Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

 

 
Ijawwan n tayri de Brahim Lasri Amazigh. Un sujet tabou dans une langue taboue
La parution du premier roman de Brahim Lasri Amazigh Ijawwan n tayri (Les siroccos de l'amour 1 ) mérite d'être signalée car elle marque un tournant dans la littérature amazighe tant par le véritable travail sur la langue amazighe qu'il offre que par l'originalité du sujet qu'il aborde, à savoir la virginité et les relations sexuelles hors mariage. C'est la place de ce roman au sein de la production écrite amazighe du sud marocain et le parcours de l'auteur qui expliquent à notre avis l'originalité de l'œuvre. ... Lire la suite - - Auteur: Lahoucine Bouyaakoubi - Date : 2009-01-23

 

 
Nini : la fin triste d'un baâthiste amazigh
Le couperet est finalement tombé, le journal de Rachid Nini vit ses derniers jours. Sauf un vrai miracle, il est définitivement condamné à une mort certaine. Après le jugement l'obligeant à débourser la bagatelle de 600 million de centimes, la Justice (dans sa conception très marocaine) a passé à la vitesse supérieure.(...). Ce diplômé de lettres arabes est originaire du Souss, mais il est né et a grandi dans je ne sais quelle ville du Nord. Malgré cela, il avait eu dans une vie antérieure une vraie conscience amazighe. Pour preuve, il a crée par exemple un petit journal amazigh– qui l'aurait crû ?- qu'il a nommé « Awal ». D'ailleurs, c'est ainsi qu'il a eu l'invitation et le visa qui va avec pour participer aux travaux du Congrès mondial amazigh, qui a eu lieu aux Îles Canaries. Il en a profité pour prendre le large. Et ce, pour s'installer, clandestinement bien évidemment, dans la péninsule ibérique pour quelques années. (...) Je suis sûr que ces maîtres qu'il a servis, avec un zèle formidable, le traitait à souhait de sale ‘'garbouz'' en pouffant de rire. En fait, ce n'est pas vraiment étonnant, c'est ce qui arrive toujours aux ‘'Grabz'' qui crachent sur les leurs. ‘ 'Idammen lan bedda tagat'' , comme l'exprime si bien notre bon vieux adage amazigh. ............ ... Lire la suite - - Auteur: Lahsen Oulhadj - Date : 2008-11-29

 

 
Objet : Création d'une maison d'édition en Algérie spécialisée dans le domaine berbère
Madame, Monsieur, J'ai le plaisir de vous annoncer la création des Editions Achab , une maison d'édition qui sera spécialisée dans le domaine berbère, tout en restant ouverte aux autres domaines. Le siège social se trouve à Tizi-Ouzou, en Kabylie (Algérie). L'activité proprement dite devrait commencer dans le courant de l'année 2009. Une partie très importante de cette activité sera consacrée à la réédition d'ouvrages fondamentaux, de manuels de référence, de revues, de dictionnaires, etc. destinés à répondre aux besoins du grand public de façon générale, et en particulier à ceux de l'enseignement et de la recherche. ... Lire la suite - - Auteur: Ramdane Achab - Date : 2008-11-24

 

 
La marche du peuple amazigh vers sa libération
La reconnaissance de l'amazighité en tant que fondement de l'identité nationale, sans jugement de valeur hiérarchisant qui subordonne l'amazighité à la supériorité raciale, théologique et métaphysique de l'arabe et des Arabes est la seule perspective qui puisse garantir la stabilité et la paix sociale. L'hégémonie officialisée de l'arabité et de l'arabe n'apporte rien de bien ni de nouveau, elle confirme le divorce entre les amazighs et le pouvoir arabiste. Les replâtrages idéologiques et politiques donnent l'impression du déjà vu. La vision idéaliste et finaliste que le « nationalitarisme » a donnée au Maroc a volé en éclat. Elle n'est que le miroir inversé du discours colonial ; son ennemi est interne : l'amazighité et ses dépositaires dont la seule existence physique agace et irrite. Au sien des ... ... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2008-11-24

 

