Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Au Maroc profond, la marginalisation commence à engendrer des morts


Exactement le lendemain du 61eme anniversaire de fin de protectorat Français sur le Maroc, qui est célébré au Maroc chaque année au 18 novembre comme jour d’indépendance, les marocains se sont retrouvé devant une scène d’humiliation humaine : 15 femmes mortes, dont certaines enceintes, dans une bousculade pour avoir un don d’un sac de 10 kg de farine !

L’évènement a eu lieu le 19 novembre 2017 dans le petit village de Tafettachte, dans la région de la ville de Mogador sur la côte ouest du Maroc, et qui porte aujourd’hui le nom Essaouira, car le programme d’arabisation du pays Amazigh l’impose.

Pire encore, ce n’est pas des dons de l’état, mais des dons distribués par un particulier dans une petite commune, ce qui a attiré des milliers de citoyens et citoyennes de tous les villages avoisinants. Selon les témoins sur les réseaux sociaux marocains, ils y a ceux qui ont fait des kilomètres à dos d’ânes et ceux qui sont venus deux jours avant pour avoir une petite place dans l’interminable file.

Le particulier en question (Le Cheikh Abdelkabir El Hadidi : voir photo) n’est pas n’importe qui, mais belle et bien un employé des affaires religieuses mais aussi chef d’une association islamiste nommée –tenez-vous bien- « Association pour l’apprentissage du coran par cœur et pour les œuvres sociales». Il a l’habitude de faire ses dons chaque année, il est dans sa cinquième année. Ce qui veut dire qu’il a probablement des subventions du wahhâbisme Saoudiens qui veut exploiter la marginalisation crée par le panarabisme comme porte d’entrée au pays Amazigh. Dans une vidéo qui trace les évènements sur site juste quelques moments avant le drame, la commentatrice locale de la vidéo a signalée ce soupçon. Ce qui veut dire, il n’y a pas de fumée sans feu.

Selon la presse marocaine, Le Cheikh Abdelkabir El Hadidi, né en 1963 a eu une licence universitaire Coranique en Arabie Saoudite et un Imame en Mosquée Assabil au quartier chic de Casablanca (la Californie). Ce qui montre comment le ministère des affaires religieuses marocaines a ouverts les portes des mosquées aux Imams formés dans l’Islam dit non modéré ! La video :

 

Le cheikh a eu même l’honneur d’un glorieux reportage sur sa vie dans la prestigieuse télévision saoudienne Al Arabiyya TV.  Cette dernière n’a pas manqué de signaler à ces téléspectateurs qu’il dirige une mosquée à Casablanca avec 22.000 fidèles.

 

Le chef du gouvernement Mr Saad Eddine Othmani, n’a pas dit un mot via sa page Facebook habituelle, alors qu’il y a quelques semaines, juste quelques heures après le tir de feu dans un café branché de Marrakech, il annonce aux marocains (es) que selon ces discussions avec le ministre de l’intérieur, il lui semble que l’attaque est un règlement de compte et non pas un acte terroriste.

Cet acte d’aujourd’hui est-il la résultante d’un règlement de compte avec le Maroc profond que jadis le mouvement nationaliste l’a appelé dans sa politique d’après indépendance : le Maroc non utile ? Celui qu’il faut marginaliser et arabiser.
Le même jour, un autre village niché dans les montagnes de l’Atlas appelé Tighanimine sort homme et femme pour demander de l’eau, l’électricité et une route de désenclavement. Les forces de l’ordre leur assurent le contrôle pour empêcher tout débordement.


Un mois avant, à la ville de Zagora, toujours au haut Atlas marocain, une grande manifestation de protestation pour le manque d’eau. La réponse des autorités est la distribution de dix ans de prison ferme sur les manifestants.

Tout cela en parallèle avec le Hirak du Rif qui a duré un an pour un hôpital, une université et des usines pour faire travailler les jeunes.

Jusqu’à quand la force peut-elle restée capable de se substituer au développement humain ?

Dans son discours devant le Parlement le vendredi 13 octobre 2017, le Roi Mohamed VI a reconnu l'échec du modèle de développement adopté par le pays et a appelé à la mise en place d'un nouveau modèle de développement basé sur l'innovation, la gouvernance et la distribution équitable des richesses.

