Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

Yennayer 2972–2022: année des injustices, des souffrances, des répressions et des spoliations des droits des Amazighs


Par CMA, AmazighWorld.org
Date : 2022-01-12


Durant l’année qui vient de s’écouler, les Amazighs de tous les pays ont connu les injustices et les souffrances générées par la marginalisation, les spoliations de leurs droits et la répression.

En cette nouvelle année, nous pensons d’abord aux prisonniers politiques Rifains au Maroc, aux Kabyles, Chawis et At-Mzab en Algérie, condamnés ou en détention provisoire de manière tout à fait arbitraire. Nous exigeons leur libération immédiate et sans conditions et la réparation des préjudices qu’ils ont subis.

Il est du devoir de chaque citoyen, organisation de la société civile, élus indépendants, artistes et autres personnalités, d’être aux côtés des prisonniers politiques Amazighs et de prendre des initiatives courageuses pour leur exprimer notre solidarité, notre fraternité et pour dénoncer sans relâche les abus gouvernementaux.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) rend un vibrant hommage à toutes celles et à tous ceux qui luttent et contribuent malgré les risques, pour protéger nos libertés et nos droits et qui en payent souvent le prix fort. Conformément à sa mission, le CMA poursuivra sans répit ses actions d’information et de sensibilisation des instances internationales afin d’obliger les gouvernements dictatoriaux qui se sont imposés dans nos pays, à mettre un terme au racisme et aux violences d’Etat contre les Amazighs.

Le CMA rappelle que les frontières des Etats dans Tamazgha (nord de l’Afrique et Sahara) sont des frontières coloniales et exige leur ouverture immédiate, et notamment la frontière entre l’Algérie et le Maroc, ainsi que celle avec le Mali, le Niger et la Libye et l’abolition des visas et de toute forme d’entrave à la liberté de circulation dans cette région.

Après la reconnaissance officielle de Yennayer, Jour de l’An Amazigh, comme « jour de fête nationale » en Algérie, le CMA réclame instamment le même statut pour Yennayer dans tous les pays de Tamazgha.

Au niveau international, le CMA réaffirme que le dialogue international ne doit en aucun cas rester le monopole des Etats, excluant les peuples. En conséquence, le CMA continuera de militer en faveur d’une représentation officielle des peuples autochtones au sein de l’Organisation des Nations Unies et de l’Union Africaine.


Pour porter ces ambitions fortes et poursuivre nos combats pour le respect de nos droits individuels et collectifs, le Congrès Mondial Amazigh souhaite à toutes et à tous une bonne santé, une forte détermination et beaucoup de courage pour faire de la nouvelle année 2972/2022, une année de reconquête de tous les droits des Amazighs.

Aseggas amimun, ameggaz, yeh’lan, ighudan, ifulkin…
Happy new year, Bonne année, Feliz año nuevo !

Paris, 1/01/2972 – 12/01/2022

Le Bureau et le Conseil Fédéral du CMA.



Suivez-nous sur notre nouvelle page Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
Les autres articles de CMA
Envoyer l'article à un ami
Article lu 20876 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: id Bawziki Le : 2022-01-17
Titre: Bonne année 2972 au CMA et AMAZIGHWORLD
Pays: France  


Cette année la liste des festivités est réduite.

La COVID semble avoir empêché les Amazighs de faire un plus grand nombre de fêtes en Afrique du Nord et dans le monde.

Très mauvais point pour ce Maroc dirigé par un Amazigh et qui, s'il le voulait aurait pu accorder 1 jour chômé payé aux Amazighs . Si pour quelque raison que ce soit il ne le peut pas, alors il doit démissionner, il n'a rien à perdre juste des problèmes en moins et la tête haute. C'est ça Argaz.

Il faut rendre hommage aux frères et soeurs de Tunisie , vaille que vaille ils restent accrochés au traditionnel Yennayer maintenant qu'ils ont pu y avoir accès, au milieu de ce pays qui vit l'enfer.

Le Souss est en retrait (pas de Tabaâmrant), COVID et chape de plomb que dire?. Bravo à Khmissate on a l'impression d'une résurrection. Le Rif ne peut plus compter que sur cette enclave de Mlillia pour s'exprimer librement.

Il faut rendre hommage au CMA qui continue contre vents et marrées à défendre la cause existentielle d'un peuple oublié par l'histoire, à qui le monde accorde moins d'importance qu'à la disparition de quelques espèces animales. Il faut que cet organisme et ceux qui lui sont affiliés continuent leurs efforts sans jamais se décourager car l'action est noble, juste et estimable. Les berbères sont comme le roseau : ils plient mais ne rompent pas.
"Celui qui combat risque de perdre ou gagner, tandis que celui qui ne combat pas à déjà perdu".

Il faut rendre hommage à AMAZIGHWORLD, qui demeure un site qui a pour souci principal de porter à tous l'information où qu'ils soient dans le monde et de façon bénévole. Les tracasseries ne manquent pas et la vigilance doit-être omniprésente.


ⴰⵙⵓⴳⴳⴰⵙ ⴰⵎⴳⴳⴰⵣ ⵉⴼⵓⵍⴽⵉⵏ ⵉⵄⵓⴷⴰⵏ


 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant aj6fmwdi ici :  
 
 

 

 

Autres articles :
















 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.