Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Algérie : Libérez Slimane Bouhafs

Slimane Bouhafs, un militant kabyle des droits de l'Homme, a commencé à purger une peine de cinq ans d’emprisonnement prononcée par un tribunal algérien qui l’a déclaré coupable d’atteinte à l’islam et au prophète Mahomet en raison de publications qu’il avait faites sur Facebook. La date de son procès en appel vient d'être fixée au 30/08/2016.

Un chrétien kabyle de Sétif qui a été condamné par la justice algérienne à cinq ans de prison ferme pour des publications sur le réseau social Facebook.

Après avoir rendu visite le 17 août, à Slimane Bouhafs, détenu à la prison de "Bel air" à Sétif depuis le 31/07/2016, la famille du militant Kabyle et son avocat confirment que Slimane Bouhafs, accusé d'outrage au prophète et dénigrement des principes et préceptes de l’islam, en vertu de l’article 144 bis 2 du Code pénal algérien, en raison de publications qu’il avait faites sur Facebook, se trouve dans une situation difficile et son état de santé se dégrade.

Slimane Bouhafs à déclaré a sa famille que le procureur du tribunal de Sétif a refusé de le voir, des gendarmes l’ont alors amené, tard le soir, devant celui du tribunal d'At Wartilan, qui l'a traité de "saleté", il a été soumis à un long interrogatoire lui qui avait été arrêté depuis 8h du matin par les gendarmes algériens.

Slimane Bouhafs, qui est atteint de la maladie de la goutte, a perdu beaucoup de poids et n'a rien compris à ce qu'il lui est arrivé; révolté et stressé, ainsi est passée l'audience sans qu'il ne soit assisté d'un avocat. On ne lui a même pas demandé de lui désigner d'office un avocat ou reporter le procès pour préparer sa défense, a déclare sa fille.

A rappeler que son procès était programmé pour le 07/08/2016 mais à sa surprise, c'était son verdict qui a été rendu soit cinq ans de prison ferme et une amende de 100 000 DA.

La Constitution algérienne, modifiée en février 2016, garantit la liberté de religion mais fait de l’islam la religion d’État. Des dispositions vagues figurant dans le Code pénal et l’ordonnance 06-03 fixant les conditions et règles d'exercice des cultes autres que musulmans, une loi adoptée en 2006, ont été utilisées pour persécuter des personnes pour l’exercice pacifique de leur droit à la liberté d'expression, de religion et de conviction.

Nous relayons l'appel émis par Amnesty International qui a enregistré le cas de Slimane Bouhafs sous le numéro de dossier "AU 193/16, MDE 28/4687/2016" et invite le public à adresser un appel aux représentants diplomatiques de l'Algérie chacun dans son pays respectif :

DANS LES APPELS A FAIRE PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE :

- exhortez les autorités algériennes à libérer immédiatement et sans condition Slimane Bouhafs, car sa condamnation est uniquement liée à son exercice pacifique du droit à la liberté d’expression ;

- demandez-leur de veiller à ce qu’il ait accès à tout moment, durant sa détention, à un professionnel de santé qualifié et à des soins médicaux adaptés, notamment en assurant que ses besoins alimentaires soient satisfaits ;

- appelez-les à modifier les lois érigeant en infraction l’exercice des droits à la liberté d’expression et de religion, notamment l’article 144 bis 2 du Code pénal.

 

Voir la liste des signataires ;

Signer la Pétition
 
 

Nom

Prénom

Profession

e-mail

Ville/Région

Pays

 
 

Voir la liste des signataires ;


Auteur: Amazighworld
Date : 2016-09-06


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 148860 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: aghilas-kosseila Le : 2016-09-08
Titre: abitar comme bouhafs sans le savoir travaillent pour les interets autres ?
Pays: Algeria  

