Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

AIT ATAB, Une tribu amazighe dans la tourmente

Par : Hddou n’Ayt Messad

Pour les non initiés, la région des Aït Wabit (zone AIT ATAB – Province de Beni Mellal) que traverse Oued El Al Abid, dépend de la Commune de Moulay Aissa Ben Driss. Territoire donc d’une tribu amazighe qui, comme beaucoup d’autres tribus amazighes, souffrent le martyre, dans des conditions de vie dures. Et les problèmes ne manquent pas. Les Ayt Wabit rejoignent ainsi le bataillon des tribus amazighes d’Anfgou, M’Semrir, Ben Smim…qui sont l’objet d’une répression de la part des autorités qui veulent « casser » les amazighes qui osent encore relever la tête pour défendre leurs droits élémentaires légitimes.

Il y a d’abord l’éternel et endémique problème de l’eau potable. Il y a aussi Saadat Lqayd qui verse de l’huile sur le feu. Et n’oublions pas le Président de la commune rurale qui souffle le chaud et le froid. Tous deux semblent nager contre le courant en s’opposant aux innombrables initiatives et décisions prises par le Souverain marocain.

En été, les puits tarissent et les besoins en eau augmentent. Ce qui oblige les habitants de certains Douars comme IACHACHEN, IMI N TAZART, AIT LAARBI…à parcourir de grandes distances, sur des bêtes, pour s’approvisionner en eau. Le calvaire de cette population laissée pour compte est également celui de leurs frères du Douar BOULJROUF, situé à coté de Oued El Abid dont le débit, souvent, est réduit à un mince filet d’eau.

Depuis quelques années, et dans le cadre de la lutte contre les effets de la sécheresse, l’Etat a alloué un budget destiné à creuser un puit à Ait Wabit pour alimenter la population en eau et réaliser la route reliant BOULJROUF et Aît Larbi. Effectivement, des trous furent creusés près de l’oued, des tuyaux en plastique furent installés (sous terre), on a même construit des réservoirs et des « fontaines publiques ». Mais ces tuyaux et ces réservoirs sont restés, jusqu’à aujourd’hui, vides. Les Ait Wabit s’interrogent, légitimement, quant blocage et au sabotage de ce projet et se demandent où sont passées les sommes conséquentes allouées à ce projet.

Pour mieux punir et humilier la population, l’Office National de l’Eau Potable, avec la complicité de la Commune, a creusé un trou, à côté de l’ancien puit, ce qui a entraîné l’endommagement des biens de la population lors de l’opération de mise en place des canaux. La mobilisation de la population des Ayt Wabit pour défendre leur biens, demander des indemnisations et leur droit à l’eau a poussé Saadat Lqaid de la zone à les menacer de prison et de vengeance en leur déclarant : « ghadi nsift koum l lhebs ».

C’est de cette manière, et grâce à Saadat Lqaid, que les Ayt Wabit ont eu leur part de l’Initiative Nationale de Développement Humain. Et pour emboîter le pas au caid, le président de la commune décida, après avoir mis en place l’infrastructure, de les priver de l’électricité publique, les accusant de ne pas avoir voté pour lui, lors des élections parlementaires.

Voici donc résumé le calvaire de cette tribu amazighe, qui est dans le collimateur du caid et du président de la commune. Au moment où la plus haute autorité du pays ne cesse d’appeler à une nouvelle gouvernance qui fait des problèmes des citoyens sa priorité, les responsables administratif et communal des Ayt Wabit, eux, préfèrent narguer le Souverain en exaspérant des problèmes dont les solutions ne relèvent pas d’un mirage.
Nous suivrons de près l’évolution de cette situation.


Auteur: Hddou n’Ayt Messad
Date : 2008-02-28


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Hddou n’Ayt Messad
Envoyer l'article à un ami
Article lu 14889 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Commentaire N° : 1
Par: malki Le : 2010-05-28
Titre: 0667807837
Pays: Morocco  

slt ca va je suieeee  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: abdellah Le : 2010-12-23
Titre: la rigion d/aait attab
Pays: Morocco  

je sui un homme da aitatab ait omalla (village)  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant d3rfbbsb ici :  
 
 

 

D'autres articles :






Cherif, Hajj et compagnie
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2019-04-01











 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.