Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Quand la machine judiciaire Marocaine broie l'un des siens!

Je voudrais à travers cet article apporter mon témoignage et ma sincère solidarité avec le juge Maitre EL-HINI Mohamed qui a été révoqué des ses fonctions dans les cadres du Ministère de la justice Marocaine, pour ses prises de position sur les réformes et le fonctionnement de l'appareil judiciaire dans un Etat de droit et d'équité, tel que le nécessite la promulgation de la nouvelle Constitution du 01/07/2011.

Maitre EL-HINI a été exclu de son emploi et privé de son "gagne-pain" depuis Février 2016 une décision du Conseil de la Magistrature fondée sur le rapport des poursuites du Ministre de la Justice et confirmée par le Roi Mohamed-6 en sa qualité de chef de l'Etat.

Comme Maitre EL-HINI n'aura peut-être plus d'espoir de réintégrer son poste de Magistrat, il a voulu s'inscrire dans le Conseil de l'ordre des avocats d'abord de Rabat (?) et puis celui de la ville de Tétouan où il a dû probablement rencontrer des difficultés d'opposition à sa candidature, malgré son acceptation par l'ordre des avocats. Le recours de refus d'exercer en défenseur de Maitre EL-HINI, fait l'objet d'un recours auprès de la Juridiction de Tétouan (Cour d'Appel) qui a rejeté sa demande et débouté de ses droits d'exercer la profession d'avocat et ce, le mercredi 23/11/2016, fermant donc toutes les issues au droit de vivre et faire vivre sa famille à Maitre EL-HINI Mohamed, un juge intègre qui avait eu le courage de rendre un "Arrêt" le 20/07/2011, en faveur des diplômés chômeurs contre le Gouvernement, pour n'avoir pas honoré ses engagement de recrutement de 2.000 chômeurs.

Maitre EL-HINI vient donc de goûter à l'amertume et l'injustice comme celles qu'avaient connue avant lui l'humoriste Ahmed SNOUSSI dit "Bziz", privé de se produire sur la scène publique Marocaine depuis près de 20 ans (Télévision). Le journaliste Ali LEMRABET condamné en Appel de Rabat en Juin 2003 à 3 ans de prison ferme et gracié ensuite par le Roi, mais sans pouvoir exercer au Maroc son métier durant une période de 10 ans (2003-2013).

Alors comme la célébration de la journée mondiale des "droits de l'homme" est prévue pour le 10/12/2016, laquelle étant proclamée depuis 1948 pour la protection et la liberté des être humains à travers le monde; je souhaite de tout coeur que l'affaire de Maître EL-HINI Mohamed connaîtra un dénouement heureux qui sera consacré par une intervention du chef de l'Etat Mohamed-6, permettant au à ce citoyen son droit à 'emploi et à faire vivre sa famille en subvenant à ses besoin, car Maitre EL-HINI n'a commis aucun acte infamant en voulant rénover la Justice.

 


Auteur: Mohamed DASSARI
Date : 2016-11-24


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Mohamed DASSARI
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10800 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Laic Le : 2016-11-25
Titre: Nous sommes tous le docteur El hinni
Pays: Morocco  

Je me sens très solidaire avec ce brave et honnête homme le docteur El hinni.Un compatriote juge intégre et courageux qui a dit le droit sans peur ni instruction ou corruption .C'est une honte pour l'etat marocain de promouvoir les juges corrompus jusqu'a la moelle ,que tout le monde connaît ,et de rayer de la fonction publiques ce brave et courageux homme,avec un grand H,monsieur el hinni parce qu'il avait refusé les instructions d'en faut et ce en contradiction avec sa conscience de justice .C'est la notoriété du Maroc qui va souffrir au niveau mondial et l'histoire retiendrait le nom de Mr.El hinni comme un juge intégré et cela est très important dans la vie de l'être humain.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant n6qk66lu ici :  
 
 

 
L'interdiction de la marche "TAWADA" Amazighe par les Autorités d'AGADIR
En effet la marche nationale "TAWADA Amazighe" prévue de se dérouler en son temps programmé ou le dimanche matin 19/04/2015 à 11h.à AGADIR (Maroc), avait été interdite par ordre des Autorités Administratives locales en dépêchant un dispositif policier de tous grades et des forces auxiliaires énorme très tôt le matin, encerclant toute la place publique près du Cinéma SALAM lieux du rendez-vous.... Lire la suite - - Auteur: DASSARI Mohamed - Date : 2017-04-21

 

 
Printemps Imider, la voie de la résistance !
Les villageois d'Imider continuent toujours dans leur lutte pacifique pour la sixième année consécutive au sit-in ouvert sur le mont Albban et au travers des manifestations et les rassemblements en parallèle, en défendant leurs droits socio-économiques et environnementaux compte tenu de l'intransigeance de la société métallurgique d'Imider, filiale du groupe Managem, ... Lire la suite - - Auteur: Amussu Imider - Date : 2017-04-17

 

 
La mairie de Meknès taxée d'Antisémitiste par L'Observatoire Marocain de Lutte contre l'Antisémitisme
Le président de L'Observatoire Marocain de Lutte contre l'Antisémitisme, Mr Omar Louzi, a envoyé aujourd'hui, une lettre de protestation au Maire Islamiste PJD de Meknès et une copie au Palais Royal pour information, contre la falsification par la Mairie de Meknès de l'Histoire collective et des vestiges historiques de la communauté juive de cette ville. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-04-11

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.