Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc : une Fédération Amazighe proteste chez le gouvernement et demande de cesser les représailles et humiliations à l’encontre des chrétiens marocains

La Fédération Nationale des associations Amazigh au Maroc (FNAA) a adressée le 18 Mars 2016 au chef du gouvernement marocain et au ministre de la Justice une lettre de protestation contre ce qu’elle appelé les représailles, les détentions arbitraires, les humiliations et les atteintes à la dignité des chrétiens marocains qui ont embrassé la religion chrétienne de leur propre gré. Politiquement et historiquement, c’est la première fois dans l’histoire du Maroc qu’une ONG marocaine prend en charge ce dossier resté tabou jusqu’ici. Ci-après la lettre dans son integralité :

 

Lettre ouverte adressée simultanément à: Monsieur le Premier Ministre et à Monsieur le Ministre de la Justice et des Libertés
Objet: Protestation contre la violation du droit de croyance par la police administrative et judiciaire à Salé et à Guelmim.

MM. les Ministres:

   Dans le cadre de ses fonctions visant à promouvoir et à protéger les droits humains et les droits des peuples, tels qu'ils sont statués dans les conventions internationales des droits de l'Homme liés à ses attributions, le Bureau Fédéral de la Fédération Nationale des Associations Amazighes au Maroc a reçu deux plaintes de deux citoyens Amazighs: M. A.L.K et M. B.K.M, selon lesquelles les deux citoyens ont fait l'objet de représailles, de détention arbitraire, d'humiliation et d'atteinte à leur dignité et à leur liberté de croyance religieuse par la police administrative et judiciaire -Gendarmerie Royale- en place à la zone "Al Arjate" dans la ville de Salé-Rabat le soir du 10 mars 2016 pour le premier et le 6 mars 2016, à l'entrée de la ville, "Guelmim", cette fois par la police, pour le second.

Les deux plaintes mentionnent par ailleurs que les deux citoyens marocains concernés adoptent, de leur propre gré, la religion chrétienne en conformité avec ce qui est statué dans les chapitres 17 et 18 de la Convention Internationale sur les Droits Civils et Politiques, ainsi que dans le premier paragraphe du chapitre 24 et le chapitre 25 de la Constitution marocaine de juillet 2011. Ainsi que dans la Déclaration concernant l'élimination de toutes les formes d'intolérance et de discrimination sur la base de la religion ou de la conviction, qui a été adoptée conformément à la résolution n°36/55 de l'Assemblée Générale, le 25/11/1981.

La première plainte souligne également que le premier plaignant a été maltraité et de façon dégradante par la Gendarmerie de la zone "Al Arjate", et que son interrogatoire s'est transformé en un véritable tribunal d'Inquisition religieuse, du fait que ses interrogateurs se sont attribués le rôle des Muftis, après l'avoir accusé d' «apostasie» et qu'ils lui déclaré ouvertement qu'ils allaient "le convertir du christianisme" et "le reconvertir à l'islam, religion d'Etat", selon leurs propres propos.

Par conséquent et compte tenu de la gravité des deux événements, qui constituent en eux-mêmes une éventuelle menace à la vie, à l'intégrité physique et à la sécurité personnelle des deux plaignants -surtout que dans le cas de la ville de Salé les deux gendarmes ont délibérément et ouvertement déclaré la croyance du plaignant devant tous les voyageurs à bord du bus où il a été appréhendé- nous, le Bureau Fédéral de la Fédération Nationale des Associations Amazighes, notons et soulignons ce qui suit:

    1-    que ce qui est arrivé dans les deux villes à la fois est, à nos yeux, une violation grave du droit à la croyance garanti et protégé dans le cadre des textes des accords relatifs aux droits civils et politiques ratifiés et signés par le Maroc, de ce qui est statué dans le texte constitutionnel qui s'y réfère explicitement ainsi que dans le Code (Déontologique) de Conduite des Fonctionnaires chargés de l'application des lois;

    2-    que le fait que des Marocains changent leur religion et en embrassent d'autres, de leur propre gré, n'est pas un crime en Droit marocain ;

    3-    que le fait que la police administrative et judiciaire s'approprie dans les deux villes le rôle des prédicateurs religieux et celui de Muftis est en soi une usurpation d'identité et une atteinte préjudiciable à ses attributions et à ses prérogatives et que la déclaration publique de la foi intime du premier plaignant par la gendarmerie de la zone "Al Arjate" constitue la cause d'une véritable menace à la vie du concerné, à sa sécurité physique et à sa sûreté personnelle;

   4-    que l'arrestation, la détention et l'interrogatoire qu'ont endurés les deux plaignants ont été exécutés de façon illégale, en dehors du cadre de la justice, et constituent une violation flagrante de la législation internationale en la matière ainsi que des dispositions de l'article 23 de la Constitution ;

   5-   que l'utilisation de l'autorité afin de proscrire ou d'imposer une croyance sur les citoyens est un crime punissable conformément aux dispositions de l'article 220 et 221 du Code Pénal marocain, comme elle s’inscrit, tant du point de vue forme que fond, à l'encontre de la liberté et du droit à la croyance.

