Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Le complexe du monolinguisme

Hélas, même au 21ième siècle, il ya encore chez de nombreux concitoyens un rejet brutal de tamazight. Il y’en a même qui nourrissent envers elle une haine diffuse ou déclarée. Le but de cette note est de relever des explications probables de ce fait. Parmi celles déjà mentionnées par certains auteurs, on peut citer :

Lyautey : le fondateur de l'arabisme au Maroc
 
Le mouvement dit national avec l'ancien drapeau du maroc avec l'etoile de david
 
Le mouvement arabo-islamiste paru aprés le mouvement dit national

1/ La politique d’arabisation de Lyautey : L’école musulmane, le bureau arabe, etc.; bref, tout le rêve d’un empire arabe d’Occident.

2/ Les choix du mouvement dit national qui s’inscrit dans la continuité de Lyautey.

3/ Le matraquage des médiats depuis la radio unique jusqu’aux chaines actuelles qui poursuivent les mêmes buts, en particulier la dévalorisation de tamazight ; et, plus généralement, la déculturation et l’abâtardissement du Marocain.

4/ La confusion instaurée et entretenue entre l’arabe et l’islam ; autrement dit la sacralisation de la langue arabe, au point de considérer que parler sa langue maternelle est un péché inexpugnable. Des Marocains malfaisants, eux-mêmes de pauvres victimes, terrorisaient les enfants par la question ‘Es-tu berbère ou musulman ?’ La réponse ne pouvant faire aucun doute, tombait alors la sentence ‘Parle donc arabe’. A signaler d’ailleurs, à ce propos, la confusion grossière entre l’arabe dit classique et  la dite darija.

Il y a, me semble-t-il, une raison qui n’a jamais été mentionnée. C’est le complexe du monolinguisme. Le  Marocain ne parlant que la darija est en situation d’infériorité linguistique, par rapport à un amazighophone qui est aussi darijophone. Pour les scolarisées, c’est encore pire. Un arabisant monolingue est dans une situation inconfortable. Il est bilingue ou monolingue et demi, selon le statut accordé à la darija. L’amazighophone peut aussi bien parler la darija, le français ou l’espagnol ou l’anglais et, sauf exception, n’est pas entièrement ignorant de l’arabe classique. N’y aurait-il pas là tous les ferments d’un complexe qui, évidemment, ne se reconnait pas ; ne veut pas se reconnaitre ? bien au contraire, il se manifeste par un rejet et une attaque, de front, de tamazight. Et là, tous les amalgames sont permis afin de dévaloriser, de culpabiliser, de discréditer cette langue. Parmi les arguments fallacieux avancés, en voici quelques-uns :

1/ Le français est la langue du colonisateur.
2/ Imazighen, ce sont les enfants de Lyauyey.
3/ On veut christianiser Imazighen.
4/ Tamazight n’est pas une langue.
5/ De toute façon, tamazight n’est qu’une ancienne variante de l’arabe ; ou même un sous-produit.
6/ Etc.

Et l’on oriente l’esprit des Marocains vers le Moyen Orient, d’où doit nous venir la lumière. On assiste alors à un copinage malsain, et naïf entre les dites élites, de l’époque, d’Orient et d’Occident, toutes les deux affublées de l’adjectif ‘arabe’. Celles supposées de chez nous acceptaient de jouer vilement le second rôle, parfois même avec zèle et subordination ; Ainsi toute une génération de Marocains pouvaient parler égyptien et s’adressaient, à tous les Moyen-orientaux, dans ce parler, en signe d’allégeance inconsciente.

Ainsi, on voit le complexe d’infériorité se déguiser en complexe de supériorité. Mais que l’on ne s’inquiète pas, la majorité des complexes se soignent. Il y a, heureusement à notre époque, des thérapies efficaces. Les psychologues et les psychiatres s’en chargent. Pour le cas présent, c’est beaucoup plus simple. Une prise de conscience profonde et des programmes adéquats suffiraient, si la volonté politique y était. Point d’interrogation.

Hha Oudadess (Rabat)


Auteur: Hha Oudadess
Date : 2016-10-09


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Hha Oudadess
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11523 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2016-10-13
Titre: Qui est l'ennemi de l'amazighité?
Pays: France  


Il ne faut pas réfléchir longtemps pour comprendre que le principal ennemi de l'amazighité est "l'arabo-islamisme" en dehors du manque de culture des Amazighs eux-même. Plus grave encore c'est eux qui nourrissent ce cancer comme on nourrit un serpent dans son sein.
Il faut qu'ils expurgent de leurs corps et leurs esprits ce binôme qui
les conduit droit vers l'abime. Il ne faut pas s'attendre à voir Mahomet se renier. Hassan II avait dit une fois "je suis prêt à tuer les 2/3 de la population marocaine pour sauvegarder le trône alaouite".
Probablement mes propos ne trouveront d'écho que dans 15 ou 20 ans.

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant j07vca61 ici :  
 
 

 
Au Maroc profond, la marginalisation commence à engendrer des morts
Exactement le lendemain du 61eme anniversaire de fin de protectorat Français sur le Maroc, qui est célébré au Maroc chaque année au 18 novembre comme jour d’indépendance, les marocains se sont retrouvé devant une scène d’humiliation humaine : 15 femmes mortes, dont certaines enceintes, dans une bousculade pour avoir un don d’un sac de 10 kg de farine ! ... Lire la suite - - Auteur: Moha Buwawal - Date : 2017-11-19

 

 
Maroc :«Agharas Agharas» du RNI est au bout de son souffle avant même de commencer
La ministre Lamaia Boutaleb, au nom du parti RNI dans le gouvernement marocain d’El Othmani, vient de le prouver en passant un important contrat à une société qui vienne de se créer Southbridge A&I. La société appartient à son collègue qui vient de rejoindre le bureau politique du RNI au mois de Mai dernier, Mr Hassan Belkhayat que son oncle n’est que Mouncif Belkhayat l'ex-ministre de la jeunesse et dans le même bureau politique du même parti. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-09-10

 

 
Maroc : Le peuple Amazigh soutient le peuple Catalan et appelle à l’éradication du Jihadisme islamiste
La Fédération Nationale des Associations Amazighes au Maroc « FNAA », a publié un communiqué dont lequel elle a exprimé le soutien total du peuple Amazigh au peuple Catalan dans ces moment de deuil. Elle a rappelé que si les civils européens sont visiblement les victimes cibles de ce courant, il ne faut pas perdre de vue la double victime qui sont les Amazighs d’Afrique du Nord, immigrés en Europe, et pris en otage dans ce conflit qui oppose l’orient et l’occident. Selon FNAA les Amazighs sont la seule chair à canon que les concepteurs de ces écoles de formation des terroristes diplômés (EFDT), sacrifient toujours .... ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-08-20

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.