Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Afrique du Nord : Les Amazighs reviennent en force au problème de la terre

Il y a quelques années un prêtre africain avait fait la fameuse analyse sur la bible et la Terre : « Quand les Missionnaires sont venus en Afrique ils avaient leur Bible et nous avions nos terres. Ils ont dit alors "prions ensemble". Nous avons fermé les yeux. Quand nous les avons ouvert, nous avions leur Bible et ils avaient nos terres ».

Ce schéma est aussi valable pour l’Afrique du Nord, en effet « Quand les arabo-musulmans sont venus à Tamazgha (en Afrique du Nord) ils avaient leur coran et nous avions nos terres. Ils ont dit alors "prions ensemble". Nous avons fermé les yeux. Quand nous les avons ouvert, nous avions leur coran et ils avaient nos terres et notre pouvoir ».

Par contre, par rapport au reste de l’Afrique, l’Afrique du Nord a encore une particularité, les missionnaires blancs à l’époque coloniale (française, espagnole et Italienne) ont aussi pris le reste des terres des Amazighs par la force des canons et des chars. C’était au nom de la colonialisme. Mais à leur départ d’Afrique du Nord, ces terres ont été cédées aux pouvoirs arabo-islamiques qu’ils ont fabriqués en toutes pièces, au lieu de les rendre à leurs propriétaires.  Soixante ans, plus tard, se sont ces mêmes pouvoirs qui vont produire les futures djihadistes qui vont faire trembler l’Europe.

Aujourd’hui après le déni identitaire des droits linguistiques et culturels Amazighs ancestrales par ces mêmes pouvoirs, les militants amazighs passent à la vitesse supérieure et demandent le droit de retour à leurs terres ancestrales !

C’est ainsi qu’une coordination de lutte pour la terre a été créé au Maroc par une coalition d’organisations de défense des droits culturels à la ville de Casablanca. Quelques semaines après, elle organise la première manifestation pour la terre à la ville de Tafraoute au Sud du Maroc. (voir vidéos) :

 

A Marrakech, à l’occasion de la marche du printemps amazighs organisée le 24 Avril 2016, les manifestants ont aussi marché avec des banderoles demandent le droit de restituer leur terres. Une banderole est allée même à demander à l’ONU son intervention :

Quelques semaines après, c’est aux manifestations du 1er Mai 2016 à Paris même que des manifestants d’origines nord africains du Maroc, du Niger et d’Algérie ont défilé avec la banderole suivante :

Demandant ainsi le droit à leurs terres ancestrales et dénonçant les entreprises postcoloniales qui ont exploités leurs terres d’une façon abusive et au détriment de l’homme et de la nature.

Le problème a donc été retransmis à son initiateur original : la France. Ce qui constitue historiquement une étape importante dans l’histoire de cette rive sud de la méditerranée.

L’Afrique du Nord va-t-elle rentrer dans une nouvelle phase de lutte démocratique avec d’autres moyens ?

 


Auteur: Amazighworld
Date : 2016-05-03


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10443 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2016-05-03
Titre: Il n'y a que la révolution d'octobre ou 1789, qui peuvent exproprier
Pays: France  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant fnw2v06y ici :  
 
 

 
AMAZIGHS DU MAROC : DES DROITS HUMAINS EN SUSPENSION
Par rapport aux principaux instruments universels relatifs aux droits de l’homme, le royaume du Maroc a ratifié la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale le 18 décembre 1970, le Pacte International relatif aux Droits Economiques, Sociaux et Culturels le 3 mai 1979 et le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques signé le 19 janvier 1977 et ratifié le 3 mai 1979.... Lire la suite - - Auteur: Assemblée Mondiale Amazighe - Date : 2017-05-17

 

 
Maroc, à qui profite le veto contre la 1ere revendication de la révolte sociale de Février 2011 ?
Il y a 17 ans que les Amazighs du Maroc – à l’instar de leurs frères en Algérie- célèbrent chaque année, le 20 Avril, leur printemps démocratique.  Ils ont commencé une décennie avant la révolte sociale du 20 Février 2011 qui a touchée toute l’Afrique du Nord jusqu’au moyen orient. Ils étaient même le moteur principale de cette révolte, c’est d’ailleurs pourquoi sa première revendication n’était que l’une des principales revendications du mouvement Amazigh : l’officialisation de la langue Amazigh dans la constitution marocaine. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Bouwawal - Date : 2017-04-24

 

 
Les célébrités internationales ont rejoint la marche du printemps démocratique Amazigh à Rabat
En plus des figures du Maroc profond, symboles de la résistance armée contre le colonialisme, c’est aussi les chanteurs célèbrent Amazighs qui ont rejoint les manifestations du printemps démocratique Amazigh tenues à rabat le 23 Avril 2017. C’est la célèbre chanteuse internationale Hindi Zahra qui a marqué l’évènement par sa présence à Tawada entre les siens pour défendre les sans voix, les marginalisés de l’histoire.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-04-24

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.