Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc : La question de l’emploi avorte une conférence du chef de gouvernement à Oujda


Lors de son discours à l’enceinte de l’université Mohamed premier à la ville d’Oujda devant une audience de jeunes étudiants, Mr le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a parlé de la question de l’emploi au Maroc.

Il a rappelé à cette jeunesse pour laquelle l’emploi après les diplômes universitaires est un vrai cauchemar, qu’ils ne doivent pas compter sur l’état pour régler la question du chômage. Les jeunes, ajoute le chef du gouvernement, doivent compter sur eux même et sur la création des entreprises.

Ce qui a créé un scandale dans la salle de conférence. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au gouvernement et ont repris le fameux slogan de la révolte sociale «Dégage». Ce qui s’est terminé par l’arrêt total de la conférence et le chef de gouvernement était obligé de quitter la salle.



Qui a tort ? Et qui a raison ?

Les étudiants ont-ils tort de demander l’assurance de l’emploi par l’état ? Et l’état a-t-il tort de se désengager d’assurer l’emploi ? La réponse est entre les deux.

En effet, même chez les plus grandes puissances du monde, comme les états unis, l’état n’embauche presque personne. C’est le secteur privé qui est le premier employeur du pays. Mais, ce qu’il ne sait peut-être pas le chef de gouvernement marocain, ou a oublié de le signaler aux jeunes étudiants, c’est pour que cela fonctionne ainsi, il faut des mesures d’accompagnement obligatoires qui sont assurés par l’état. A savoir, l’état est responsable de :

• trouver les marchés pour les petites et les grandes entreprises en créant de la richesse et en cherchant des marchés à l’extérieur du pays,
• garantir la transparence dans les marchés publics et privés pour assurer une compétitivité honnête,
• éradique la corruption et l'économie de rente comme les agréments de conduite, d’exploitation, de commerce … etc.
• éradiquer le clientélisme dans toutes ses formes,
• garantir l’égalité des chances et des droits,
• garantir la liberté de presse, de culte …
• garantir les droits humains de chacune et de chacun,
• régler les conflits qui opposent les populations aux grands holdings comme celui d’Imider qui a cumulé 5ans de manifestations des populations,

Et ce sont les principaux chantiers dans lesquels le gouvernement a carrément échoué.


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2016-03-07


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10401 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: s.b Le : 2016-03-07
Titre: POUR UN FRONT ANTI ISLAMOIDE ....
Pays: Morocco  

CITOYENNES & CITOYENS DU ROYAUME DU MAROC FÉDÉRAL ET UNI .........TOUTES ET TOUS QUELQUES SOIENT VOS CONVICTIONS ....

POUR UN FRONT COMMUN DIVERS ET UNI CONTRE L'HYDRE Hégémonique OBSCURANTISTE ISLAMOIDE.

A NE PAS MÉLANGER AVEC ISLAM ...............

"UN ISLAMISTE EST QUELQU’UN QUI CHERCHE A Islamisé LES MUSULMANS"

LE SEUL ET UNIQUE OBJECTIF SONT LES PROCHAINES ELECTIONS LÉGISLATIVES DU 07 OCTOBRE 2016 ..........

NOTRE ABSTENTION MASSIVE EST UN CADEAU AUX OBSCURANTISTES , ALORS APPELONS AU VOTE SANCTION CONTRE LES CANDIDATS P.J.D.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 8jr121n4 ici :  
 
 

 
AMAZIGHS DU MAROC : DES DROITS HUMAINS EN SUSPENSION
Par rapport aux principaux instruments universels relatifs aux droits de l’homme, le royaume du Maroc a ratifié la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale le 18 décembre 1970, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels le 3 mai 1979 et le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques signé le 19 janvier 1977 et ratifié le 3 mai 1979.... Lire la suite - - Auteur: Assemblée Mondiale Amazighe - Date : 2017-05-17

 

 
Maroc, à qui profite le veto contre la 1ere revendication de la révolte sociale de Février 2011 ?
Il y a 17 ans que les Amazighs du Maroc – à l’instar de leurs frères en Algérie- célèbrent chaque année, le 20 Avril, leur printemps démocratique.  Ils ont commencé une décennie avant la révolte sociale du 20 Février 2011 qui a touchée toute l’Afrique du Nord jusqu’au moyen orient. Ils étaient même le moteur principale de cette révolte, c’est d’ailleurs pourquoi sa première revendication n’était que l’une des principales revendications du mouvement Amazigh : l’officialisation de la langue Amazigh dans la constitution marocaine. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-04-24

 

 
Les célébrités internationales ont rejoint la marche du printemps démocratique Amazigh à Rabat
En plus des figures du Maroc profond, symboles de la résistance armée contre le colonialisme, c’est aussi les chanteurs célèbrent Amazighs qui ont rejoint les manifestations du printemps démocratique Amazigh tenues à rabat le 23 Avril 2017. C’est la célèbre chanteuse internationale Hindi Zahra qui a marqué l’évènement par sa présence à Tawada entre les siens pour défendre les sans voix, les marginalisés de l’histoire.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-04-24

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.