Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc : «Vous nous avez fait dégouter ce pays»

« Vous nous avez fait dégouter ce pays », c’est l’un des slogans qu’a lancé un marchand ambulant dans un rassemblement des marchands ambulants à la ville d’Ait Mellal en guise de protestation contre l’intervention des autorités qui les a interdit d’exercer dans la voie publique.

« Si je n’ai pas des droits dans ce pays, envoyer moi dans un autre pays, je vous donne cette carte d’identité marocaine qui ne m’a apporté que de l’humiliation », lance une autre dame dans la foule.

En effet ce phénomène de marchands ambulants est général à toutes les villes du Maroc. Tout diplômé d’université marocaine qui ne trouve pas de travail se tourne vers ce métier. Ce métier dans lequel il n’est en réalité qu’un simple courtier avec une commission misérable d’un magasin d’accoté. Chaque magasin peut avoir une dizaine à des centaines de marchands ambulants sous ses ordres. Le schéma est simple : le commerce qui se faisait avant dans les magasins, s’est déplacé sur la voie publique, avec une seule modification c’est qu’ils y a des intermédiaires dans le circuit.  C’est la première problématique. 

La deuxième problématique est que ce métier est exercé sur les voies publiques, par conséquent les centres villes ne sont plus accessibles en voiture, voir même à pieds dans beaucoup de ville. En cas d’incendie ou d’évacuation à cause d’un sinistre, il y aura certainement plus de morts causés par l’intervention que par les le sinistre lui-même.  
La troisième problématique, les habitants résidents dans ces quartiers se plaignent du non accessibilité à leurs logements. Certains sont obligés de vendre et d’aller habiter plus loin. Mais, là-bas aussi plus loin, n’est qu’une question de temps. Dans quelques années le même problème s’y répète à cause d’une démographie de plus en plus forte et des opportunités d’emploi de plus en plus faibles.

L’université marocaine elle, depuis sa conception est complétement déconnecté du marché d’emploi. On forme des PhD dans la langue arabe, la Charia Islamique, l’histoire du moyen orient et autres métiers absolument pas demandé par le marché de l’emploi. Le seul demandeur est l’idéologie arabo-islamique de l’état.

Quant à l’école, et après une série de réforme à la tête de chaque dix an, l’état marocain vient de reconnaitre finalement le collapse de son système éducatif qu’il a conçu sur la base de l’idéologie arabo-islamique imposé par les maitres du Moyen Orient. C’est plus simple, depuis l’arabisation de ce système en 1970 suite à la demande de la ligue arabe, à l’instar des autres pays membres de ce club comme l’Algérie et la Tunisie, le nouveau rapport étatique reconnait que finalement seul 35% des élèves savent faire une phrase correcte en langue arabe. Nous, on ajoute que même ces 35% ne peuvent pas trouver d’emploi car aucun marché économique n’a vraiment besoin de cette langue, ni pour vendre, ni pour fabriquer. Seul les PhD en Charia islamique que l’état peut placer de temps en temps surtout à l’étranger et dans les nouvelles mosquées construites dans le cadre du développement du secteur immobilier. Autrement dit, un seul mot peut résumer cette catastrophe : le collapse.

Durant le dernier mondât du gouvernement des frères musulmans du PJD, le ministre de l’éducation a pris l’initiative d’introduire ce qu’il a appelé le baccalauréat internationale. Une autre façon timide pour ne pas dire on arrête l’arabisation du système éducatif.   Le chef du gouvernement Benkirane, en plein débat télévisé, a catégoriquement refusé cette initiative qu’il a qualifiée de complot contre l’arabo-islamité de la nation. Plus encore, il a alerté que cette initiative va créer un soulèvement au Maroc car les marocains, selon lui, sont attachés à leur arabo-islamité et par conséquent ils ne peuvent pas se séparer d’un système éducatif arabo-islamisé. Le ministre de l’éducation a été humilié en direct sur la télé, il n’a pas pu supporter, le lendemain il a pris une semaine de report médical. Mais malgré tout l’initiative est mise en place et les résultats étaient décevants pour les frères musulmans. Les parents ont fait la queue devant les écoles pour pouvoir trouver une place à leurs enfants dans le système non arabisé. Le ministre a été obligé de répondre à la demande pressante des parents en ouvrant chaque année plus de classes non arabisées. Les écoles privés eux, ont complétement fermé l’option baccalauréat arabisé.

Le problème a donc des racines profondes, la solution ne peur résider que dans la rupture avec le passé. A commencer par la réforme radicale de l’école, de l’université et de de la justice. Mais les résultats ne seront que dans une génération.

 


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2017-03-24


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13658 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2017-03-25
Titre: Le système politico-économico-arabo-musulman conduit les Amazighs vers l'abîme
Pays: Spain  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant vf0v4tbq ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Maroc: Les étudiant-es Amazighs de l’université d’Agadir subissent une nouvelle vague d’agressions à caractère raciste
Une fois de plus, au cours de la semaine du 14 au 20 mai 2018, des individus se déclarant comme « Sahraouis », ont semé la terreur à l’université Ibn-Zohr d’Agadir. Munis de pierres, de gourdins et d’armes blanches (sabres, machettes, couteaux), ils ont attaqué violemment les étudiantes et les étudiants Amazighs,... Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-05-23

 

 
Le Hirak du RIF revient sur la scène marocaine et internationale
La révolte du RIF revient sur la scène politique marocaine, à l’occasion du printemps Amazigh Avril 2018, le mouvement Amazigh a organisé une grande manifestation le 29 Avril 2018 à Madrid demandant la libération des détenus politiques du RIF. Ceci a coïncidé avec les dernières déclarations du détenu Nasser Zeefzafi à la cours de Casablanca où il a annoncé avoir été ....... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-04-30

 

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 
La tragédie des Amazighes de la montagne
Notre premier ministre est très occupé pour avoir une pensée – une simple déclaration – pour nos concitoyens et frères amazighes de la montagne qui subissent depuis quelques jours – et cela continuera jusqu’au samedi prochain – les affres d’une météo horrible, faite de blizzard, de chutes inédites de neige et de pluie torrentielle. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2018-02-06

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.