Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

SOUDAN : le satrape arabe de Khartoum condamné

Moha Moukhlis

Mercredi 4 mars 2009, les juges de la cour pénale internationale (CPI) ont délivré un mandat d'arrêt contre le tyran arabe Omar El Bachir pour crime contre l'humanité et crime de guerre au Darfour. Une décision historique qu'il faut saluer. Un événement de taille. Qui devrait faire trembler les potentats du monde et arabes en particulier. El Bachir rejoindra bientôt la prison des criminels de La Haye et prendra langue avec Milosevic et Taylor. Après El Bachir viendra, probablement le tour de Kadhafi, Bechar Al Assad et bien d'autres dictateurs arabes qui ont réduit leurs populations en esclave, et mis main basse sur les richesses de leurs pays gérés comme des entreprises familiales héréditaires. El Bachir payera pour ses crimes et le nettoyage ethnique qu'il a commandité et dirigé au Darfour. Il vivra comme un paria, au banc de l'humanité.

Le dictateur soudanais a fomenté et planifié un holocauste contre les groupes ethniques Fur, Massalit et Zaghawa. Des ethnies autochtones colonisées par la minorité arabes venus d'Orient, sous couvert de diffusion du message divin. Des populations qui ont subi le même sort que les Kurdes en Irak et en Syrie. Leur seul tord est de ne pas être des arabes. Entre 200 000 et 300 000 tués, torturés, violés dans l'impunité totale par le régime arabo-intégriste de Khartoum et ses sbires. Un deuxième génocide à la rwandaise perpétré par un régime nazi, esclavagiste et théocratique. Environ 2,7 millions de déplacés. La décision du CPI mettra fin à l'un des régimes arabes les plus tyranniques de la planète. Un régime islamo-integriste moyenâgeux, fruit d'un coup d'Etat fomenté en 1989 par le Mouvement des Frères Intégristes pour faire du Soudan le sanctuaire de tous les mouvements terroristes dont Al Qaida de Ben Laden.

Le régime d'El Béchir est un régime nazi qui, en 1991, promulgua un nouveau code basé sur la charia et qui légalise l'esclavage des populations noires et fournit à l'Etat les instruments juridiques légitimant l'extermination des tribus animistes Nubas . C'est le gouvernement arabe d'El Béchir, soutenu par les théocraties arabes esclavagistes et terroristes du Moyen Orient, qui a théorisé le concept d'infériorité des « africains noirs » par rapport aux arabes. Une théorie qui constitue l'essence de la mentalité et de la culture des arabes qui sont convaincus d'être le peuple élu, arien, comme Hitler pensait des germaniques. Et déjà en 1987, le Congrès Arabe a décrété la suprématie arabe, attribuant au gang de la minorité arabe la mission de « créer la civilisation dans la région ». Puis en 1995, les structures traditionnelles autochtones sont démantelées pour que les « leaders » ou représentants des ethnies soient remplacés par des officiels arabes, acquis au génocide qui se préparait.

Rappelons qu le Darfour signifie « maison des Four (Dar four), habité par des ethnies non arabes, couvrant une surface d'environ 510 000 K2. Sur cette région de l'Ouest du Soudan vivent 6 millions d'habitants, non arabes. Depuis 2003, elle est le théâtre d'un conflit entre les autochtones et l'armée gouvernementale. Face à la résistance légitime du Darfour, le potentat El Béchir arma les milices Janjaouides arabes, dirigées par Choukratalla et aidé par Moussa Hilal et Ali Kosheib, officiers de l'armée soudanaise qui sont l'objet d'un mandat d'arrêt internationale : des dizaines de villages du Darfour ont été bombardés, le bétail est massacré, les femmes et les enfants violés.

Acculé, le régime génocidaire soudanais sous la férule du despote El Bachir se livre à des « expositions » spectaculaires et à des mises en scène désespérée. Il « ameute » sa rue arabe et les «plumitifs arabes de service qui sont disposé à se vendre au plus offrant pour dénoncer la décision de la CPI. Le satrape arabe continue à défier la communauté internationale par son arrogance de bédouin arabe primitif et sous développé. Et la sa rue arabe de hurler et de braire des slogans désuets qui nous rappelle les mises en scène de Saddam qui ameute des troupeaux de foules décervelées.

Et comme il fallait s'y attendre, au Maroc, les corporations arabo-intégristes et staliniennes qui font de l'arabité et des arabes le peuple élu, particulièrement le Parti de l'Istiqlal, l'USFP et le PJD qui fonctionne comme une succursale de l'organisation terroriste du Hamas, ont dénoncé la décision de la CPI et soutiennent El Bachir et donc ses crimes contre l'humanité. Car, pour ces corporations fascistes, l'essentielle est de soutenir « leur frères » arabe et musulman contre les non arabes et ceux qui ont d'autres fois. Quant à la Ligue arabe, qui fonctionne comme un syndicat des dictateurs arabes, elle est embarrassé : à l'irritation liée à la décision de la cour se conjuguent la peur de voir cette dernière émettre des mandats similaires contre des potentats arabes : Houssni Moubarak qui laisse les coptes se faire massacrer en raison de leur foi religieuses, Bechar Al Assad pour les crimes commis contre la populations Kurdes (massacres, déportation et spoliation des terres), Kadhafi qui assassine tout libyen qui ose s'opposer à sa vision mégalomaniaque et considère sa population comme des sous hommes…

Pour le moment, le régime soudanais a décidé de chasser toutes les ONG internationales qui tentent d'apporter aide et assistance aux victimes sinistrées du Darfour. El Bachir reste ainsi fidèle à la tradition arabe qui fait des massacres et des crimes les piliers de ses valeurs. Le régime, non seulement commet des massacres mais œuvre pour empêcher la survie des survivants. Encore une fois, les ONG « arabes » des droits de l'homme tels l'OMDH et l'AMDH au Maroc, les collectifs d'avocats « arabes », les « comités » arabes de soutien à n'importe quoi brillent par leur silence; Silence que l'Histoire retiendra, pour qu'un jour, elle demandera des comptes.

Le journal Agraw Amazigh exprime sa satisfaction quant à la décision de la Cour Pénale Internationale, exprime sa solidarité avec les populations autochtones du Darfour et espère voir bientôt le satrape de Khartoum derrière les barreaux..


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2009-03-17


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10807 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Al Arabi Le : 2010-04-17
Titre: Sales Racistes
Pays: France  

Sales Kabyles de merde allez tous vous faire voir, l'arabisme vaincra et ?crasera votre civilisation minable  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant t8q5u2l0 ici :  
 
 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.