azul fellawen,
ayant repondu au texte de DOUSSARI sur ABITAR. dommage mon comentaire n'est pas affiché. on nous ne donne pas l'occasion de transmettre nos messages.l'occasion est souvent donnéé aux anti-amazigh. revenons a nos moutons. bouhafs a reconnu que certains mailvaillants pour l'enfoncer. iensur j'ai signé sa petition ,inchallah bientot il retrouvera liberté.mais il est grand temps que nos militants ou autres abitar et slimane bouhafs travaillent directement ou indirectement pour les interets qui ne sont pas les notres !. a quand nous serons conscients de nos erreurs de toujours ? par hypochrisie la france peut donner une medaille pour lalla abitar mais elle ne fait rien pour les femmes marocaines qui ont soifs DE IMEDER ,le combant a duré plus de 05 ans. idem pour ce BOUHAFS issu de famille de littrés de du pays ,de grands militants de la guerre nationale et des grands maquisards du pays.il s'est retrouvé chretien c'est son droit le plus absolu. certainement en tant que ex policier qui avait vu ,vécu dans les décennies noires les derives des salafistes d'importation. est-ce une raison de nous pousser au christianisme lui aussi n'est pas clement ,d'ailleurs comme d'autres religions ?. il est grand temps de revoir nos copies,si on veut vraiment lutter contre l'injustice et la revalorisation de notre patrimoine....tanmirt ar timlillit.
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: aghilas-kosseila Le : 2016-09-08
Titre: erreur s'est glissée.
Pays: Algeria  

azul fellawen ,
erreur de frappe. il fallait lire : il est grand temps que nos militants ou autres comme abitar ou slimane bouhafs de ne pas travailler directement ou indirectement pour les interets qui ne sont pas les notres ! mille excuses ou gim asurfi. tanmirt ar timlillit.
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant ygvyjex1 ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Autorités marocaines : protégez l'impressionnant pont naturel d'Iminifri !
Pourquoi c'est important. Voici un site impressionnant classé par l’UNESCO au Maroc, faisant parti du Géoparc M'Goun (seul Géoparc sur le continent africain). Nous avons:
(1) Le majestueux pont naturel d’Iminifri, situé à 110 km à l'est de Marrakech (COP22!), avec un escalier en zigzag qui vous amène jusqu’au pied du pont au bord de la rivière.
... Lire la suite - Date : 2016-04-11

 

 
Petition : Libération des prisonniers d'opinion du M'zab, le Dr Kameledine Fekhar et ses compagnons
À l’attention de son Excellence Monsieur Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations-Unies. Nous attirons votre attention sur la situation du Dr Kameleddine Fekhar et d’une trentaine de ses compagnons qui ont été arrêtés le 9 juillet au soir, dans un quartier mozabite de Ghardaïa (sud de l’Algérie) et par une brigade mixte de la police et de la gendarmerie algérienne. Cette arrestation est intervenue dans un contexte où les Mozabites (berbère de rite ibadite) subissent des attaques de la part de la communauté Chaambas, ces attaques ayant généré une trentaine de morts par arme à feu, plusieurs centaines de blessés ainsi que la destruction des biens des Mozabites. Aussi, ce drame se déroule dans l'indifférence des services de l'État ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-08-13

 

 
Les dirigeants du monde: Pour reconnaître l'indépendance du Kurdistan
La séparation du Kurdistan d'Irak ne va pas faire bénéficier seulement les Kurdes, mais aussi l'Irak, le Moyen-Orient et la communauté mondiale - la solution au problème kurde est un Kurdistan indépendant libre, et cela apportera la paix en Irak, l'Iran, la Syrie et la Turquie et de toute la région. signer la pétition ici ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2015-01-25

 

 
Pétition: Pour l'intégration de Tamazight sur Google Translate
Les Amazighs (Berbères) constituent le fond ancien et présent de la population de l'Afrique du Nord. Ils formaient à l'origine un seul Peuple qui fut peu à peu fragmenté par une histoire à la fois riche, complexe et mouvementée. L'Afrique du Nord est porteuse d'une langue et d'une culture qui ont traversé des siècles et ont tant enrichi la civilisation humaine. Comme vous le savez, la langue Tamazight est parlée par plus de 60 millions de personnes, dans toute l’Afrique du Nord et la zone saharo-sahélienne, mais aussi en France et même au Canada. ... Lire la suite - - Auteur: AmazighWorld - Date : 2014-12-04

 