Mais est-ce que c’est les descendants de la même illite politique issue du mouvement nationaliste, en partie responsable de la situation actuelle, qui seront chargés du nouveau modèle ?

60 ans après l’indépendance, sous la gouvernance du mouvement nationaliste, le résultat est un réseau familial réparti sur les différents partis politiques, de l’extrême gauche à l’extrême droite, qui détiennent le Maroc via le processus d’agreement par secteur pour les businessmans et le processus de nomination aux postes pour ceux qui n’ont pas la fibre d’entrepreneur.

Ils ont complètement oublié que l’âme Amazigh à 50 siècles d’histoire de résistance et par conséquent elle peut se réveiller à n’importe quel moment lorsque la marginalisation et le mépris identitaire et économique attiennent son seuil historique de révolte. La preuve qu’aujourd’hui partout en Afrique du Nord c’est le printemps démocratique Amazigh qui souffle :

  • En Algérie trois points chauds, tous revendiquent en parallèle l’identité Amazighe : Kabylie, Mzab et Touareg
  • Au Maroc : trois points chauds, tous revendiquent en parallèle l’identité Amazighe : le Rif, le Sud-est et le haut atlas (Zagora)
  • En Tunisie : un point chaud, qui revendique en parallèle l’identité Amazighe : Tataouine
  • Au Mali : un seul point chaud, qui revendique l’identité Amazighe : l’Azawad au nord Mali.


Auteur: Moha Buwawal
Date : 2017-11-19


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Buwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 46828 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: mélennec Le : 2017-11-20
Titre: BRETAGNE et WORLD AMAZIGH
Pays: France  

World Amazigh et Bretagne : nous sommes des alliés naturels.


Chers amis,

Vous reconnaîtrez votre histoire dans la nôtre, comme nous reconnaissons notre histoire dans la vôtre.
Merci de vouloir bien porter à la connaissance de vos lecteurs le résumé des crimes perpétrés en Bretagne :

___________________________________


https://www.google.fr/search?safe=off&ei=45sSWuyZJcfUwQLp857wDg&gs_ivs=1&q=Histoire+de+la+Bretagne+pour+les+nuls+et+les+colla
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: aghilas-kosseila Le : 2017-12-01
Titre:
Pays: Algeria  

Azul fellawen , D'abord les sinceres pensees a ces victimes innocentes et mes condoleances les plus tristes a leur famille. c'est vraiment malheureux pour cette tragedie en 2017 on meurt pour un kilo de farine ,donne par des donateurs saoudiens qui veulent nous recoloniser et recoloniser nos ames. est ce pauvre imam D'IGHISSI est au courant de ces enjeux ou non... est ce il est deculture au point de devenir un agent zele des royaume...... bientot en 2018 bietot ,l'espionnage religieux fait des drames au maroc et ailleurs....ou sont nos associations maghrebines pour contreer cet espionnage et donner tadsa et afus ou sourire et aide a ceux ou celles qui n'en ont pas....peut etre ces drames du rif ,de zagoura ,d'imeder ,de tighanimine , nous amene a reflechir et a nous secouer de nous reveiller dans notre hibernation.....nassarem inchallah que des choses pareilles ne se reproduisent pas..... VRAIMENT ABASOURDI ET TRISTE.timsunin tanemirt ar timlilit.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant gu5e6yp9 ici :  
 
 

 

Autres articles :

 
Le Hirak du RIF revient sur la scène marocaine et internationale
La révolte du RIF revient sur la scène politique marocaine, à l’occasion du printemps Amazigh Avril 2018, le mouvement Amazigh a organisé une grande manifestation le 29 Avril 2018 à Madrid demandant la libération des détenus politiques du RIF. Ceci a coïncidé avec les dernières déclarations du détenu Nasser Zeefzafi à la cours de Casablanca où il a annoncé avoir été ....... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-04-30

 

