Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Evaluation de l’année internationale des langues autochtones : zéro pointé pour les Etats arabes


Par CMA, AmazighWorld.org
Date : 2021-07-07


L’Unesco a publié récemment le résultat de l’évaluation de l’année internationale des langues autochtones 2019 ( https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000376830_fre ).

Ce résultat nous apprend que l’année internationale des langues autochtones décidée par l’assemblée générale de l’ONU, avait pour buts, « 1- d’attirer l'attention sur la perte critique des langues autochtones et sur le besoin urgent de les préserver, de les revitaliser et de les promouvoir, 2- de prendre de nouvelles mesures urgentes aux niveaux national et international ». Ainsi, durant l'année 2019, « plus de 800 initiatives ont été mises en œuvre dans le monde par l'UNESCO, des États, des entités des Nations Unies, des organisations de Peuples Autochtones, des universités et d'autres parties prenantes ».

Sur ce volume important d’actions entreprises en faveur des langues autochtones, aucune n’a été concrétisée dans les « Etats arabes » dont font partie les Etats qui administrent les pays de Tamazgha (nord de l’Afrique). C’est la seule région au monde à avoir réalisé zéro action. Pour les Amazighs, peuple autochtone de ce territoire, cela n’est guère surprenant car les gouvernements de ces pays, inféodés à l’idéologie arabo-islamique, mettent en œuvre une intensive politique d’arabo-islamisation des Amazighs et d’éradication de la langue et de la culture amazighes. Autrement dit, les « Etats arabes » en pays amazigh jouent à contresens des objectifs poursuivis par l’année internationale des langues autochtones. Cela est inacceptable et le Congrès Mondial Amazigh (CMA) agira sans relâche pour dénoncer l’attitude anti-amazighe des gouvernements dans les pays d’Afrique du nord et pour sensibiliser l’ONU, l’Unesco et d’autres entités, à ce danger qui menace la survie de la langue amazighe.

A la demande des représentants des peuples autochtones, l’ONU, persuadée de la nécessité de poursuivre son soutien aux langues autochtones, a décidé de prolonger l’année internationale des langues autochtones par une décennie des langues autochtones pour la période 2022-2032 (IDIL2022-2032). Dans cette perspective, l’étude d’évaluation de l’année internationale des langues autochtones a pertinemment émis les recommandations suivantes :

- Assurer une participation plus importante des peuples autochtones au sein des structures de l'UNESCO qui conçoivent et mettent en œuvre l'IDIL2022-2032,
- Impliquer activement les États membres de l'UNESCO pour revitaliser et promouvoir les langues autochtones,
- Engager du personnel autochtone ayant de l’expérience et de l'expertise dans la revitalisation et le soutien aux langues autochtones lors de la planification et la mise en œuvre de la Décennie,
- Organiser des concours ou des prix pour les champions des langues autochtones du monde,
- Accroitre la visibilité des langues autochtones dans la communication de l’Unesco, notamment en les affichant sur le site web officiel de la Décennie des langues autochtones.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) qui s’est largement impliqué dans ce processus, poursuivra son ferme engagement aux côtés de l’Unesco, des autres organisations autochtones, des Etats de bonne volonté et d’autres parties prenantes sincères, afin de favoriser la prise de conscience du danger de mort qui guette les langues autochtones et de susciter l’avènement d’un contexte plus propice à la revitalisation et à l’épanouissement durables de ces langues.

Paris, 16/06/2971 – 28/06/2021

Le Bureau du CMA.



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 17628 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2021-07-08
Titre: Bon courage à ces défenseurs émérites
Pays: France  


Les berbères sont le seul grand peuple au monde ( par le nombre et la superficie du territoire) qui est dépourvu de tout sentiment nationaliste affirmé et qui préfère vivre dans la soumission et l'indignité. Bien entendu il existe quelques résistants individus ou groupements qui refusent cette situation, à ce jour sans succès.Jamais un peuple n'a autant cumulé de déboires et de désillusions : occupé, islamisé, arabisé, acculturé, et tout cela sans se révolter avec fureur .

Le CMA comme Amazighword ne veulent pas lâcher le morceau, ils veulent encore croire à un sursaut surtout de la part d'une jeunesse Amazighe cultivée et consciente de ce que les arabo-musulmans ont fait subir à son identité, rien de moins que de voir la langue et la culture berbère disparaître à tout jamais.



 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant w7pj8cew ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.