Arabe
English
 
 
 
 Editoriaux
 Lu dans la presse
 Opinions publique
 Bréves
 Rendez-vous
 Interviews
 Flashs
 Courrier des lecteurs
 Sondages
 Forum
 Journal du rire

Contactez nous

La France et ses alliés arabes et occidentaux ont-ils réussi à rendre le pays Touareg à la jante militaire malienne ?

Le jeudi 19 septembre à Bamako lors de la cérémonie d'investiture du nouveau président malien, le président François Hollande s'est félicité de "sa très grande victoire" : Une guerre contre les terroristes "gagnée", une élection organisée sans heurts et un processus de réconciliation nationale sur les rails selon lui bien sûr. Il a dépêché à cette cérémonie ce qu'il pouvait de ses alliés arabes et occidentaux, le grand scope est que même ceux qui ne se déplacent pratiquement pas en dehors de leurs pays ont fait le déplacement à Bamako pour instaurer un régime qui n'a même pas encore mis en place une constitution qui pouvait rompre avec le passé dictatorial du Mali, sans aussi attendre si le nouveau régime a l'intention de rompre avec la falsification des élections parlementaires qui seront organisés bientôt comme a toujours été le cas.

Un chèque signé à blanc par la France  «des droits de l'homme» pour quelques tonnes d'uranium Touareg que la société française AREVA exploite depuis sa découverte en laissant aux Touaregs les déchets toxiques compléter ce que la sécheresse a laissé au Nord Mali et au Nord Niger. La charte des droits de l'homme, le fameux « droit d'autodétermination des peuples » etc. … Tous cela est tombé à l'eau.

Quant aux alliés arabes de France, ils n'ont rien à perdre dans cette affaires, ils sont d'office intrinsèquement allergiques à la démocratie. Tous ce qui les intéresse  est d'empêcher à tout prix, le premier état Amazigh en Afrique du nord qui avait pris naissance en Avril 2012 au nord du mali et portait le nom de l'Azawad. C'est la deuxième tempête qui a fait trembler les pouvoirs arabes en Afrique du Nord juste un an après la tempête du dit printemps arabe qui s'est vite transformé en hiver arabe.

Selon ces derniers, Dieu merci, l'armée Qatari -les djihadistes- ont bien arrivé à mettre fin à cette république laïque Amazighe Touareg, mas ce n'est pas la meilleure solution. Elle présente un autre inconvénient qui peut nuire un jour : un état  théocratique Islamique : un niveau d'arabo-islamise plus élevé que celui déjà mis en place en pays Amazighs d'Afrique du Nord.

D'où le recours à la France comme il y avait 60 ans. La France a bien un devoir moral devant les arabes. La solution de créer la ligue arabe en attendant la création de la plus grande nation arabe sur tous les territoires des peuples islamisés que la France et la grande Bretagne leur avaient suggérée n'est pas la meilleure à leurs yeux. Ce n'est pas au niveau de leur sacrifice, eux qui ont pris le risque de s'allier avec les infidèles occidentaux contre la Oumma islamique unie sous le commandement des Turques Ottomans. Cette Oumma qui n'a jamais vue le jour depuis leur trahison !

De son côté, la France doit continuer le travail inachevé pour les raisons suivantes :

  • c'est un devoir historique
  • les arabes ont toujours le pétrole, et en France on a même fait des facilités au Qatar: tous les investissements Qatari sont exonérés d'impôts. Incroyable mais vrai !
  • de l'autre côté de la balance se trouve les Amazighs qui aux yeux de la France sont les méchants qui en période coloniale ont toujours combattu la France là où ils sont au Maroc, en Algérie, en Tunisie en Lybie partout. Même s'ils ont des valeurs laïques très appréciés en occident, ils ont pourtant aidé à traquer les groupes terroristes quand la France a lancé l'opération Serval en janvier 2013 et ils ont le très bon thé Touareg qu'adorent les français, ce n'est pas suffisant.

Mais, ce que la France et ses alliés n'ont pas compris, c'est que la volonté des peuples est devenue plus forte aujourd'hui que dans le passé grâce à la communication entre les peuples opprimés.

