Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

Addi lihi: Le CMA entre les principes des militants et les mains du diable

         Bien que membre du conseil fédéral actuel et membre du comité préparatoire du Vème congrès , je me suis tenu au rôle d'observateur convaincu que les discussions et communiqués jusqu'ici édités seraient stériles et ai préféré laver notre linge sale entre nous .Or, les déclarations d'une personne n'ayant aucun rapport avec le cadre  ainsi  que du son  comité préparatoire au journal « Almassae » daté du 29 / 09 /08 - je cite le journal : « les autorités de Meknès ont offert toutes les garanties pour la réussite du congrès….et les réservations des salles de conférence et des hôtels se sont déroulées dans de parfaites conditions … »     , viennent démasquer les mauvaises intentions et les mains du diable en conspiration avec Lounès Belkacem qui tentent de s'emparer d'un cadre jusqu'ici connu par son indépendance et sa crédibilité. Chose qu'on ne peut admettre surtout après les déclarations de Khalid Zerari à Aljazeera!   

     Vu toutes ces données et d'autres, je ne peux qu'apporter quelques éclaircissements bien que conscient que ni l'endroit ni le moment ne sont adéquats.

En réalité, la question de l'endroit où se tiendrait le congrès n'est qu'un faux problème pour dérouter les gens des problèmes sérieux dans lesquels baigne le congrès mondial amazigh. Situation qui exige un congrès urgent pour remédier à ces problèmes et se débarrasser de ceux qui portent atteinte aux  nobles objectifs et aux défis que relèvent imazighens du monde entier .

      Lors de du dernier congres, il a été convenu et à l'unanimité que le 5ème congrès soit tenu à Tizi Ouzou quel que soit le prix (comme il a été le cas à Nador) et, malgré les manèges de Lounès Belkacem et à plusieurs reprises , le conseil fédéral maintient la décision de Nador qui stipule que le congrès aura lieu en Algérie et qu' en cas de force majeur, il se tiendrait à Agadir à la suite de la demande de monsieur OUTALAT, représentant  de l'association TAMAYNOUT qui a présenté  un projet complet  du congres  pendant la réunion du conseil fédéral à meknes .

       La question de la ville et du pays était close alors, pourquoi tout ce bruit ?

A mon sens, tout ce manège n'est qu'une tactique pour permettre aux autorités marocaines de mettre la main sur notre cadre et entrainer les militants dans un engrenage qui finirait certainement par affaiblir le cadre et par conséquent la cause amazigh.

        Je dis bien « faux problème » et un léger retour en arrière s'impose pour  étaler  quelques  problèmes  qu'on fuit  et  on fait  fuir  les  militants  qui  vont s'énerver  de la décision de Meknes  et  l'opportunité reste à exploiter  .

    je citerai ici quelques réalités relevées lors de la rencontre de Nador et de Meknès:

1-   Pendant qu'on refusait de rendre visite à certaines associations amazighs, membres du congrès, Lounès belkacem  et son groupe se rendaient chez d'autres bien qu'étrangères aux associations amazigh au Maroc  qu'à Algerie. Il recourait aussi à des gens renvoyés des associations ou suspectes  pour se concerter tandis qu'il marginalisait les responsables les plus érudits .

2-   Certains membres du congrès effectuent des voyages à l'étranger au nom et sur le compte du congrès sans préavis et ne rendent jamais compte des résultats des travaux présumés accomplis.

3-    Lors du conseil fédéral de Meknès, un proche du président et membre d'amyafa (coordination des associations  autour  d'Assid  de Meknes)   a prétendu suivre de près les situations des détenus politiques amazighs, moralement et matériellement. Or , il a été démasqué par une personne ayant participé aux sit-in d'errachidia, de Meknès, de Boumal'n dades, de warzazat, de Goulmima et de tinghir puis il a fini par retirer ses mensonges.

4-     Tout le monde est au courant de la guerre acharnée que déclarent les pseudo-gauchistes de warzazate au MCA là- bas ( coordination aiy ghighouch). Mais notre ami Belkacem au lieu de remettre les 5000dhs fournis par le congrès à Ait Guigouch qui soutiennent les détenus de boumal'n dades, il les a remis à leurs ennemis.

