Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Azawad : Signature et après?


Les larmes de IBk, les "amitiés" prononcées; le discours hypocrite martisan et griotique de Harouna Toureh;
L'hymne malien... Voila ce que j'ai retenu de cette signature. Et après?

J'ai suivi à distance comme la plupart d'Azawadiens la cérémonie de signature, sans illusion et avec la ferme conviction que seuls les Azawadien demeurent les maîtres de leur destin.

Aucun discours ne peut ramener la paix. Nous attendons de voir si les belles paroles céderont la place aux actes.
La paix ne se decrete pas, elle se construit par une réelle volonté de la faire.

La lutte du peuple de l'Azawad pour sa dignité ne s'aurait se disloquer dans les simulacres ni dans le marchandage.
La lutte doit continuer sous d'autres formes certe mais elle va continuer sans doute.


Auteur: Mossa Ag Attahar
Date : 2015-06-21


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mossa Ag Attahar
Envoyer l'article à un ami
Article lu 35292 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: DASSARI Mohamed Le : 2015-06-24
Titre: Le peuple Touareg d'Azawad victime d'une trahison historique
Pays: Morocco  

Par un rythme accéléré que viennent de connaitre les événements politiques et militaires au Sahel (Afrique de l'Ouest) entre les Mouvements de la Coordination de l'Azawad (CMA) et le Gouvernement du Mali, par la conclusion d'un accord (définitif??) de paix signé à Bamako le samedi 20/06/2015 en présence de l'ensemble des acteurs occidentaux et des représentants de l'UE et de l'ONU impliqué dans ce conflit; que déjà les voix de désaveu et de rejet d'un tel accord s'élèvent du côté des représentants en Europe du principal mouvement de libération de libération et d'autodétermination du peuple Touareg-Berbère de l'Azawad.
Pour confirmation, Monsieur Mossa ATTAHER l'un des principaux dirigeants du MNLA et porte-parole du mouvement en Europe, vient de dénoncer la reconnaissance d'un accord manipulé et signé inconsciemment sans tenir compte du réel objet du conflit qui a duré depuis 1960 et fondé sur un Etat souverain pour le peuple Touareg.
Il est étonnant que toutes les péripéties de négociations traversées par cet accord sous la médiation du gouvernement Algérie depuis Mars 2015, laisse planer un doute de partialité sur sa crédibilité qui n'a rien dévoilé quant à la reconnaissance officielle du droit du peuple Touareg à son propre Etat au Sahel. Car l'Algérie s'était déjà portée comme interlocutrice valable dans le passé pour une telle mission, par convaincre les "belligérants" de signer ce qui est appelé: "Pacte National" du 11/04/1992. Et 23 ans après, on vient d'achever les espoirs du peuple Berbère_Touareg en poussant un Touareg appartenant au groupe Arabe du CMA d'Azawad, à signé en public sur un registre de la honte, la capitulation d'un malheureux peuple Touareg qui a consenti d'énormes sacrifices,puisque renié par la France en tant que peuple, lors des débuts des indépendances Africaines de 1960?
Il est donc important que les représentants du MNLA éclaireront beaucoup plus les opinions régionales en Afrique du Nord et notamment en Occident comme auprès de l'ONU, avec un bagage armé de conviction et de courage pour plaider une cause juste et incontournable.
- le 24/06/2015
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant jnjtpeyj ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.