 
Citoyens de Kabylie : APPEL POUR LA LIBERTE DE CONSCIENCE EN KABYLIE
"Nous appelons les citoyens, de toutes opinions, qui se reconnaissent dans les valeurs de tolérance et de respect de la différence, à braver publiquement les provocations de l'état algérien, en venant consommer des sandwichs et des boissons, dans un climat de fête et de tolérance, le 3 août 2013, à 11h au carrefour Matoub Lounes ( en face de l'ancienne gare routière de Tizi Ouzou)..."... Lire la suite - - Auteur: Citoyens de Kabylie - Date : 2013-07-23

 

 
Pétition Contre le Vandalisme du Cimetière Juif de Safi au Maroc
Nous, marocains de toutes confessions et aimant fortement notre Maroc, déclarons être choqués et bouleversés par la barbarie sans nom que vient de subir le Cimetière Juif de Safi. Ce cimetière juif de Safi est complètement détruit à voir les mails de reportages de photos déchirantes de ce qui reste. (....) Nos pensées vont d’abord aux Safiots qui ont vu la sépulture de leur famille profanée. Les morts doivent pouvoir reposer en paix. Faut-il rappeler avec force que tous les marocains de confession juive - où qu’ils soient - gardent un attachement profond à leur terre natale. ... Lire la suite - - Auteur: Kamal Hachkar - Date : 2009-08-25

 

 
Pétition pour que la fille Gaia ait droit à un prénom
Gaia (2)C'est le mercredi 10 mai 2006, et devant les experts du Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR) des Nations Unies à Genève, lors de l'examen du troisième rapport périodique de l'État marocain, que le ministre de la justice de l'époque himself , Mohamed Bouzoubaâ, a confirmé l'existence au Maroc d'une circulaire interdisant les prénoms Amazighs. Celle-ci, en effet, imposait les prénoms arabes. Cependant, avança t-il, cette circulaire ne devait plus avoir cours et serait abolie. En 2009 le ministre de l'intérieur marocain Ben Moussa a déclaré au parlement qu'il n y avait pas d'interdiction de prénoms amazighs. La réalité c'est que ... ... Lire la suite - Date : 2009-05-13

 

 
Pétition Contre l'imposition forcée des prénoms arabo-islamiques en Afrique du Nord
Nous, Amazighs (Berbères), descendants des premières populations d'Afrique du Nord, rejetons fermement la politique d'arabisation poursuivie par les dirigeants qui gouvernent tout notre territoire, exploitant au surplus toutes nos ressources, ignorant notre existence, falsifiant notre Histoire et méprisant constamment notre culture.Bien que nous nous réjouissons de l'actuelle poussée identitaire chez les Amazighs, qu'ils soient chez eux ou à l'étranger, nous sommes indignés et inquiétés par l'ampleur et la violence de la politique d'arabisation en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Mauritanie et à l'étranger. ... Lire la suite - Date : 2009-03-25

 

 
Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme – Section Algérie
Le 02 novembre 1982, un étudiant, Amzal Kamal, qui affichait un appel à une assemblée générale démocratique pour l’élection du comité de la cité universitaire de Ben Aknoun, à Alger, y fut assassiné avec une épée. Le terrorisme islamiste venait de signer son tout premier assassinat. En 1989, le pouvoir algérien agrée un mouvement intégriste fasciste, le FIS, avec ses pasdarans, sa milice, son armée parallèle et qui avait déclaré publiquement « la démocratie impie ». D’autres organisations de la même mouvance, dont certains des leaders étaient emprisonnés pour terrorisme et destruction des biens publics, profiteront de la faiblesse du pouvoir qui les agrée illico et c’est..... ... Lire la suite - - Auteur: Halmi Akli - Date : 2008-09-11

 

 
Pétition contre le projet de loi du parti de l'Istiqlal relatif à l'arabisation de l'administration et la vie publique marocaines
Nous, les potentialités amazighes et démocratiques d'Agadir, après avoir pris connaissance du projet de loi relatif à l'arabisation de l'administration et de la vie publique présenté par le groupe du parti de l'Istiqlal à la Chambre des Conseillers, considérons que le contenu de ce projet de loi porte atteinte à la pluralité linguistique de notre pays et vise à occulter la langue amazighe... Lire la suite - Date : 2008-09-03

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.