5-      Le refus de khalid Zerari de répondre à la déclaration des détenus politiques d'Ameknas concernant le misérable don de soutien qui leur a été offert alors qu'il prétendait le contraire

6-      La mascarade déclenchée après le débat- dîner de Meknès et la promesse mensongère faite par Lounès aux parents des détenus de porter l'affaire devant LAHAYE (j'étais personnellement chargé de coordonné entre eux ). Or , rien n'a été fait.

7-     Dans un rapport, Belkacem déclare avoir rencontré lors de son voyage au Maroc, des représentants des associations marocaines du sud-est .Or , ni votre humble serviteur, secrétaire général de la coordination sud-est de l'association Mouloud Mammeri, ni Zaid tair, de Tamaynout  le coordinateur , ni Driss fakhreddine le président de Tawalte, son trésorier , n'avons eu vent de cette visite. Donc, quels sont ces représentants fantômes qu'il prétendait avoir rencontrés?

8-      Comment expliquer aussi le refus de Lounès de répondre à la question qui a été posée par un membre du conseil fédéral concernant le soutien financier que reçoit le congrès mondial amazigh .

             Bref , la liste est longue .

 

       Mais le comble c'est que depuis le congrès de Nador , on constate que le président actuel du congrès et son clan font tout pour marginaliser les militants qui défendent l'autonomie et l'indépendance du cadre et depuis , il nous surprend par des décisions unilatérales qu'on apprend de temps à autre et souvent via le net. C'est une stratégie adoptée pour se débarrasser de tous ceux qui le dérangent  afin que le terrain soit libre au maghzen pour mettre la main sur notre organisation.

L'actuelle décision concernant la tenue du congrès à Meknès en est un vif exemple qui prouve que Lounès Belkacem est entre  les mains du  diable  .

         On  vise par le détournement  du congres  ou  de Tizi  ou d'Agadir la provocation des opposants qui puissent boycotter le congrès et ainsi laisser le terrain libre aux forces maghzaniennes et leurs boucs émissaires .

          Devant cette situation, nous nous contentons malheureusement  d'éditer des communiquée ou écrire des articles de dénonciation et ce n'est que perte de temps et d'énergie. Nous devons savoir que la lutte contre l'étatisation du congrès ne relève pas seulement de la compétence de ses membres mais c'est aussi la cause de tout amazigh libre.

             Car , il ne s'agit pas en fait de l'endroit où se tiendrait le congrès mais le but sous-jacent consiste en la momification du cadre. Après l'anéantissement  de TADA  et la manipulation des parents des détenus du MCA , c'est le tour du congrès mondial amazigh. Alors , que faire ?

         1- Est-ce laisser faire jusqu'à ce que les mauvaises intentions épuisent leurs bourses sachant bien que le mal est éphémère et que la vie a prouvé que les cendres des uns donnent naissances à d'autres plus féroces et plus crédibles ( le cas des nouvelles  coordinations régionales des associations qui viennent de connaître le jour à la suite de la mort de TADDA et le prochain sit-in devant la wilaya de Meknès prévu le 07/10/08 malgré les vaines tentatives des messagers de la main du diable pour étouffer l'affaire )

         2 – faudrait-il continuer le travail du comité préparatoire et se préparer à déjouer  les intentions  de Lounès et son clan ?

 

  N-B

             Lounès Belkacem prétend qu'il est impossible de tenir le congrès  dans la région de tizi ouzou à cause de l'insécurité. Mais comment se fait-il qu'il s'y rende souvent, lui ? Serait-il immunisé alors que nous sommes menacés? Aurait-il oublié que le choix de Tizi Ouzo cherchait à prouver aux autorités algériennes que les amazighs sont pacifistes et que c'est un appel à la restauration de la paix et de la fraternité entre les peuples .

          En fin, on dit que  le peuple qui vit la guerre se prépare à la paix et celui qui vit une paix truquée prépare la guerre.

                                           Addi lihi membre du Conseil fédéral du CMA et

                                            Membre  du comité préparatoire du 5 congres

                                                Goulmima au Sud /Est le 29/09/2008


Auteur: Addi Lihi
Date : 2008-10-03


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Addi Lihi
Envoyer l'article à un ami
Article lu 13583 fois

 

Les commentaires : Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non déstructifs et dans le vif du sujet.

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant caqvh6gx ici :  
 
 

 

D'autres articles :







Cherif, Hajj et compagnie
Auteur: Hha Oudadess - Date : 2019-04-01










 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.