Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

L’arabo-intégrisme : idéologie totalitaire

Par : MOHA MOUKHLIS

 

L’arabo-intégrisme fonde une théocratie et un mode d’organisation de la société sous tous ses aspects. Du totalitarisme à l’état pur. Aucun respect pour le choix des individus et des droits humains. Une vision absolue pour régenter le politique et le social et convertir de gré ou de force toute l’humanité. Son credo : contrôler dans leurs moindres détails les activités politiques et sociales des individus sans aucune restriction, la vie des fidèles et s’assurer que les autres religions ne puissent pas gêner, en se basant sur un corpus de devoirs « institués par Dieu » mais contrôlés par une autorité humaine. Sans exception, ces devoirs sont fondés sur l’impénétrable volonté de Dieu et ne s’exercent qu’à son profit. Toutes les obligations que l’on peut imaginer y sont traitées, toutes les obligations imposées aux hommes dans n’importe quelle circonstance et en rapport avec n’importe quelle tierce personne.

 

Pour cette doctrine démoniaque, l’être humain n’est pas libre de penser ou de décider par lui-même. Il lui est seulement permis d’obtempérer, d’accepter les commandements divins tels qu’ils furent infailliblement interprétés par les bigots de la foi, qui refusent les droits des femmes et des minorités. Les païens et les incroyants ne bénéficient d’aucune mesure de tolérance. Pour ces derniers, c’est la conversion ou la mort. Les juifs et les chrétiens sont traités comme des citoyens de seconde classe. Des mécréants à égorger dans la jubilation.

 

Pour ceux qui l’ignorent, les arabo-intégristes présentent leur doctrine comme un système global (et parfait) voulu par Allah. Le pouvoir temporel et le pouvoir religieux se confondent, d’où cette appellation bien connue de « République » islamique et, dans certains états semi fanatisés, l’enchâssement de la doctrine dans la constitution en tant que référence officielle de l’État et source de la législation. Même dans les états considérés comme « laïcs », la loi stipule que le chef d’État doit obligatoirement être musulman, les portefeuilles des ministères sont détenus presque exclusivement par des musulmans, en particulier les ministères importants. En Égypte (pays supposément laïc) où l’on compte une minorité chrétienne d’au moins dix millions de personnes (les Coptes qui ont donné son nom à l’Egypte) seul le ministère de l’approvisionnement (sujet de doléances favori des égyptiens) est occupé par un copte. Boutros Ghali architecte des accords de paix avec Israël a été déchu de son titre de ministre par intérim des affaires étrangères en 1978 (en pleins pourparlers) et nommé ministre d’état sans portefeuille pour la simple raison qu’il n’est pas musulman, ce qui ne l’a pas découragé de servir son pays et la cause de la paix. Quand il a été nommé Secrétaire Général des Nations Unies par le Conseil de Sécurité de l’ONU, les musulmans n’ont pas caché leur irritation : l’Égypte n’avait-elle pas de musulmans assez qualifiés pour le poste?

 

La discrimination religieuse est inscrite en toutes lettres dans la doctrine arabo-intégriste, les musulmans ne doivent en aucun cas « obéir » à un supérieur non musulman. Dans les pays basés sur cette doctrine et à constitution « laïque », les postes de responsabilité dans la fonction publique, les institutions d’enseignement, les hôpitaux, les entreprises d’état, la police et l’armée sont réservés aux musulmans par une sorte de règle non écrite mais implacable.

Il s’agît, pour cette topique, d’imposer par la violence des règles qui s’opposent littéralement à la déclaration universelle des droits de l’homme.

