Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Maroc:la normalisation avec Israël avance plus avec les frères arabo-musulmans qu’avec les frères arabo-socialistes

La délégation américano-juive au bureau du chef de gouvernement

A vrai dire, il faut reconnaitre que le processus de normalisation du Maroc avec Israël a beaucoup avancé lors des deux mandats des frères musulmans au pouvoir qu’avec leurs homologues arabo-socialistes. Le parti du PJD est d’abord le premier parti politique marocain dans l’histoire du pays à inviter à son congrès national un des plus grands militants sionistes Mr Ofer Bronchtein (voir photo). Aujourd’hui c’est le chef du gouvernement Mr Saad Eddine Othmani, himself, qui a reçu le lundi le 22 octobre 2018 la plus grande organisation Sioniste au Monde d’une façon officielle.

Mr Mr Ofer Bronchtein, avec les deux chefs de gouvernement au congrès national du parti des frères musulmans PJD à Rabat

Puisque le rituel officiel l’oblige, sur la page Facebook/Twitter du chef de gouvernement, il a publié l’information le même jour, mais sous le nom d’une délégation juive américaine sans citer ni l’objectif de la visite ni le cadre et ni les décisions prises. Par contre cette information n’a pas été relatée sur sa propre page Facebook qui est réservée en dehors des travaux du parti uniquement aux causes arabes tel que son allocution en tant que chef de gouvernement au congrès de la langue arabe ou la musique arabo-andalous (Madih Al Maghrib) ou meme la visite de Michaal au Maroc. Ce genre d’information est considérée un des péchés les plus impardonnables.

Autrement dit, le représentant de Hamas c’est à la fois le secrétaire général des frères musulmans et le chef du gouvernement qui le reçoit, tandis que la délégation « juive américaine » c’est uniquement le chef du gouvernement qui la reçoit.

La réception  de Khalid Michaal sur la page FB de Saad Eddine Othmani
L’invitation de la délégation Israélienne uniquement sur la page FB du chef de gouvernement

En réalité, Il s’agit de la plus grande ONG sioniste au monde : AJC (American Jewish Committee) qui a 33 bureaux répartis dans le monde et coordonne avec 36 autres organisations juives. Son directeur général (CEO) Mr DAVID HARRIS, présent dans la visite, est qualifié par l’ancien président Israélien Mr Shimon Peres par « le ministre extérieur du peuple juif ». Il écrit régulièrement sur le magazine Huffington Post et le temps d’Israël (The Times of Israel). L’équivalent chez le peuple arabe de AJC est l’organisation Congres National Arabe.

Mr DAVID HARRIS, le premier à gauche, dans les locaux du chef du gouvernement marocain
Mr Saad Eddine Othmani, le chef du gouvernement marocain, le 2eme à gauche

Cette ONG est fondée sur deux objectifs principaux, bien expliqués sur son site web : la sécurité de la communauté juive dans le monde et la sécurité de l’état d’Israël. Pour la sécurité d’Israël, une seule voie durable est la normalisation avec Israël des états arabes qui lui sont hostiles. Tandis que la sécurité des juifs dans le monde et spécialement dans le monde arabe et le monde arabisé, elle passe obligatoirement par la réforme des programmes scolaires de ces mêmes pays qui prêchent aujourd’hui clairement la haine des Juifs. Le point clé de la réforme est l’introduction de l’enseignement de la Shoa dans les programmes scolaires. Et c’est exactement à quoi il a fait allusion Mr le chef du gouvernement lors de sa parole à la table ronde organisée sur l’antisémitisme à la marge des travaux de l’ONU à New York, où Saad Eddine Othmani avait représenté officiellement le Maroc. La table ronde est sous le titre « Le pouvoir de l'éducation pour lutter contre le racisme et la discrimination: le cas de l’antisémitisme ». Regarder la parole du Maroc dans cette video :

Et cette visite vienne, probablement dans ce sens, pour parler des modalités effectives de la suppression de la haine des juifs dans les manuels scolaires marocains d’une part et d’autres part du processus de normalisation avec Israël, surtout que le moyen orient, jadis le plus hostile à Israël, est aujourd’hui plus avancé que le Maroc. Et ce n’est pas par hasard que Mr Netanyahou a dit dans l’affaire du meurtre du journaliste Jamal Kachakji, tenez-vous bien : « lui, il ne croit qu’à la version saoudienne des faits ! » sic.