 
SPORT CYCLISTE: "que s'est-il passé lors du 31ème Tour du Maroc 2018"?
Décidément le sport cycliste Marocain est de nouveau en détresse et n'a guère l'air de vouloir décoller et met encore une fois ses dirigeants dans l'embarras, surtout quand récemment et un vendredi 13/04/2018, les 2 équipes nationales Marocaines "A" et "B" avaient dû se retirer du parcours du 31ème édition du nouveau "Tour du Maroc" (1957-2018) à AGADIR, refusant de prendre le départ vers MOGADOR (180 Kms) sous pretexte d'un ...... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-23

 

 
AGADIR: "les habitants peuvent dire adieu aux derniers arbres historiques"
En plein mois de Mars 2018 période printanière et entre les dimanches 18/03 et 25/03/2018, une quarante d'arbres de "faux-poivriers" datant de l'époque du Protéctorat Français et considerée comme patrimoine naturel et historique, avait été abattue et déracinée... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2018-04-05

 

 
Communiqué du Mouvement Amazigh au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihmane
Nous, organisations, citoyens et activistes réunis dimanche 18 mars 2018 à 10h au siège de l’Association Assid, afin d’étudier les possibilités et modalités de soutien à l’initiative de l’association AFRICA pour les Droits de l’Homme qui a réclamé l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet des graves déclarations du dénommé Ahmed Ouihman, notamment: ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2018-03-22

 

 
La fédération des juifs du Maroc en France écrit au Maire de la ville d’Agadir : Si Israël est qualifié au mondial 2026, elle ne rentrera pas au Maroc s’il organise ?
Monsieur Salah el Malouki maire d'Agadir. Ma réponse à votre communiqué de ce jour sur votre page Facebook. Que je joins ci dessous.
Cher Monsieur le Maire,
Vous dites ne pas savoir qu'il y a une délégation d'Israël pour le Grand prix de judo dans votre ville. C'est très grave ! Cette délégation de sportifs n'est pas rentrée dans votre ville, par votre belle plage en pleine nuit ...
... Lire la suite - - Auteur: Simon Skira - Date : 2018-03-12

 

 
Maroc : L’enseignement privé ou priver de l’enseignement ?
Un certain nombre de familles marocaines  se donnent beaucoup de peine pour assurer un enseignement privé à leurs enfants, pour soi- disant, leur garantir un enseignement de qualité ; et par là,  un avenir meilleur. Cependant la majorité écrasante est  totalement inconsciente de la réalité de ce secteur. Comment l’enseignement privé prive nos enfants d’un vrai enseignement ? ... Lire la suite - - Auteur: Hassan EL MOUDEN - Date : 2018-02-27

 

 
Maroc: les montagnard-es de l’Atlas et de l’Assamer abandonnés
La fin du mois de janvier et le début de février 2018 ont connu une vague de grand froid au Maroc. La neige est tombée en grande quantité notamment sur les reliefs de l’Atlas, bloquant des centaines de voyageurs sur les routes, isolant des dizaines de villages et paralysant la vie dans toute la région montagneuse de l’Atlas. Les habitants ont également été confrontés aux ........ Lire la suite - - Auteur: CMA - Date : 2018-02-15

 

 
La montagne et les souffrances des montagnards
La montagne est un château d’eau du Maroc. La quasi-totalité des eaux, qu’elles soient souterraines ou de surface proviennent de la montagne. Elles nourrissent les barrages, irriguent les plaines et désaltèrent les populations. La montagne représente à peu près le tiers du territoire national, abrite un peu moins de la moitié de la population et renferme des richesses minières, de biodiversité et de bois inestimables.... Lire la suite - - Auteur: El Ghazi Lakbir - Date : 2018-02-06

 

 
La tragédie des Amazighes de la montagne
Notre premier ministre est très occupé pour avoir une pensée – une simple déclaration – pour nos concitoyens et frères amazighes de la montagne qui subissent depuis quelques jours – et cela continuera jusqu’au samedi prochain – les affres d’une météo horrible, faite de blizzard, de chutes inédites de neige et de pluie torrentielle. ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2018-02-06

 

 
Contre les forces des ténèbres : Par solidarité avec Maitre Ahmed Arehmouch
Maitre Ahmed Arehmouch, avocat au barreau de Rabat et militant émérite de la cause amazighe a été attaqué sauvagement par des voyous, dans sa maison, semant la terreur et terrorisant sa famille.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2018-01-19

 

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.