 
Un VISA pour l'enfer
Le visa est devenu un rêve pour nos jeunes démunis. C'est un moyen légal pour passer de l'autre coté de la Méditerranée et espérer un avenir meilleur. Son obtention n'est guère chose facile. Il faut donc chercher d'autres moyens pour réaliser ce rêve. La traversée clandestine demeure l'une des solutions possibles malgré les risques qu'elle présente. C'est une question de vie ou de mort. Eh oui ! Lorsque toutes les portes sont fermées et que l'avenir ne se trouve que de l'autre coté pourquoi ne pas risquer sa vie. Vous connaissez sans doute l'adage marocain qui dit : « Ta mort vaut mieux que ta vie » dites le en tamazight ou en darija si vous préférez. Dans tous les cas, ça voudrait dire qu'il vaut mieux mourir que de vivre dans la misère. ... Lire la suite - - Auteur: Ahmed tatou - Date : 2008-11-09

 

 
Les ils canaries : cours introductif à la langue berbère sur le web
L'Association Culturelle Ossinissa a récemment publié dans son web www.ossinissa.com un cours introductif à la langue berbère. Avec cette initiative, cette association essaie de renforcer l'usage futur de cette langue dans la société canarienne, sans aucune intention de déshabituer d'autres langues. ... Lire la suite - - Auteur: Asociación Cultural Ossinissa - Date : 2008-10-21

 

 
Hommage a Yasmine et sabrina Larbi-Cherif
C’étaient des timazighin (femmes libres) de Kabylie qui ont la nationalité anglaise comme Zidane a la française et cela, personne n’a le droit de lui, de leur dénier leurs origines qu’ils assument pleinement dans leurs pays d’accueil puisque zidane se dit fier de ses origines et sa solidarité avec les victimes du séisme de Boumerdès est là pour le prouver, quand à Yasmine et sa sœur, beaucoup plus conscientes de la question identitaire, elles étaient belle certes, mais elles étaient aussi très intelligente et émancipées mais dignes et viscéralement attachées à leur culture et à leur langue ...... Lire la suite - - Auteur: Halmi Akli - Date : 2008-09-22

 

 
Smail Medjeber vous propose les éditions originales de la revue Abc Amazighh
Azul, Je voudrais vous proposer une série des éditions originales de la revue Abc Amazigh qui paraissait en Algérie entre 1996 et 2001. Ceci n'est pas une proposition commerciale. C'est pour vous donner l'occasion de découvrir cette publication, de nombreux jeunes auteurs, différents thèmes sur l'histoire, le combat berbère, les traditions, la culture, la linguistique, différentes recherches, la littérature d'expression berbère. Une occasion aussi de rendre hommage aux militants et auteurs décédés dont vous découvrirez les visages. Commander cette publication dont j'étais directeur et éditeur, c'est également une action de solidarité à mon égard. La lecture de cette publication, c'est une occasion de prendre et reprendre conscience du but de cette grande et noble cause amazighe : la sauvegarde de notre histoire, de notre identité, de notre culture et de notre langue qui doit être écrite, apprise et transmise à nos enfants et aux générations futures. ... Lire la suite - - Auteur: Smail Medjeber - Date : 2008-09-15

 

 
"ANGMAR" le combat a double tranche
Le deuxième album de musique du chanteur Amazigh ANGMAR intitulé « TANALT »" la récompense" vient de sortir. ANGMAR et l'un des rares chanteurs Amazigh, conscient de la grande valeur artistique et culturelle de notre patrimoine. ... Lire la suite - Date : 2008-09-09

 

 
Imazighen chez la fédération " Régions & Peuples Solidaires " en Corse
A l'invitation des responsables de la fédération " Régions & Peuples Solidaires ", une délégation amazighe composée de Belkacem Lounes, Président du CMA, Ahmed Adghirni, secrétaire général du Parti Démocratique Amazigh du Maroc (PDAM) et des membres de l'association Corso-Berbère, a participé à l'université d'été de ladite fédération, du 25 au 27 août 2008 à Corté (Corse). ... Lire la suite - - Auteur: Gustave Alirol - Date : 2008-09-03

 

 
Le groupe Saghru chante la libérté dans son nouvel album !
Les rebelles sont de retour .Le groupe de musique amazighe engagé SAGHRU vient de sortir son nouvel album intitulé Tilelli (liberté). Un véridique cocktail entre divers rythmes et styles du monde mais avec une inspiration toujours des rythmes originaux de Tamazgha. ... Lire la suite - - Auteur: Omar Zanifi - Date : 2008-08-07

 

 
Après Saddam et Milosevic : Omar El Béchir
Le régime génocidaire arabo-intégriste sous la sellette

