Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Après Saddam et Milosevic : Omar El Béchir
Le régime génocidaire arabo-intégriste sous la sellette

Par : Moha Moukhlis
(Agraw Amazigh)
 

 

Milosevic
Saddam
Omar El Bachir

L’on se souvient des « expositions musculaires » du satrape de Bagdad, Saddam, au moment où la coalition internationale allait l’attaquer. L’on se souvient de son arrogance de bédouin arabe arriéré et sous développé au cours de l’attaque américaine. El l’on garde tous en mémoire cette image historique du potentat de Bagdad déniché par une unité de l’armée américaine et sorti de sa cache où il vivait comme un rat des égouts. Les dictateurs do « monde arabe » tremblèrent et se demandèrent : après Saddam, à qui le tour ? Ce fut, Milosevic, puis Taylor.

Aujourd’hui, c’est au tour du tyran arabe qui fait régner la terreur arabo-intégriste sur le Soudan. La Cour Pénale Internationale, preuves à l’appui, demande le lancement d’un mandat international contre lui. Une mesure à laquelle accèderont probablement les juges de la CPI pour rendre justice aux populations du Darfour, massacrées par milliers par les milices arabes armées par Omar El Béchir et ses sbires. Le dictateur se retrouve face à ses crimes, accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité pour l’holocauste qu’il a perpétué contre les groupes ethniques Fur, Massalit et Zaghawa. Des ethnies autochtone colonisées par la minorité arabes venus d’Orient, sous couvert de diffusion du message divin. Des populations qui ont subi le même sort que les Kurdes en Irak et en Syrie. Leur seul tord est de ne pas être des arabes. Entre 200 000 et 300 000 tués, torturés, violés dans l’impunité totale par le régime arabo-intégriste de Khartoum. Un deuxième génocide à la rwandaise perpétré par un régime nazi, esclavagiste et théocratique.

Le Darfour signifie « maison des Four (Dar four), habité par des ethnies non arabes, couvrant une surface d’environ 510 000 K2. Sur cette région de l’Ouest du Soudan vivent 6 millions d’habitants, non arabes. Depuis 2003, elle est le théâtre d’un conflit entre les autochtones et l’armée gouvernementale. Face à la résistance légitime du Darfour, le potentat El Béchir arma les milices Janjaouides arabes, dirigées par Choukratalla et aidé par Moussa Hilal et Ali Kosheib, officiers de l’armée soudanaise qui sont l’objet d’un mandat d’arrêt internationale : des dizaines de villages du Darfour ont été bombardés, le bétail est massacré, les femmes et les enfants violés.

La décision du procureur de la CPI devra être suivi d’actions concrètes de la part de la communauté internationale, particulièrement les nations démocratiques. Le génocide doit cesser. Il faut mettre fin à l’un des régimes arabes les plus tyranniques de la planète. Un régime islamo-integriste moyenâgeux, fruit d’un coup d’Etat fomenté en 1989 par le Mouvement des Frères Intégristes pour faire du Soudan le sanctuaire de tous les mouvements terroristes dont Al Qaida de Ben Laden.

Le régime d’El Béchir est un régime nazi qui, en 1991, promulgua un nouveau code basé sur la charia et qui légalise l’esclavage des populations noires et fournit à l’Etat les instruments juridiques légitimant l’extermination des tribus animistes Nubas . C’est le gouvernement arabe d’El Béchir, soutenu par les théocraties arabes esclavagistes et terroristes du Moyen Orient, qui a théorisé le concept d’infériorité des « africains noirs » par rapport aux arabes. Une théorie qui constitue l’essence de la mentalité et de la culture des arabes qui sont convaincus d’être le peuple élu, arien, comme Hitler pensait des germaniques. Et déjà en 1987, le Congrès Arabe a décrété la suprématie arabe, attribuant au gang de la minorité arabe la mission de « créer la civilisation dans la région ». Puis en 1995, les structures traditionnelles autochtones sont démantelées pour que les « leaders » ou représentants des ethnies soient remplacés par des officiels arabes, acquis au génocide qui se préparait.

Aujourd’hui, la situation reste explosive. Les ONG et les organisations humanitaires sont harcelées par les forces et les milices d’un régime prêt au suicide. Le régime, non seulement commet des massacres mais œuvre pour empêcher la survie des survivants. La réaction de la CPI devra mobiliser la société civile mondiale appelé à dénoncer le génocide et agir pour qu’El Béchir soit arrêté et présenté aux juges de la CPI.

Le journal Agraw Amazigh exprime sa satisfaction quant à la décision de la Cour Pénale Internationale et exprime sa solidarité avec les populations autochtones du Darfour.


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2008-07-18


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10982 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant blxw53b8 ici :  
 
 

 
Les Kurdes Syriens dédient la libération de Raqqa à Abdellah Ouchalane
Les Kurdes syriens mènent une offensive contre Raqqa, la «capitale syrienne de Daech», et envisagent de complètement libérer cette ville, a annoncé mardi à Sputnik Anwar Muslim, chef de gouvernement du canton kurde de Kobané. La ville de Raqqa, « capitale » autoproclamée de l'organisation terroriste Daech dans le territoire Syrien, est située à 160 km à l'est d'Alep, sur les rives de l'Euphrate, vient d’être libérée par les forces Kurdes Syriens. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-10-20

 

 
La Catalogne blessée mais pas morte
Depuis longtemps les catalans aspirent à leur indépendance, ils l'ont manifesté à plusieurs reprises , mais Madrid leur a jeté à la figure une loi qu'il considère comme éternelle et gavée dans le marbre , dans le but de les enchainer et en prétextant qu'ils ne la respectent pas . Ceci parait incroyable pour une démocratie reconnue comme tel dans l'Union Européenne.... Lire la suite - - Auteur: id Bawziki - Date : 2017-10-12

 

 
Le referendum Kurde a-t-il dévoilé la cause Palestinienne ?
En décembre 2009, Mohamed Salam Jawda, un journaliste et écrivain palestinien de passage au Maroc avec la prise en charge par la commune d’Agadir, avait fait une interview avec le journal local d’Agadir Machahid N°113, avait déclaré que les Amazighs sont plus dangereux pour la cause palestinienne que les juifs !! C’était choquant à l’époque (voir le lien suivant), la question posée est ce que cette cause palestinienne mérite vraiment le sacrifice des marocains ?. ... Lire la suite - - Auteur: َAmazighWorld - Date : 2017-10-03

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.