 

L’article 1 de la déclaration affirme que « Tous les êtres humains naissent LIBRES et ÉGAUX en dignité et en droits... ». Que disent les arabo-intégristes? que les femmes sont des êtres inférieurs, elles dépendent de leur tuteur (père, frère ou oncle paternel) ou de leur mari, leur témoignage devant une cour de justice vaut la moitié de celui d’un homme, elle n’ont pas le droit de se déplacer librement, ne peuvent disposer de leur propre personne, ne peuvent épouser un non musulman, leur part d’héritage vaut la moitié de celle de l’homme, elles peuvent être légalement violentée par leur mari si celui-ci craint ou anticipe leur désobéissance, elles ne peuvent refuser ses avances sexuelles, elles ne peuvent quitter le domicile conjugal même si elles sont violentées, elles peuvent être répudiées à tous moments et n’ont pas en contrepartie le droit de répudier leur mari, elles sont tenues de partager leur mari avec d’autres épouses, elles ont l’obligation de se couvrir le corps au complet et ne rien révéler de leur épiderme.

 

En ce qui concerne les non musulmans, cette doctrine ne leur reconnaît qu’un statut inférieur comme on l’a déjà démontré, ils ne peuvent témoigner contre un musulman, ne peuvent monter à cheval, ni porter des armes (ils ne peuvent exhiber un statut social égal à celui des musulmans), leur domicile doit être en tout temps ouvert aux musulmans de passage, ils doivent en tout temps céder la place aux musulmans, ils doivent porter des signes distinctifs (comme l’étoile imposée aux juifs par Hitler) et se raser la tête, ils doivent payer la taxe tout en s’humiliant.

L’article 3 de la déclaration affirme que « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne :» Que décrète les arabo-intégristes ? Les athées n’ont pas droit à la vie, au même titre que les polythéistes ils sont condamnés à mourir et ne peuvent échapper à la mort qu’en se convertissant à l’islam. La peine de mort est prescrite à ceux parmi les musulmans qui abandonnent leur religion. Les apostats.

 

L’article 5 de la déclaration affirme que « Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. ». L’arabo-intégrisme prévoit l’amputation des mains pour le vol, des pieds la flagellation en cas d’adultère pour les célibataires, la lapidation en cas d’adultère pour les personnes mariées et la décapitation pour les apostats.

 

L’article 6 de la déclaration affirme que « Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique». La notion de personnalité juridique appliquée à l’être humain signifie qu’il est libre de ses choix tout en étant responsable moralement et juridiquement de ses actes. Cette notion n’existe pas dans cette doctrine pour qui l’être humain est soumis aux règles immuables de la divinité, il est soit observant ou transgresseur de ces règles.

 

En Arabie, terre du des « gardiens des lieux saints de l’islam wahhabiste », il est interdit aux non musulmans de pratiquer leur religion, de construire des édifices de culte et même de porter des signes religieux distinctifs tels qu’une croix autour du cou, la possession d’une bible et tout autre livre religieux est formellement interdite. Il est formellement interdit sous peine de mort d’abandonner l’islam. Les ulémas ont le droit d’annuler un mariage sans le consentement du couple du simple fait que l’époux a émis une opinion considérée comme contraire à l’orthodoxie islamique, c’est le cas d’un professeur d’université du Caire que les ulémas d’Al Azhar ont littéralement divorcé de sa femme et qui s’est vu obligé de s’exiler en Europe.

 

Dans divers programmes scolaires inspirés de cette topique liberticide, des critères spécifiquement arabo-intégristes ont été utilisés pour restreindre les libertés garanties par le droit international. Dans ces programmes la doctrine est conçue comme un moyen de restreindre les libertés individuelles et de maintenir les individus dans un état d’infériorité vis-à-vis l’Etat et la société.

 

Ces programmes arabo-intégristes n’accordent aucune protection réelle aux minorités religieuses. Dès que ces programmes traitent de la question des droits des minorités religieuses, ils semblent retourner aux directives de la charia qui appellent à reléguer les non-musulmans à un statut inférieur s’ils appartenaient au peuple du livre (ahl al Kitab) et à nier tout droit humain à ceux qui n’appartiennent pas aux religions juive et chrétienne.

