dans des blochaus hérissés de barbelés et de miradors, certains élus locaux, dont M. Aissat, préfèrent la vie de simples citoyens parmi les leurs. Ils sont alors la cible facile de tous les terrorismes.

Le CMA exige des autorités algériennes de poursuivre sans relâche l’assassin de M. Aissat et ses complices et que la justice les punisse rapidement et avec la plus grande sévérité.

Cela fait plusieurs mois depuis que les citoyens et les organisations de la société civile relayés par la presse écrite, alertent régulièrement les autorités sur la montée de l’insécurité, particulièrement dans la région de Kabylie, mais en vain. L’impunité institutionnalisée et l’abandon par l’Etat de ses obligations de service public notamment en matière de protection des personnes et des biens, sont les principales causes du chaos qui s’installe progressivement dans cette région.

La Kabylie n’est pas vouée à servir de victime expiatoire de l’Algérie.

La communauté internationale, avec tout ce qu’elle compte d’Etats, de peuples, d’organisations intergouvernementales et de la société civile, est vivement interpellée pour exercer son devoir d’assistance à peuple en danger.

 

 

Paris, le 14 octobre 2006

Le Bureau du CMA.


Auteur: CMA
Date : 2006-10-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12657 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 5bekq5px ici :  
 
 

 

 

Autres articles :







Amitiés Amazigho-Basques
Auteur: CMA - Date : 2007-05-29





Vague de répression au Maroc
Auteur: CMA - Date : 2007-01-09




 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.