Milosevic
Saddam
El Bachir
L’on se souvient des « expositions musculaires » du satrape de Bagdad, Saddam, au moment où la coalition internationale allait l’attaquer. L’on se souvient de son arrogance de bédouin arabe arriéré et sous développé au cours de l’attaque américaine. El l’on garde tous en mémoire cette image historique du potentat de Bagdad déniché par une unité de l’armée américaine et sorti de sa cache où il vivait comme un rat des égouts. Les dictateurs do « monde arabe » tremblèrent et se demandèrent : après Saddam, à qui le tour ? Ce fut, Milosevic, puis Taylor.
... Lire la suite - - Auteur: Moha Moukhlis - Date : 2008-07-18

 

 
Koweït : un désastre attendu et quelques réflexions politiquement incorrectes
Nous publions pour nos lecteurs cette étude très pertinente faite par "European strategic intelligence & security center ESISC (www.esisc.org) » sur le vrai besoin de l'empire arabe et spécialement le Koweït. Le ESISC vient de faire cette découverte que les Amazighs de l’Afrique du Nord, qui vivent sous les pouvoirs de l’idéologie arabo-islamique, savent déjà il y a une dizaine d’année. Le résultat de l’étude est le suivant : « La leçon que vient de nous donner le Koweït devrait être claire : ce n’est pas « d’élections libres» dont le monde arabe a besoin mais de progrès social et humain. Et les deux ne sont pas forcément liés… Les élections législatives de la mi-mai, au Koweït, se sont en effet soldées par une percée significative des « islamistes radicaux » de l’Alliance islamiste salafiste, qui ont remporté deux fois plus que dans l’ancienne assemblée.... Lire la suite - - Auteur: ESISC - Date : 2008-06-14

 

 
"Igoudar" remporte le Grand prix du festival national du film amazigh à Ouarzazate
Ouarzazate, 02/06/08 - Le long-métrage " Igoudar" de Abdellah Yazni a remporté le Grand prix de la troisième édition du festival national du film amazigh qui s'est achevée dimanche soir à Ouarzazate. Le prix du meilleur court-métrage a été décerné à "Iqaâ" (Rythme) de Mohamed Ouchawr, alors que celui du meilleur réalisateur a été attribué à Brahim Chkiri pour "Nettat" (Elle).... Lire la suite - Date : 2008-06-02

 

 
La gestion sociale de l’eau au Maroc, de Azerf à la Loi sur l’eau
L'eau comme bien public a été le long de l'utilisation de l'eau au Maroc un bien qui attire toutes les convoitises. Afin de réglementer l'usage de cette ressource, les marocains ont inventé plusieurs systèmes et technique pour la mobilisation de l'eau et de sa gestion.... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Ouhssain - Date : 2008-05-24

 

 
Afoulki Blogs : La nouvelle génération des Blogs Amazighe!
Le terme « Blog » est une abréviation de weblog, qui peut se traduire par « journal sur Internet ». Défini souvent comme un site personnel, il s'agit d'un espace individuel d'expression, créé pour donner la parole à tous les internautes (particuliers, entreprises, artistes, hommes politiques, associations…). Afoulki Blogs est un service de la société Registrar Afoulki Design SARL, www.afoulki.com , il permet de gérer et d'administrer des blogs en toute simplicité. L'interface d'administration est très facile à prendre en main et le service est totalement Gratuit et Sans Pub.... Lire la suite - Date : 2008-04-06

 

 
Aicha El Wafi, une Berbère qui a tout perdu
Aicha El Wafi, franco-marocaine âgée de 61 ans, est la mère de Zakarias Moussaoui. Accusé d'être le “ vingtième pirate de l'air ” des attentats du 11 Septembre, l'islamiste a été condamné le 5 mai 2006 à la prison à perpétuité. Aicha a écrit un livre intitulé, Mon fils perdu, paru fin 2006,  pour raconter son combat contre ce qu’elle appelle l'injustice. Sauf que la plus grande injustice dont son fils, Zakarias Moussaoui, a fait les frais est celle d'ignorer complètement son identité. Dans son livre, Aicha El Wafi raconte son ....... Lire la suite - - Auteur: Fatima - Date : 2008-03-20

 

 
La langue arabe, les Arabes et l’arabisation
Depuis la création du MAK, la presse écrite algérienne , en général d’expression arabe, ne cesse de se substituer au pouvoir en place en menant une campagne de désinformation et en s’attaquant à la personne de son porte-parole, devenu président du MAK, Ferhat Mehenni, celui-là même qui a sacrifié toute sa vie au service de toutes les causes justes, entre-autres, à la… liberté de la presse !... Lire la suite - - Auteur: Kamel Souami - Date : 2008-03-01

 

[<< Archives Précedents] 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 [Archives Suivants >>]

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.