Le comble est que cette réunion a été tenue au même siège du chef de gouvernement où ce dernier avait reçu le 26 décembre 2017 Mr Khaled Michaal, le 2eme homme fort de l’organisation Hamas, la plus hostile à Israël !
Est-ce qu’un simple Hasard ou pour remédier à sa précédente erreur d’avoir reçu au bureau du chef de gouvernement le représentant d’une organisation invitée non pas par le gouvernement mais uniquement par le parti du chef du gouvernement ?

Ce geste non professionnel, avait flatté Michaal. Ce qui l’a poussé lorsqu’il est réinvité au siège du Parti des frères musulmans et entouré par les femmes parlementaires des frères, à avoir la male adresse de son histoire : il a voulu féliciter et honorer le Maroc par ce geste et il l’a qualifié de la colonne vertébrale de la nation Arabe. Il n’a pas bien compris la nouvelle sensibilité identitaire Amazighe en Afrique du Nord. Ce qui a enflammé les réseaux sociaux marocains où les activistes du mouvement Amazigh sont très actifs.

C’était la rencontre qui avait allumé, une grande étincelle au Maroc, pour la première fois de son histoire, au tour de cet effet négatif de la cause palestinienne sur la cause identitaire. Pour la première fois on aperçoit la question palestinienne en antagonisme franc avec la question identitaire du Maroc.

La Federation nationale des Associations Amazighes au Maroc (FNAA) est allée plus loin en publiant un communiqué le lendemain le 27 décembre 2017, dans lequel elle a qualifié purement et simplement Hamas d’organisation terroriste et contre les intérêts de la nation en rappelant ces liens avec le Polisario! et elle a douté d’une relation qui peut lier un parti politique avec une organisation armée en faisant référence à Hamas et PJD!. On lit dans son communiqué « Nous condamnons fermement la réception du représentant de l’organisation militaire HAMAS par le parti PJD, au pouvoir, qui lui a donné l'occasion de qualifier notre identité d’arabe, que nous rejetons et que rejettent tous les Marocains, vue sa grande charge peine de racisme et d’insultes envers les Amazighs » et elle a profité de l’occasion pour réitérer sa demande du retrait du Maroc de la ligue Arabe : « Nous renouvelons notre demande de mettre fin à l'adhésion du Maroc à l'Organisation de la Ligue arabe, qui ne produit que des guerres et des conflits ethniques et sectaires ». Et c’était pour la première fois qu’une ONG marocaine manifeste publiquement son rejet d’une des plus populaires organisation palestiniennes qui n’a jamais été mis en cause avant.

En réalité, au Maroc d’aujourd’hui une grande majorité de la population s’est détaché complètement de l’ancien cliché « être anti-Israël ». Ce qui a beaucoup participé à cette transformation idéologique est une série d’ingrédients, tel que les différentes échecs et crises au moyen orient, de Daech aux guerres civiles au Yémen, en Irak et en Syrie et la presque normalisation de l’Arabie avec Israël auxquels il faut ajouter un catalyseur fort qui est la monté en puissance du mouvement Amazigh à la fois sur la place intellectuelle et populaire marocaine. Ce dernier vient avec d’autres idées nouvelles coupant avec le passé siégeant le Maroc dans les crises interminables du dit monde arabe.

C’est pour cette raison, la nouvelle minorité qui conçoit la normalisation avec Israël comme source du mal pour le Maroc, s’est organisée en ONG spécialisées dans l’anti-normalisation avec Israël. Dans le passé, ces ONG n’avaient pas une raison d’être puisque toute la société était anti-Israël. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. C’est pourquoi les arabes du moyen orient ont completement soustraité la direction de leur Congrès National Arabe à un marocain pour plus de deux mondats successifs.