Dans ce sens le peuple Touareg de l'Azawad a choisi le 22 septembre 2013 pour manifester en  centaines de manifestants, en majorité des femmes et dire notre résistance continue et la France et ses alliés ne peuvent pas vendre notre pays à la jante militaire malienne. Et le symbole historique de cette date réside dans le fait que c'est le 22 septembre 1960 que la France avait accordé l'indépendance à un Etat malien qu'elle avait créé de toutes pièces en lui annexant le territoire Touareg au détriment  de la liberté de ce peuple le plus pacifique de la région. Cette date est pour les Amazighs Touaregs la fin de la colonisation, début de l'occupation.

les manifestations contre le nouveau pouvoir franco-malien

"On a maintenant la certitude que la communauté internationale est là pour le Mali et qu'elle se fout de nous. Ce n'est pas un processus de paix que l'on est en train de construire, mais un processus de guerre bâti sur le mensonge et la frustration" dit un responsable Touareg à la presse française.

François Hollande et ses alliés se sont donc précipités le jeudi 19 septembre à Bamako pour se frotter les mains de la victoire.

Les politiciens français posent-ils aujourd'hui une question cruciale : L'Afrique du nord constitue pour la France :

  • la première source d'énergie : L'uranium au sud, le gaz naturel et le pétrole au nord et bien tot l'énergie solaire
  • le premier marché de consommation des produits français : les produits de consommation et même les services

Et si un jour les Amazighs arrivent à gouverner leurs pays en Afrique du Nord, quel sera l'avenir  de la France dans la région?

En tout cas nous, on espère qu'ils répondent à la question avant qu'il soit trop tard.

--------------

les vidéos des manifestations :

à Kidal contre la visite des ministres maliens:

 

 


Auteur: Moha Bouwawal
Date : 2013-09-23


Suivez-nous sur Facebook
 

 
Communiquer
Partager sur Facebook avec vos amis-es
 
 
La plume de Moha Bouwawal
Envoyer l'article à un ami
Article lu 10586 fois

 

 

Les commentaires

Important :Prière de noter que les commentaires des lecteurs représentent les points de vue de leur auteurs et non pas d’AmazighWorld; et doivent respecter la déontologie, ne pas dépasser 6 à 10 lignes, critiquer les idées et non pas les personnes, êtres constructifs et non destructifs et dans le vif du sujet.

 

 
Commentaire N° : 1
Par: Jalal Eddine Le : 2013-09-26
Titre: tres boin point
Pays: United States  

c'est une tres bonne analyse.
Merci
 
 
 

 
Commentaire N° : 2
Par: MAZIGH Le : 2013-10-29
Titre:
Pays: France  

l\'association de malfaiteurs francoarabe contre imazighens est une stratégie de longue date..
Ce qui est encore plus incroyable ce sont ces aliénés intellectuels qui ont perdu l\'âme amazighe en leur donnant un coup de main pour maintenir ce colonialisme morbide. Heureusement ,il y a les dignes fils de tamazghza qui nous redonne l\'espoir de voir un jour cette revenir entre leurs mains pour reconstruire tamazgha des MASSINISSA;SIPHAX,JUGURTA ,KAHINA..
 
 
 

 
Votre commentaire ici :
Nom
Email (votre email ne sera pas affiché)
Titre
Commentaire
  Sécurité : copier le code suivant 5jsq7vsh ici :  
 
 

 
La souffrance des immigrés Amazighs en France aux années 1970
C’est une interview d’un immigré Kabyle à une chaine française en 1970. C’est une dure réalité d’un peule marginalisé dans son propre pays et obligé d’immigré chez un de ses colonisateurs.... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-03-24

 

 
Est-ce que l'actuelle campagne présidentielle Française s'oriente-t-elle vers la réouverture du dossier de "colonisation" en Afrique du Nord?
Depuis quelques jours la polémiques est soulevée par la visite en Algérie du candidat à la présidence de la République Française Monsieur Emmanuel MACRON les 13 et 14/02/2017 et au cours de laquelle, il avait accordé une interview à une chaîne de télévision locale (libre) sur la période de la présence Française en Algérie durant 132 ans et qu'il ... Lire la suite - - Auteur: Mohamed Dassari - Date : 2017-02-21

 

 
Kuweit et Arabie ont réussi là où il a échoué Donald Trump: la force de la dictature
Lorsque le président américain Donald Trump a signé son décret de stopper le programme des réfugiés Syriens sur le sol américain et d’interdire l’entrée des ressortissants de sept pays musulmans pour 90 jours, le monde entier a exprimé sa révolte contre ce décret qualifié de raciste. En premier lieu, se sont les américains eux même, qui ont manifesté dans les aéroports et devant la cour de justice qui a fini par annuler le décret du président. ... Lire la suite - - Auteur: Amazighworld - Date : 2017-02-17

 

 

Headquarters : Amazigh World  (Amadal Amazigh), North America, North Africa

  amazighworld@gmail.com

Copyright 2002-2009  Amazigh World. All rights reserved.