Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

La nébuleuse intégriste : un péril planétaire

Par : Moha Moukhlis

(Journal AGRAW AMAZIGH – MAROC)

Cet article s’inscrit dans la continuité de ma réflexion sur la doctrine arabo-islamo-intégriste. Son objectif est de contribuer au démantèlement d’une topique totalitaire qui menace le devenir de la civilisation humaine. En tant qu’Amazighe qui résiste à cette topique qui sert de référence idéologique aux Etats nord africains, et a beaucoup d’autres Etats arabo-islamiques, qui exercent des politiques de colonisation contre la nation amazigh et contre les peuples autochtones et les minorités ethniques, mon article, au même titre que ceux déjà publiés sur ce site militant, tente d’éclaircir les fondements idéologiques de cette topique de la haine des autres.

La culture arabo-intégriste nuit gravement, depuis des siècles, aux progrès dans ses multiples facettes. Ce constat qui peut irriter les adeptes de la pensée unique (arabiste) ne relève pas de la fiction. Les occidentaux se posent la question pour connaître leurs erreurs pour pouvoir avancer. Les Arabes ne se posent pas de questions et cherchent le coupable de ce qui leur arrive. Il s’agit, pour eux, d’accuser autrui systématiquement, particulièrement les américains et les juifs, leurs boucs émissaires, quant ce ne sont pas les Amazighs, les Kurdes, les Coptes…qu’ils accusent d’être les alliés de l’impérialisme et du sionisme. Les Arabes préfèrent mourir que d’admettre leurs tords. Pour eux, les hommes ne sont pas égaux et les musulmans sont au-dessus du reste des hommes.

Pour le Hamas, le Hezbollah, Al Qaida et les Oulémas wahhabistes et intégristes, la vie est moins importante que la haine des juifs. Pour les intégristes, le reste de l’humanité est voué à l’islamisation. Mourir est leur idéal : les martyrs iront au paradis. Disent-ils ! Sinistre !

Dans les pays arabes dominent la misère, car, malgré le pétrole, les richesses sont entre les mains d’une minorité de dirigeants tyranniques et corrompus. Les gangs des Al Saoud, Al Jaber et autres Al Nahian. Depuis plus de mille ans, les sunnites détestent les chiites et inversement. La culture arabo-intégriste apprend à détester les autres et juge que la justice émane de la force.

Leurs écoles se limitent dans leurs missions à apprendre à lire le coran pour le réciter sans le comprendre et la haine des juifs. Une culture close. L’Arabie saoudite, espace des lieux saints de l’islam, n’a pas de constitution écrite, ses dirigeants féodaux disent s’inspirer du Coran et de la Sunna. Il n’y a ni parti politique, ni syndicats, ni associations, ni médias libres, mais il existe une police religieuse : la “Commission pour la promotion de la vertu et la prévention du vice”.

L’arabo-intégrisme tourne en rond, un de ses représentant officiel, le wahhabiste Abdoul Aziz Al cheikh, autorité religieuse du royaume des Al Saoud, vient d’émettre une fatwa, sorte de loi martiale religieuse, qui condamne le téléphone portable, jugé comme source de la perversion de la morale. Le gang du Hamas, organisation religieuse terroriste, n’a que faire d’un Etat palestinien qui risque de le dévier de ses objectifs. Son unique but est la Guerre Sainte pour l’islamisation de notre planète.

La culture arabo-intégriste est malade de sa haine de l’Autre, c’est une culture qui développe une vision perverse du genre humain. L’Autre n’est pas un prochain à aimer, à approcher, il est l’incarnation du Mal absolu dont Israël, les Etats-Unis, les Amazighs, les Assyriens, les Kurdes, les Coptes …sont les prototypes. Son univers est celui du mensonge, de l’hypocrisie accompagné de systèmes totalitaires ancré dans la corruption, la dissimulation et le double et triple langage.

L’arabo-intégriste, dont le Hamas, le Hezbollah et les autres cadres politiques arabo-baathistes et staliniens sont l’incarnation, se base sur un credo : hors de l’idéologie intégriste, point de salut. Dans le préambule de la Charte du Hamas, le « combat contre les juifs » est la centralité qui doit être concrétisée « jusqu’à ce que les ennemis soient vaincus et que la victoire d’Allah soit établie ». Plus explicite, l’article 7 de cette Charte diabolique, cite un hadith attribué au prophète de l’islam : « L’heure (de la résurrection) ne viendra avant que les Musulmans ne combattent les juifs et les tuent, jusqu’à ce que les juifs se cachent derrière des rochers et des arbres, et ceux-ci appelleront : O Musulman, il y a un juif derrière moi, viens et tue-le ». Pour le Hamas, le combat conte le juif est un impératif eschatologique. Il ne se limite pas à la « libération » de la Palestine, il est la condition sine qua none pour l’avènement de la Fin du monde. L’antisémitisme constitue le cœur de la doctrine du Hamas et ses ramifications.

En fait, la démocratie et la globalisation ont bousculé et refaçonné l’imaginaire des humains, qui ne vivent plus en vase clos, les visions sont perturbées. Les repères vacillent. La mutation planétaire est en marche. L’arabo-intégrisme, déboussolé, opte pour le repli et se réfugie dans le passé. Il adopte une posture anachronique : vivre en proximité avec le passé lointain, rêvé et fantasmé et distanciation par rapport au présent, au réel devenu insupportable, non maîtrisable et occultation du futur où s’inscrit le devenir. Pour l’arabo-intégrisme, péril contagieux, la glorification maladive du passé est institué comme grille de valeur exclusive. Le passé obsolète est érigé en modèle ultime niant toute possibilité d’évolution.

Le monde arabe et son idéologie arabo-intégriste est en déroute, replié autour de ses minarets, et cultive un discours utopique. Son système protectionniste despotique s’effrite. La vie en autarcie est devenue un mirage. La vie se fait « à découvert », exposé au regard de l’Autre.

Pour survivre, le monde arabe est tenu d’apprendre à vivre d’amour, apprendre à construire des routes, des hôpitaux pour soigner, des écoles pour enseigner, qui ne doivent pas servir d’abris à caches d’armes. Il est invité à mobiliser ses énergies pour construire et non à détruire pour pouvoir retrouver sa place au sein de l’humanité. Un rêve et une alternative sans lesquels les Arabes risquent d’être relégués aux oubliettes


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2009-08-27


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 11035 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant a0cqpj8h ici :  
 
 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.