Ces organisations conçues spécialement pour s’opposer à toute normalisation avec Israël, une d'entre elle est présidée carrément par le président du congrès nationale Arabe, himself et la seconde est fondée par deux militants : un venu de la gauche arabo-socialiste et l’autre de la droite arabo-musulmane des frères musulmans.

Ces deux militants, bien choisis par leurs tendances respectives pour cette fonction, se sont presque spécialisés dans l’empêchement de tout contact des militants Amazighs avec leurs homologues Israéliens. Et surtout ceux qui expriment publiquement leur non rejet d’Israël. Ils investissent énormément leur origine ethnique Amazighe pour cette nouvelle fonction au sein du mouvement Amazigh.

Mais en réalité, ils ne répètent qu’un second Dahir berbère. A cette époque le mouvement nationaliste arabe marocain, qui a lui-même donné aux deux courants qui ont fondé cette ONG, avait inventé le mythe du Dahir berbère, en disant aux Amazighs de haïr la France et de prendre les armes contre elle. Aveuglement les ancêtres Amazighs avec leur naïveté, connue par Agharas Agharas, ont cru vrai et ils ont pris les armes contre la France. Jusqu’au jour où ils ont découvert qu’au moment où ils étaient dans les champs de batailles contre la France, les leaders du mouvement arabe nationale négociait secrètement en Aix-les-Bains en France la passation du pouvoir au Maroc. C’était l’une des actions nationalistes la plus stupide dans l’histoire des Amazighs.

Une des rares photos des négociations secrètes de Aix-les-Bains en France, le 22 Aout 1955

A titre d’exemple, Mr Mustapha Khalfi, le porte-parole du gouvernement, a complétement eu l’audace de quitter la salle de la cérémonie des prix de la culture organisée par l’IRCAM lorsque c’est le tour du militant Amazigh kamal Hachkar à recevoir son prix pour son film Tinghir-Jerrusalem, en guise de protestation contre ces œuvres de rapprochement Israélo-marocain. Alors qu’il n’a pas quitté la réunion en face-face même avec la délégation américano-israélienne aux locaux du gouvernement.    

Hier c’était avec la France, aujourd’hui c’est avec Israël que les nouveaux donneurs de leçons aux Amazighs veulent inventer le nouveau Dahir Berbère. A titre d’exemple au mois de juin dernier cette même organisation juive AJC lors de son congrès –tenez-vous bien- tenu à la ville de Jérusalem Est et à l’occasion du 70em anniversaire d’Israël a invité une délégation des jeunes marocains issus de la mouvance arabo-nationaliste étudiant à l’université Al Akhawayen et en même moment une autre délégation marocaine divers est invitée à l’université de Jérusalem. Ces spécialistes ont fermé les yeux sur la première et ont tiré à boulet rouge sur la deuxième délégation qu’ils ont taxé d’Amazighe sioniste !

Un communiqué de mobilisation contre la présence de quelques citoyens Israéliens au festival des dates à Errfoud

Ce même scenario va se répéter cette semaine à la même manière. Cette ONG spécialisée n’a rien dit sur la visite de cette délégation Israélienne au cabinet du chef de gouvernement le 22 octobre, par ce que ce sont leurs frères musulmans, alors qu’elle s’est déjà mobilisée en publiant un communiqué le 25 octobre pour faire face à la participation d’une partie de cette délégation Israélienne avec d’autres Israélo-marocains à Errfoud au sud-est du Maroc au festival des dates qui se tiendra du 29 octobre au 4 Novembre à Errfoud ! Incroyable mais c’est vrai.

Selon les informations recueillis du Sud-Est, cette ONG et pour mobiliser les ex-militants arabo-socialistes de gauche pour une manifestation contre cette délégation, localement elle appelle les victimes des années de plomb qui n’ont pas bénéficié d’indemnisation d’apporter leurs dossiers au festival des dates pour les recenser.  Ce qui va lui permettre de garantir une poignée de manifestant contre les Israéliens venant au festival des dates.

