Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

En Tunisie aussi, les Amazighs se révoltent contre le mépris économique et identitaire


« Nous ne sommes pas des arabes. Nous sommes des Amazighs et on parle toujours cette langue dans toute la région. On nous appelle ces gens qui parlent une langue spéciale, dans les grandes villes de sud de la Tunisie, mais cette langue spéciale c’est Tamazight, notre langue dont on est fière. On reste Amazighs et on continue notre combat, au même titre que les kabyles, les Mozabites, les Rifains, les Touaregs d’Azawad, les Chaouis, les amazighs des îles Canaris, pour ne citer que ceux-là, afin de réclamer notre droit le plus élémentaire qui est l’officialisation de notre langue » C’est le message qu’il a reçu notre confrère le site Tamurt, d’une jeune universitaire Hasna de la ville de Tataouine de Tunisie.

« J’ai milité au sein du Congrès Mondial Amazighe et je ne suis pas un cas singulier. Des milliers de militantes et militants de Tataouine activent depuis des années et je pense qu’on a réussi à sensibiliser une bonne partie de la société Amazighe à notre cause. Même des arabophones se sont joints à notre combat » ajoute Hasna à Tamurt.

Ce réveil Amazigh en Tunisie, a poussé le parlementaire du Sud Tunisien, Mr Salem El Biyyid à défendre la cause des Amazighs de Tataouine. Il fait tomber toutes les accusations de séparatisme collé aux Imazighen du Sud Tunisien. C’est exactement le même scenario dans le Rif Marocain.

L’intervention du parlementaire au parlement tunisien :

 


L’enterrement du militant Anouar Essegurafi tombé après le démentiellement d’un sit-in des Amazigh de Tataouine :



Auteur: Amazighworld
Date : 2017-05-24


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Amazighworld
Envoyer l'article à un ami
Article lu 46554 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2017-05-24
Titre: C'est en Tunisie qu'est née l'émegence d'un monde Amazigh organisé il y a de cela plus de 3.000 ans
Pays: France  

 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant py4d4sby ici :  
 
 

 
Il y a des jours où je regrette d’être née arabe : Fawzia Zouari, écrivaine et journaliste tunisienne
Cet article est publié initialement sur jeune Afrique, nous l’avons repris vu son importance en ce moment ci avec le débat d’ingérence Egyptienne sur le projet des Tunisiens a égaliser l’héritage entre les femmes et les hommes tunisiens (es), Ainsi sur le degré de conscience identitaire Amazighe de la Tunisie qui commence à prendre de l'ampleur en Tunisie à l'instar du Maroc et de l'Algérie. Fawzia Zouari, est une écrivaine et journaliste tunisienne, docteur en littérature française et comparée de la Sorbonne.Elle regrette d'être née arabe, mais un jour elle va découvrir qu'elle n'est pas née arabe mais plus tôt elle née en croyant qu'elle arabe. Rédaction...... Lire la suite - - Auteur: Fawzia Zouari - Date : 2017-08-16

 

 
Un DJ anglais mixe l'appel à la prière: une boîte de nuit fermée en Tunisie
Une nouvelle fois l'islam fait preuve de ce qui le caractérise le plus c'est à dire l'intolérance et la haine, il balance ses interdits et ses diktats hérités des temps éculés. Ce week-end, entre le vendredi 31 mars et le samedi 1er avril, un DJ britannique introduit dans son mix un appel à la prière alors qu'il se produit dans la boîte de nuit Elguitoune en Tunisie.... Lire la suite - - Auteur: Id Bawziki - Date : 2017-04-10

 

 
L’empire arabe se fissure !
L’état tunisien vient d’expulser de son poste le ministre des affaires religieuses Mr Abdeljalil Ben Salem ! Le motif de cette sanction, car il s’agit bien d’une sanction, sont la gêne et l’embarras dans lesquels les déclarations du ministre demi ont plongé l’équipe au pouvoir ! Il a, en effet,   accusé ouvertement et courageusement l’idéologie Wahhabite, d’être derrière le terrorisme, le Takfir et la radicalisation ambiants,  à l‘échelle planétaire !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2016-11-14

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.