Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Algérie : Halte au racisme ordinaire anti-amazigh

Othmane Saadi est un ancien haut fonctionnaire algérien qui a didé sa vie à combattre Tamazighte

Othmane Saadi est un ancien haut fonctionnaire algérien qui a exercé notamment, la fonction d’ambassadeur d’Algérie dans quelques pays arabes du Moyen-Orient dans les années 1970. C’est probablement à cette époque qu’il a attrapé le virus du chauvinisme arabonationaliste dont il n’a jamais pu guérir. Depuis, il ne cesse de promouvoir de manière fanatique l’arabité de l’Algérie et des autres pays du nord de l’Afrique et de tenter de déformer l’histoire et la réalité amazighes de ces pays à coups de mensonges et de falsifications.

Plus grave encore, depuis des années et en toute impunité, il profère des propos délibérément racistes et haineux à l’encontre de tout ce qui n’est pas Arabe. Pour lui, les Amazighs (qu’il préfère appeler par mépris, « Barbar ») ne sont qu’une peuplade dont il faut éradiquer la langue et la culture. En 2002, il écrivait dans le journal Acharq-El-Awsat que « le berbérisme en Algérie est plus dangereux pour l’arabe et l’Islam que les Juifs ». Aujourd’hui à 85 ans, il récidive dans le journal algérien Echourouk daté du 15 février 2015, en écrivant que «les Berbères sont des ignorants et des sauvages », qui auraient été « civilisés par les phéniciens et les arabes ».

Othmane Saadi dans une de ses conférences

Le Congrès Mondial Amazigh condamne fermement ce racisme ordinaire à l’encontre des Kabyles particulièrement et des Amazighs en général. Le CMA s’étonne de ce que le gouvernement algérien n’a jamais pris aucune initiative pour faire cesser les appels à la haine anti-amazighe du charlatan Othmane Saadi et contre le journal qui le publie. Le gouvernement algérien serait-il lui aussi amazighophobe ?

En outre le CMA dénonce le gouvernement algérien, qui a décidé en partenariat avec l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture de la Ligue Arabe (Alesco), de faire de la ville de Constantine, antique capitale du roi amazigh Massinissa, « la capitale de la culture arabe » pour l’année 2015, après « Alger, capitale de la culture arabe » en 2007. Il s’agit là, d’un véritable acte de négation de l’identité amazighe de l’Algérie et de falsification de son histoire amazighe. Cela correspond aux objectifs des régimes arabonationalistes du nord de l’Afrique de poursuivre en la confortant, la politique d’assimilation des Amazighs par leur araboislamisation forcée.

En tout état de cause, afin de mettre un terme à cette forme d’agression perpétuelle contre les Amazighs et conformément à la législation algérienne et au droit international qui prohibent le racisme et la discrimination raciale, les membres du CMA Algérie vont examiner toutes les possibilités de recours devant la justice algérienne afin de faire condamner Othmane Saadi ainsi que le journal Echourouk. Naturellement, le CMA saisira simultanément le Comité des Nations Unies chargé de la lutte contre le racisme et les discriminations raciales.

Le CMA appelle tous les citoyens Amazighs à signaler tous les actes racistes anti-Amazighs et à considérer qu’il est un devoir pour chacun de dénoncer et de combattre le racisme anti-Amazighs qui bénéficie d’une impunité totale en Algérie et dans les autres pays de Tamazgha (nord de l’Afrique).

Tizi-Wezzu, 10/02/2965 – 22/02/2015
P/le CMA
Kamira Nait Sid, Vice-Présidente


Auteur: CMA
Date : 2015-03-01


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11474 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant yudnq5py ici :  
 
 

 
La Catalogne a gagné son droit à sa République : Communiqué du government provisoire kabyle
Le déploiement policier espagnol n’a pas empêché la tenue du référendum d’autodétermination en Catalogne. L’usage de la force contre des électeurs décidés à faire entendre leur voix en faveur de leur indépendance, de manière démocratique et pacifique, a fait perdre la face à l’Espagne où se réveillent dangereusement les vieux démons du franquisme. Les images insoutenables de femmes et d’hommes en sang, de visages tuméfiés, en larmes mais toujours dignes, illustrent on ne peut mieux la défaite de la répression ordonnée par Madrid.... Lire la suite - - Auteur: Anavad - Date : 2017-10-03

 

 
Lette d’alerte du Congrès Mondial Amazigh au gouvernement espagnol après son intention d’extrader en Algérie deux militants Mozabites
Messieurs Les Ministres,
Comme vous le savez certainement, le gouvernement algérien persécute et réprime gravement les Amazighs d’Algérie. Depuis l’année 2013 particulièrement, le peuple amazigh du Mzab est victime de violences raciales exercées par les Arabes algériens avec le soutien avéré des autorités de police et de justice. Durant l’été 2015, une trentaine de Mozabites ont été tués et des centaines ont été blessés dans diverses localités du Mzab, notamment à Ghardaia et Berriane. La police a également arrêté environ 150 Mozabites et les a accusés de « porter atteinte à la sûreté de l’Etat » et à « l’unité nationale ».
... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2017-09-18

 

 
Observatoire : Non à l'extradition vers l'Algérie des deux militants des droits humains amazighs du Mzab, Salah Abbouna et Khodir Sekkouti, incarcérés en Espagne
L’Algérie a émis un mandat d’arrêt international à l’encontre de ces deux militants pacifistes avec un dossier monté de toutes pièces les accusant de terroristes. Il est de notre devoir d’interpeller les autorités espagnoles. Salah Abbouna et Khodir Sekkouti ont toujours œuvré pacifiquement dans le respect du droit international pour faire valoir les droits fondamentaux, les libertés individuelles et collectives du Mzab (région au sud d’Alger) dont ils sont natifs. Ils ont aussi continuellement dénoncé la violation des droits de l’homme et les exactions que subissent quotidiennement les militants mozabites en Algérie.... Lire la suite - - Auteur: Observatoire Amazigh des Droits et Libertés - Date : 2017-09-11

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.