C’est la logique du Dahir berbère, un citoyen israélien qui fréquente des citoyens amazighs au festival des dates est plus dangereux qu’une délégation Israélienne dans les locaux du chef de gouvernement.  C’est exactement ce qu’il faisait le défunt Allal El Fassi, il le fait aujourd’hui par délégation Mr Aziz Hannaoui (du même parti du chef de gouvernement) et Mr Ahmed Waihmane de cette nouvelle ONG.

En effet, en dehors de ces ONG conçu spécialement pour ça, le reste des leaders des frères musulmans, n’ont pas encore trouvé le moyen d’avaler la pilule du changement de cap à leurs adhérents qu’ils avaient forgé sur le contraire sur plusieurs décennies. Ce conflit qu’il ont créé de toutes pièces veulent rester les seuls à avoir ces clés de résolution.

Ils y sont conscients et travaillent dans ce sens. Et d’ailleurs, ce n’est pas par hasard, que l’administration Obama, via son agence MEPI, avait favorisée dans son programme de financement des ONG, les l’ONG du PJG. A titre d’exemple, l’organisation Mountada Azzahra du PJD a eu la part du lion, environ $600.000 uniquement pour l’année 2016-2017, suivi d’une ONG proche du PAM qui a eu $400.000. Tandis que les autres ONG, comme les ONG Amazighes, ils ont eu le droit uniquement à $15.000 durant toutes leur existence.

Mais avec l’arrivée du président Trump, les choses ont commencé à changer. C’est d’ailleurs pourquoi, l’ex-chef de gouvernement Mr Benkirane, avait déclaré à la presse qu’il a peur de Trump. Il sait de quoi il a peur, d’abord de l’argent du peuple américain qui lui permet de gagner les cœurs des pauvres marocains. A l’arrivé de Trump au pouvoir, il a tout de suite ajourné le financement des ONG proches des frères musulmans dans le monde entier contrairement à l’administration Obama.

D’ici là, les Amazighs vont-ils encore refaire l’erreur de leur ancêtre ? vont-ils retomber dans le piège du nouvel Dahir berbère réinventé par les descendants du mouvement arabo-nationalistes ?

Si aujourd’hui leurs ancêtres on les a finalement et l’unanimité appelé « Bgar Allal » (les troupeaux de Allal El fassi) leurs descendants d’aujourd’hui on les appellera demain les troupeaux de qui ?

L’histoire proche va nous dira …


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2018-10-25


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 3944 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2018-10-26
Titre: Il faut savoir reconnaître le vrai ennemi
Pays: France  


Trump a dit "l'Arabie Saoudite à joué un grand rôle dans les relations avec Israël". Pour les amazighs Israël n'est pas l'ennemi car son peuple est composé également de berbères. L'ennemi est à l'intérieur par un pouvoir anti-amazighs qui n'est rien d'autre qu'une succursale de l'Arabie Saoudite + l'allégeance et sans le fric. Pauvres Amazighs le pire qui puisse vous arriver est d'aller encore au pèlerinage à la Mecque .

Autrement Mas Bouwawal a rédigé un bon condensé.

 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: femme amazigh Le : 2018-11-05
Titre: Pourquoi cette course pour renouer des relations avec Israel???
Pays: France  

Les Amazighs n 'ont rien contre Israel. Par contre ils peuvent pas négocier leurs richesses contre rien ,comme a fait le colon arabe avant avec la france ,c'est se qui va se passer avec Israel???.Israel n'a rien à gagner derrière les Amazigh qui ont du coeur sur leure terre et qui menace pas israel ,sauf si Israel est clair et sincère avec les pauvres Amazighs .  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant bn3tmrak ici :  
 
 

 

 

Autres articles :










Equipements Laghrissi à AZROU
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2018-08-05


Maroc : Libérez les détenus Rifains !
Auteur: CMA - Date : 2018-07-15




 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.