   6-    l'incident en lui-même constitue une véritable régression du Maroc en matière de soutien des efforts visant à consacrer le pluralisme religieux, culturel et linguistique, et un recul par rapport aux engagements constitutionnels.

En conséquence, nous, Bureau Fédéral de la Fédération Nationale des Associations Amazighes au Maroc, proclamons et déclarons:

    1. notre condamnation du comportement de la police mentionnée ci-dessus et notre indignation face à ce qu'ils ont fait et déclaré ouvertement , que nous considérons comme allant à l'encontre des dispositions des chapitres 17, 18 et 27 de la Convention Internationale sur les Droits Civils et Politiques. Ainsi qu'à l'encontre du premier paragraphe du chapitre 24 et du chapitre 25 de la Constitution de juillet 2011, ainsi que du Code de Conduite (déontologique) des fonctionnaires chargés de l'application des lois ;

    2. nous demandons d'ouvrir une enquête judiciaire conséquente, avec tout ce que cela implique, sur ce qui est arrivé, à fin d’éviter que ce qui est arrivé se reproduise ;

    3. d’élaborer et de mettre en œuvre un programme d'urgence pour la formation et le soutien des compétences et des qualifications des fonctionnaires chargés de l'application de la loi, y compris les femmes et les hommes de la police administrative et judiciaire, en matière des droits de l'Homme et des droits des peuples ;

    4. d’arrêter ce processus de restrictions imposées sur l’intimité et la vie privée des citoyens et citoyennes et de garantir le respect de leur liberté de croyance et du choix qu'ils en font de leur propre gré.

 

Bureau fédéral des associations amazigh au Maroc

Le coordinateur Arehmouch Ahmed

Rabat, Maroc le 18 Mar


Auteur: Amazighworld
Date : 2016-03-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 12391 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: lurcher Le : 2016-03-29
Titre: Moroccan christians
Pays: France  

Moroccan Christians are badly treated even in the country near to Spain
.The christians should realy stop going there for their holiday.
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Malik Le : 2016-03-31
Titre: Mois Amazigh de Montreal
Pays: Canada  

Nous vous prions de donner un coup de puce aux activités relative au MOIS AMAZIGH DE MONTRÉAL , vous pouvez trouvez la bande d 'annonce sur youube ou d,autres activités en lien sur MOIS AMAZIGH DE MONTRÉAL sur la page événement Facebook. Tanmirt tamuqrant  
 
 

 
Commentaire N° : 3
Par: francesco Le : 2016-04-07
Titre: moroccan christians
Pays: Italy  

très belle lettre. avec vous on pourra contruire un futur meilleur.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant kst6q0k0 ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 
La tragédie des Amazighes de la montagne
Notre premier ministre est très occupé pour avoir une pensée – une simple déclaration – pour nos concitoyens et frères amazighes de la montagne qui subissent depuis quelques jours – et cela continuera jusqu’au samedi prochain – les affres d’une météo horrible, faite de blizzard, de chutes inédites de neige et de pluie torrentielle. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2018-02-06

 

 
Contre les forces des ténèbres : Par solidarité avec Maitre Ahmed Arehmouch
Maitre Ahmed Arehmouch, avocat au barreau de Rabat et militant émérite de la cause amazighe a été attaqué sauvagement par des voyous, dans sa maison, semant la terreur et terrorisant sa famille.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-01-19

 

 
Maroc/le parti PAM: A dieu la modernité, retour vers son authenticité d’origine
PAM, c’est le parti politique marocain qui veut réaliser le rêve du panarabisme : marier entre l’authenticité et la modernité. C’est pour cela que son nom est parti de l’authenticité et la modernité.... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2018-01-07

 

 
Après le Hirak du Rif, le mouvement d'IMIDER est le plus vulnérable aux arrestations politiques
Les trois tout derniers détenus du mouvement contestataire d’Imider, parmi les 33 personnes arrêtés entre 2011 et 2017, ont été libérés il y a trois jours et accueilli par les villageois d’Imider, un accueil festif au gout de la victoire pour Hamid Oubrka et Ichou Hamdane qui ont été arrêtés  le 28 Décembre 2013, et Mustapha Faska arrêté le 27 Décembre 2014. ... Lire la suite - - Auteur: correspondant - Date : 2018-01-02

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.