Arabe
English
 
 
Les états nations de Tamazgha
 Algérie
Egypte
 Iles Canaries
 Libye
 Mali
 Maroc
 Mauritanie
 Niger
 Tunisie
 
 CMA
 Pétitions
 

 

On torture encore Imazighens à Tamazgha Occidentale!

La ligue amazighe des droits humains (LADH) dénonce avec fermeté l'attaque makhzenienne contre des activistes amazighes, et des militants du parti démocratique amazigh ( PDAM) et l'arrestation abusive de son cordinateur provincial à Tiznit, El Khanboubi Ahmed. 

Elle en appelle l'ONU en exigeant par le fait même l'ouverture d'une enquête rigoureuse et neutre pour déterminer les responsabilités   tous ceux qui ont émis l'ordre de réprimer des gens pacifiques.  
En fait, tout a commencé lorsque des militants amazighs sont venus assister à un débat organisé par l'association Afra à Tiznit. Même si tous les réglements sont respectés, les autorités locales, représentée par le pacha, et les forces de l'ordre sont intervenus avec une haine absolument inconmensurable. 

Une intervention où a été utilisée toutes sortes de violences. Qu'elle soient verbales ou physique. Et ce pour empêcher la rencontre qui devait normalement être animée par le secrétaire général du parti démocratique amazigh, Maître Ahmed Adgherni.  
Après avoir étudiée cet énième cas de violation des droits de l'homme, la Ligue amazighe des droits humains   déclare : 

1- Sa condamnation totale de l'intervention policière contre les militants du parti démocratique amazigh et le public venu nombreux assister à la dite rencontre. On est   loin malheureusement de l'État du droit. Ce qui doit pousser tous les démocrates à redoubler d'efforts pour contrer les multiples atteintes de l'État marocain à la liberté d'expression, de manifestation et d'organisation.  

2- Sa dénonciation de l'arrestation  dont a été victime le cordinateur provincial de la Ligue amazighe des droits humains à Tiznit et promet en même temps des poursuites judiciaires contre ceux qui en sont  les instigateurs. 

3- Elle appelle toutes les organisations internationales des droits de l'homme, le Haut commissariat des droits humains, le représentant personnel du secrétaire général de l'ONU en Afrique du Nord pour les droits de l'homme, pour intervenir et permettre   aux militants amazighs de jouir de leur droits de s'organiser et de se rassembler. Elle incite également le régime marocain à appliquer les conventions internationales qu'il a ratifées lui-même.  

4- Elle exprime son soutien total aux victimes blessés, au militant, Chhaibi, président de l'association Izouran de Lakhsas et à toutes les actions des Amazighs en vue de recouvrer leur liberté et leur dignité. Comme c'est le cas à Ait Baâmrane et dans le Rif où les populations amazighes souffrent encore aujourd'hui de l'exclusion et de la discrimination.  

  

 

 

 


Auteur: LADH
Date : 2007-01-03


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de LADH
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13244 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 3ipid2wb ici :  
 
 

 

 

Autres articles :










Maroc : l’injustice confortée
Auteur: CMA - Date : 2019-04-08






 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.