Dans des pays tels que le Soudan, le Pakistan ou l’Iran, les programmes officiels arabi-islamo-wahhabistes se sont traduits par de sérieuses violations des droits des femmes, des non-musulmans, des bahaïs, des ahmadis et de bien d’autres minorités religieuses dont les chrétiens. Dans ces pays, on supprima les procédures pénales, limita l’indépendance des magistrats, plaça la justice sous le contrôle de l’autorité politique pour transformer les tribunaux en instruments d’intimidation et de répression.

 

L’arabo-intégrisme est-il réformable? Peut-on envisager l’émergence d’un mouvement qui se contentera d’être une religion personnelle respectueuse du choix des individus et des droits humains, qui ne prétendra plus régenter le politique et le social et qui écartera de son programme le projet de convertir de gré ou de force toute l’humanité? La question mérite d’être posée. D’autant plus que les adeptes de cette doctrine conçoivent leur avenir dans le passé. Un anachronisme flagrant qui enlise les sociétés où sévit ce fléau qui menace la civilisation humaine.

Au Maroc, le Mouvement amazigh reste l’unique alternative face à cette nébuleuse qui enfante le sous développement, l’arriération et le fanatisme .

.


Auteur: Moha Moukhlis
Date : 2009-09-24


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Moukhlis
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10976 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: lenumidien Le : 2010-01-19
Titre: du n\'importe quoi
Pays: Belgium  

est-ce que Dieu peut dire,(les pires des betes aupr?s d\'allah sont les sourds-muets...)sourate al-anfal 8-ayat 22 qui peut dire ?a de ses enfants???  
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: aghilass Le : 2011-05-06
Titre: extremismes
Pays: France  

salam ,, azul ,, vous aussi vous ete un extremiste ,mister moukhlis ,laissez donc l islam tranquille, mister moukhlis ,c est la religion de la tres grande majorit? des imazighens, changez de disque, car tout vos article sont kif kif mister moukhlis tanmirt....  
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant eyxgm39t ici :  
 
 

 
Hommage aux victimes du 9 et 11 septembre 2001 : le Commandant Massoud et les 5000 victimes de World Trade Center
Il y a seize maintenant, les organisations de l’Islam politique ont orchestré deux attentats politiques meurtriers historiques espacés d’une seule journée : un à Afghanistan et l’autre à New York. Afghanistan, le dimanche 9 septembre 2001 : deux terroristes tunisiens du parti Ennahada ont assassiné le héros national Afghan le commandant Ahmad Shah Massoud. Ils sont Dahmane Abd el-Sattar (mari de l'islamiste Malika El Aroud d'origine marocaine) et Rachid Bouraoui el-Ouaer, deux hommes vivant à Bruxelles, en Belgique. Ils ont pu approcher Massoud grâce à une lettre de recommandation du Centre d'observation islamique ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed EL OUAZGUITI - Date : 2017-09-11

 

 
Ce que je crois
Une « civilisation » en déroute, repliée autour de ses minarets et scandant des slogans rhétoriques dont les dérives se traduisent par l’appel au meurtre et au terrorisme. C’est l’expression qui me semble adéquate pour qualifier la majorité des sociétés arabo-musulmanes aujourd’hui et qui sont en proie à des soubresauts inédits qui secouent leurs fondements. Elles refusent de regarder la réalité en face et se réfugient dans un discours accusateur creux qui tourne en rond.... Lire la suite - - Auteur: Moha MOUKHLIS - Date : 2017-08-10

 

 
Emmanuel Macron : QUE SUIS-JE ET QUE PUIS-JE ?
Emmanuel Macron, jeune chef d’état « Jupitérien » a chamboulé les normes et les procédures d’antan, propres à l’élection du président de la république française ! du moins le pense-t-on ! Tout doit être rénové comme tout doit être neuf !... Lire la suite - - Auteur: Ahmed Assermouh - Date : 2017-08-08

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.