Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Le Maroc à l’image de ses toilettes


S’il devait y avoir, pour l’être humain, un deuxième besoin crucial, après celui de se nourrir, c’est celui de vaquer à l’évacuation des déchets qui sont la conséquence inexorable du premier. C’est une nécessité aussi vitale que de se sustenter. Sans elle, la première ne serait plus possible; et l’être humain finirait par mourir, intoxiqué par ses déchets.

Du temps du ruralisme, les gens vaquaient à leur besoin dans la nature large et accueillante ; et même plus, encore propre. Par les temps qui courent, des villes grandes ou petites, organiser l’évacuation des déchets devient absolument vital ; et ce, dans tous les sens du terme. C’est d’abord, ce dont les élus et l’autorité de tutelle semblent se moquer éperdument, pour le bien-être du citoyen et de son confort. Mais encore, il y a l’hygiène élémentaire ! C’est un point que, beaucoup de spécialiste pourraient développer, en long et en large. Mais qui fait appel à eux ? C’est seulement à l’occasion qu’on en parle ; alors qu’ils devraient passer quotidiennement à la télévision et à la radio, vu l’état de l’hygiène dans notre pays.

L’accumulation de déchets nauséabonds, aux pieds des remparts des villes, n’es pas un manque de bon comportement du citoyen. Elle est due à l’absence de lieux appropriés. C’est la faute et l’irresponsabilité des gérants de la chose publique. Ils ont des W.C sophistiquées, chez eux, parfois même luxueuses. Alors, tant pis pour la populace. Elle n’a qu’à se débrouiller. Elle n’a qu’à se contenter, quand il y en a, de cabinets construits du temps du protectorat ; même puants et répugnants. C’est le cas des toilettes près du marché central de Rabat. Mais, c’est même le cas en des lieux soit disant digne de respect, comme s’ils pouvaient y en avoir qui ne le sont pas. Les toilettes du Mausolée Mohammed V que j’ai eu à utiliser, mais surtout pour mes enfants, ne sont pas pour honorer le Maroc.

A tout ce qui précède, et plus encore, s’joute le vouloir du Maroc d’attirer de plus en plus de touristes. Ne sait-on pas que ces visiteurs sont, et à juste titre, exigeants en ce qui concerne l’hygiène ; et des toilettes propres et nombreuses en sont un élément rudimentaire. Et n’oublions pas les visiteurs nationaux. En tout cas, Marocains ou étrangers, il y a les enfants, les vieux, les diabétiques, les incontinents et autres malades.

Au lieu de construire suffisamment de toilettes propres et bien équipées, on lance des programmes couteux et juteux, avec même des artistes venues de l’étranger, de fresques sur les façades d’immeubles à travers la ville de Rabat. C’est bien l’adage : De quoi as-tu besoin vas nu-pieds ? D’une bague, Ô mon seigneur !


Le problème, soulevé ici, ne concerne pas seulement Rabat mais toutes les localités du Maroc. De plus il ne s’agit pas seulement des services publics mais de tous les lieux de service : Cafés, restaurants, hôpitaux, stations de transport, etc. Même les bars, qui font de grosses recettes ! Dans les maisons, c’est souvent pareil. Les toilettes sont souvent vétustes. Dans la majorité des cas, c’est par manque de moyens. Mais, de toute façon, l’exemple est donné par le haut. Il y en a assez de culpabiliser le citoyen.

Enfin, au lieu de s’attaquer au problème de manière concrète et efficace, on le sublime en le rattachant à la religion. Ainsi, sur des supports eux-mêmes sales, on vous assène que ‘la propreté relève de la foi’ (Annadhafatou min eliman). Ainsi, la question est clause : Si un lieu était sale, c’est que les usagers ne feraient pas le nécessaire ; et n’auraient donc pas une vraie foi. A voir l’état de beaucoup de lieux, il y aurait très peu de vrais croyants au Maroc. On mêle ainsi, de manière grossière, le matériel et le spirituel ; encourageant l’ignorance sacrée.

Il est certain que d’autres secteurs, que celui des toilette, sont puants au Maroc. Touchons du bois.


Auteur: Hha Oudadess
Date : 2019-08-06


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Hha Oudadess
Envoyer l'article à un ami
Article lu 4605 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawⵣiki Le : 2019-08-07
Titre: Un signe qui ne trompe pas.
Pays: France  


Si vous voulez connaître l'état de développement d'un pays, regardez ses toilettes publiques, un signe qui ne trompe pas, c'est bien plus convainquant que les grandes phrases de ses dirigeants.

Le Maroc et ses dirigeants c'est lamentable.





 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: Lurcher Le : 2019-08-08
Titre: Le maroc a l image de ces toilettes
Pays: United Kingdom  

Le Maroc est un pays touristique son image avec ces toilettes nous font honte.Quand quelqu un me demande d ou je suis, je n avoue pas que je suis de ce beau pays ces toilettes nous font honte, ces policiers et gendarmes sont pareils trop ge voles, certains villes sales et beaucoup de voleurs.  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant e2irnwn9 ici :  
 
 

 

 

Autres articles :











Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08





 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.